LE DIRECT
3 expositions. 3 ambiances. Où irez-vous?

Arts Plastiques : "Cézanne et les Maîtres. Rêve d'Italie", "Erwin Wurm Photographs", La Fab' d'Agnès B

56 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute Arts Plastiques, 3 expositions : "Cézanne et les Maîtres. Rêve d'Italie", au Musée Marmottan Monet, "Erwin Wurm Photographs", à la Maison Européenne de la Photographie, La Fab' d'Agnès B

3 expositions. 3 ambiances. Où irez-vous?
3 expositions. 3 ambiances. Où irez-vous? Crédits : Paul Cézanne, Erwin Wurm, Rebecca Fanuele

"Cézanne et les Maîtres. Rêve d'Italie". Cézanne au regard des plus grands maîtres italiens

Ces comparaisons et ces confrontations peuvent parfois fonctionner mais elles sont assez souvent superficielles. Sarah Ihler-Meyer

Pastorale, 1870
Pastorale, 1870 Crédits : RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Présentation : Le musée Marmottan Monet organise, du 27 février au 5 juillet 2020, une exposition inédite intitulée « Cezanne et les maîtres. Rêve d’Italie ». Pour la première fois l’œuvre de l’Aixois sera mise en regard de chefs-d’œuvre des plus grands maîtres italiens, du XVIe au XIXe siècle. Ainsi une exceptionnelle sélection de toiles de Cézanne dont l’iconique Montagne Sainte-Victoire, les incontournables Pastorale et natures-mortes, feront face à un rare ensemble de peintures anciennes signées Tintoret, Le Greco, Ribera, Giordano, Poussin, et pour les modernes Carrà, Sironi, Soffici, Pirandello sans oublier Boccioni et Morandi.

L'avis des critiques : ♥♥♡♡

► « On aurait pu très bien se contenter d'un pur plaisir du regard sans avoir à créer une ligne historique qui part des Italiens pour un rêve d'Italie, et qui aurait ensuite nourri les Italiens. La dimension linéaire et historique m'a déplue car je pense qu'on peut faire des expositions simplement en se régalant de la peinture. » Corinne Rondeau

► « Ces comparaisons et ces confrontations peuvent parfois fonctionner mais elles sont assez souvent superficielles. Elles peuvent même tomber parfois dans un jeu d'érudition que je trouve un peu vain. Il est nécessaire aussi de rappeler que le projet des maîtres et le projet de Cézanne ne sont pas du tout les mêmes. La peinture des maîtres s'inscrivait dans une tradition littéraire qui consistait à peindre des tableaux pour raconter des histoires alors que Cézanne s'inscrit dans une logique de la sensation, de l'évanescence des phénomène visuels et du vivant. » Sarah Ihler-Meyer

► « On peut difficilement établir les comparaisons établies dans cette exposition ; elles sont à mes yeux choquantes. Il y a évidemment énormément de plaisir à voir des chefs d’œuvres de Cézanne, mais on est aussi profondément agacé par cette tromperie d'une fausse démonstration d'histoire de l'art. » Fabrice Bousteau  

Erwin Wurm : photographs, première rétrospective

Erwin Wurm serait le petit fils de Marcel Duchamp en version Gaston Lagaffe. Fabrice Bousteau

Présentation : L’artiste autrichien est célèbre pour son oeuvre conceptuelle mêlant sculpture, performances, vidéo, dessin et photographie, à travers laquelle il associe espièglerie et sens profond de l’absurde. Son travail interroge souvent avec ironie et cynisme notre relation au corps, plaçant fréquemment le spectateur dans une relation paradoxale avec les objets. S’il est essentiellement connu pour ses sculptures, la photographie en tant que médium a toujours joué un rôle primordial dans son travail, à la fois pour illustrer et archiver ses œuvres et performances éphémères, mais également en tant que médium à part entière.

L'avis des critiques : ♥♥♥♡

► « Chez Erwin Wurm, la question de l'art est une question de refus. Il y a en effet chez lui une manière d'attaquer en oblique l'art, tout en y participant. Il a un pied dedans et un pied dehors et je dois dire que cet équilibre précaire me plaît énormément. C'est stimulant d'avoir un artiste qui n'est pas du côté de l'art contemplatif mais du côté de l'art contrariant. » Corinne Rondeau  

► « Burlesque et impertinent. On voit parfaitement comment Erwin Wurm part d'une réflexion sérieuse et conceptuelle sur les conditions minimales de la sculpture pour aboutir à une œuvre qui est complètement absurde, de l'ordre du burlesque et qui brouille les distinctions habituellement faites entre performance, sculpture et photographie.  »  

► « Erwin Wurm serait le petit fils de Marcel Duchamp en version Gaston Lagaffe. La ligne directrice de son travail n'est pas le ready made, mais l'idée d'être avec soi et se transformer en autre chose. Erwin Wurm sort du cadre et invente des choses, à la fois ludiques et dramatiques. Il fait de l'art du peu et montre que chacun possède en soi une attitude artistique. » Fabrice Bousteau

Agnès b. expose "La hardiesse" dans sa nouvelle fondation La Fab

C'est un portrait de vie, chemin faisant. Corinne Rondeau

La Fab
La Fab Crédits : Rebecca Fanuele.

Présentation : agnès b. a choisi d’installer La Fab. dans le 13ème arrondissement, un nouveau Paris jeune et plein d’avenir ! Dans un bâtiment neuf composé de logements sociaux et dessiné par SOA architectes, agnès b. organise des expositions thématiques au travers de sa collection de plus de 5000 œuvres. La Fab. accueille également la galerie du jour agnès b. ainsi que sa fameuse librairie tout en permettant au public de s'informer sur les actions solidaires et environnementales portées par agnès b.

L'avis des critiques : ♥♥♥♡

► « Le lieu est absolument merveilleux, son rythme, sa lumière naturelle, son escalier en colimaçon, ; c'est une belle réussite architecturale. Elle met des choses ensemble comme des morceaux de vie, et c'est plaisant de ne pas écouter toute sa vie entièrement. C'est un portrait de vie chemin faisant. » Corinne Rondeau  

► « On sent qu'Agnès B est une collectionneuse très libre et éclectique dans ses choix, puisqu'on trouve aussi bien des très grands noms de l'art contemporains que des artistes moins connus du grand public ou oubliés. Elle ne collectionne pas des œuvres comme des placements banquiers, mais ses acquisitions sont toujours liées à des rencontres, aussi bien d’œuvres que d'artistes. » Sarah Ihler-Meyer

► « C'est une exposition qui fait de nouveau croire en l'art, qui montre que le milieu de l'art n'est pas si corrompu, obsédé par le marché et obsédé par ce qu'il faut acheter, par ce qui est dans les musées. Nous sommes face à une vraie liberté, une jeunesse permanente qui irradie. » Fabrice Bousteau  

  • Plus d'informations : "La Fab" // Place Jean-Michel Basquiat 75013 Paris 

♥ Le coup de coeur ♥ de Sarah Ihler-Meyer pour Jordan Wolfson, exposé à la galerie David Zwirner 

Artists Friends Racists, de Jordan Wolfson
Artists Friends Racists, de Jordan Wolfson

Présentation : David Zwirner a le plaisir de présenter de nouvelles œuvres de l'artiste américain Jordan Wolfson, exposées à la galerie parisienne. L'exposition est composée d'une installation d'écrans holographiques 3D HYPERVSN qui projette une gamme d'images développées par l'artiste ainsi qu'une nouvelle série de panneaux muraux en laiton avec des photos instantanées de l'enfance de Wolfson. Ce sera la quatrième exposition solo de Wolfson avec David Zwirner.

  • Plus d'informations : "Jordan Wolfson" // jusqu'au 21 mars à la galerie David Zwirner 
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......