LE DIRECT
En haut : affiche de l'exposition au Louvre ; en bas à gauche : Guillaume Marmin - Licht, Mehr Licht ! ; à droite : vue de "Globes"

Arts plastiques : "C'est une exposition à forte valeur historique ajoutée"

56 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, une émission qui cultive l'écart temporel avec l'exposition "François Ier et l'art des Pays-Bas" au musée du Louvre, la biennale d'art numérique au 104, "Les Faits du hasard" et la relation entre science et architecture avec "Globes" à la Cité de l'architecture.

En haut : affiche de l'exposition au Louvre ; en bas à gauche : Guillaume Marmin - Licht, Mehr Licht ! ; à droite : vue de "Globes"
En haut : affiche de l'exposition au Louvre ; en bas à gauche : Guillaume Marmin - Licht, Mehr Licht ! ; à droite : vue de "Globes" Crédits : Musée du Louvre / Quentin Chevrier / Gaston Bergeret

Globes. Architecture & sciences explorent le monde, jusqu'au 26 mars à la Cité de l'architecture

Présentation officielle : Comment les architectes ont participé, aux côtés des géographes, astronomes, mathématiciens, artistes… à la découverte du Globe terrestre et du cosmos, ainsi qu’à leur représentation ? Et comment, en retour, cette découverte majeure a hanté et hante toujours l’architecture, d’Adam Olearius (xvııe) à Rem Koolhaas en passant par Buckminster Fuller.

Voilà l’architecture présentée dans une très belle posture : un savoir et un métier à la croisée des arts et des sciences. « Globes. Architecture et sciences explorent le monde » montre comment les architectes furent acteurs de la découverte du monde, porteurs d’aspirations universelles, concepteurs de monuments du savoir. Comment ils inventèrent les premiers observatoires ou planétariums, ajustant leurs connaissances à celles des scientifiques pour relever un défi constructif : édifier de grands volumes sphériques. En 90 pièces majeures, l’exposition raconte l’épopée de bâtiments spectaculaires, porteurs d’un projet humaniste de conquête et de transmission du Savoir, et les aventures d’architectes au destin exceptionnel, tour à tour compagnons des scientifiques, utopistes à leur compte, comme C. N. Ledoux, metteurs en scène du Pouvoir comme aussi parfois inventeurs-bateleurs des Expositions universelles.
La collection des projets offre aussi une histoire transversale : des nations et de leur rivalité (le Globe symbole de la puissance), des idées (les figures de la Terre dans la pensée politique), du progrès scientifique (la conquête de l’espace et ses symboles)...

Vue de l'exposition
Vue de l'exposition Crédits : Gaston Bergeret

L'exposition montre comment la sphère a conservé et conserve une dimension utopique. Frédéric Bonnet

La tension entre l'ouverture à l'univers et la clôture du monde est patente dans cette exposition. Florian Gaité

Les Faits du hasard, jusqu'au 4 mars au 104

Présentation officielle : Accidents artistiques intentionnels et relecture poétique d’une société technologique perçue à l’heure du numérique sont au cœur de la prochaine exposition centrale de la Biennale internationale des arts numériques au CENTQUATRE-PARIS, Les Faits du hasard. Une façon pour l’homme de reprendre la main sur la machine ?

Cette exposition réduit l'écart entre l'imaginaire et la technologie : le numérique n'empiète pas sur l'art plastique. 

Le jeu fait partie intégrante de l'exposition qui tente de répondre à la question : comment faire une œuvre avec du hasard ? Florian Gaité

Pour ceux qui connaissant l'art numérique, il y a peu d’œuvres intéressantes. Stéphane Corréard

Elizabeth Saint Jalmes et Cyril Leclerc - Pixel Lent
Elizabeth Saint Jalmes et Cyril Leclerc - Pixel Lent Crédits : Quentin Chevrier

François Ier et l'art des Pays-Bas, jusqu'au 15 janvier au musée du Louvre

Présentation officielle : Si le goût de François Ier pour l’art italien est bien connu et son mécénat essentiellement identifié à la création du foyer italianisant de Fontainebleau, son règne ne s’inscrit pas moins dans une tradition très vivace d’implantation en France d’artistes originaires des Pays- Bas.

Les plus connus d’entre ces artistes du Nord actifs en France sous son règne, Jean Clouet et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon se spécialisèrent dans le  portrait. Mais tant à Paris que dans les foyers normands, picards, champenois et bourguignons, s’est largement épanouie, dans l’art du manuscrit enluminé et dans la peinture religieuse principalement, une vague d’influences septentrionales – anversoises, bruxelloises, leydoises, haarlémoises – que les recherches  récentes ont peu à peu révélées en ressuscitant des artistes injustement tombés dans l’oubli. Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard, Bartholomeus Pons, et d’autres encore anonymes et non moins talentueux, qui se sont illustrés dans des techniques aussi diverses que l’enluminure, la peinture, le vitrail, la tapisserie, la sculpture. Le roi acheta par ailleurs abondamment des tapisseries, des pièces d’orfèvrerie et des tableaux flamands.

L’exposition fait ainsi resurgir tout un pan méconnu de la Renaissance française et se propose d’en explorer la variété, les extravagances et la monumentalité.

C'est une exposition à forte valeur historique ajoutée. Elle donne à voir un métissage esthétique, l'hybridation de la flamboyance italienne et de la minutie flamande. Florian Gaité

L'outrance expressive flamande et la porosité entre les arts est très intéressante. Frédéric Bonnet

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vos commentaires

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants
  • Journaliste au Journal des Arts
  • Critique d'art, directeur du salon Galeristes, participe à La Dispute sur France Culture, signataire de la Tribune “Non au «cadeau» de Jeff Koons” dans Libération
  • Docteur en philosophie, enseignant à l'Université Paris 1

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......