LE DIRECT

Arts plastiques: L'apparition des images et Les architectes de Philippe Cognée

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, les arts plastiques sont au cœur de la Dispute avec les critiques suivants :

  • Vincent Huguet (Marianne)

- Léa Bismuth (ArtPress)

  • Corinne Rondeau (France Culture)

A propos des expositions suivantes :

-L'apparition des images , à la Fondation d'entreprise Ricard du 29 janvier au 9 mars

Morceau diffusé: "Peintre voyageur", Andy BRIAN

Visuel de l'exposition
Visuel de l'exposition

Arnaud Laporte: Je me suis demandé s’il s’agissait d’une exposition générationnelle, si l’âge avait quelque chose à voir avec la proposition de la commissaire Audrey Illouz.Car pour ce qui est de la thématique, qui serait énoncé dans le titre, « L’apparition des images », je ne suis pas sûr de l’avoir saisie. Mais j’ai découvert certaines œuvres et certains artistes que je ne connaissais pas, pour mon plus grand plaisir.

Vincent Huguet: Bien sûr, nous avons tous envie de découvrir et de soutenir de jeunes artistes, comme ceux qui sont exposés ici, mais ils souffrent du propos de l'exposition, pas inintéressant en soi mais abordé de façon à la fois beaucoup trop technique, et même technicienne, avec des textes qui nous perdent et nous empêchent finalement de voir les images.

Léa Bismuth:

L'exposition est certes cérébrale et théorique avec des œuvres qui attirent plus que d’autres mais le parcours est intéressant.

Certaines oeuvres sont marquantes, d’autres hermétiques. Il faut faire abstraction du document donné à l’entrée de l’exposition pour apprécier cette exposition collective.

Corinne Rondeau:

L’exposition ne montre quasiment aucun objet.

Elle m’a lassée car trop intellectuelle et peu sensible.

Cependant, elle est aérée, monacale et temporelle. Elle fait lieu et cette lenteur est surprenante. J’ai été intrigué par cette jeune génération.

-Les architectes , Philippe Cognée à la Galerie Templon (Paris: IIIème arrondissement) du 10 janvier au 23 février)

Morceau diffusé : "Minimal Art", Denis HEKIMIAN

Vincent Huguet: Une des grandes réussites de cette exposition, c’est sa construction et sa grande cohérence, avec deux parties qui se répondent, des vrais portraits de faux architectes d'un côté, des vrais portraits de maisons de l'autre. L’aller et retour fonctionne très bien et invite à regarder les tableaux différemment, à saisir leur originalité. Les tableaux semblent en même temps disparaître et imposer leur présence : c'est une évanescence. Philippe Cognée livre là une nouvelle série très forte, un travail sur les images qui confirme qu'il est un très grand artiste, un Richter français.

Léa Bismuth:

La question de l'exposition serait: Comment l’artiste décide d’arrêter le flux d’internet pour conserver une image ?

Corinne Rondeau:

La technique est très importante chez Philippe Cognée. Il fait travail de la surface en faisant remonter toutes les couches. Il atteint l’abstraction par une peinture d’abord figurative.

La perception est à la fois matérielle et fantomatique, ce qui créé une ambigüité de la surface.

C’est peut-être un des travaux en peinture les plus importants en France.

  • C’est très fort.*

Les coups de cœurs :

Corinne Rondeau:

  • Recent Solo Shows , Julie Mehretu à la Galerie Marian Goodman, du 26 janvier au 16 mars.
Vue de l'installation
Vue de l'installation

C'est un très grand coup de cœur. Son travail est gracieux et d'une beauté folle. On est hypnotisé par ses dessins. C’est un grand souffle.

C’est la révélation !

Vincent Huguet & Arnaud Laporte:

C'est un vrai plaisir de découvrir ce peintre sans doute pas majeur pour l'histoire de l'art, mais dont la vie fut rocambolesque et dont les oeuvres sont très inégales. Il a peint beaucoup de vaches, des tempêtes, des avalanches ou encore des incendies car il maîtrise très bien l'art de la lumière. À découvrir absolument !

Bien sûr, la revue de presse culturelle d’Antoine Guillot

Et le coup de fil de Seham Boutata passé à Shazia Boucher , co-commissaire de l'exposition: "Plein les yeux, le spectacle de la mode" à la Cité Internationale de la dentelle et de la mode à Calais du 16 janvier au 28 avril 2013.

Visuel de l'exposition
Visuel de l'exposition

Pastille introductive : Joan CRETEN.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......