LE DIRECT

Arts Plastiques: Les Rencontres d'Arles, Show and Tell à la Fondation Cartier et Frieder Burda au Musée Granet à Aix-en-Provence

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, La Dispute portera sur l'actualité des arts plastiques avec les critiques suivants:

  • Yasmine Youssi (Télérama)

    • Eric Loret (Libération)

    • Vincent Huguet (Marianne)

pour parler des expositions suivantes:

Sans titre, 3, studio 2010
Sans titre, 3, studio 2010

Yasmine Youssi :

C’était une exposition très réussie. Il y avait beaucoup à voir, en dehors des expositions consacrées au 30ème anniversaire des Rencontres mais sans aucune découverte. Ce qui m’a gênée, c’est que les élèves n’ont aucune écriture.

Le travail de Sophie Calle reste mon coup de cœur.

  • L’Ecole d’Arles pose vraiment la question de l’enseignement*

Arnaud Laporte :

La façon dont étaient éclairées les photographies était dramatique car elle tuait les images montrées. Elles étaient exposées dans de très mauvaises conditions. Il faut cependant souligner l'exposition Sophie Calle, qui m'a fait une très forte impression.

Eric Loret :

C’est une collection autour des expressionnismes des XXème et XXIème siècle. Le plus intéressant, c'est que Frieder Burda possède les débuts et les fins de peintres majeurs, Rothko figuratif par exemple, ou le dernier Picasso, à quatre-vingt dix ans.

Vincent Huguet :

Il y a un problème structurel aux Rencontres d'Arles, qui revient cycliquement, qui est celui du commissariat, du dénominateur commun sans lequel le risque de dispersion est grand. Exposer l'école d'Arles de cette façon-là n'était pas une bonne idée, avec les anciens élèves présentés les uns à côté des autres : il fallait chercher ce qui réunit ces photographes, les thématiques ou les territoires qui leur sont communs, par exemple. Ce manque d'un regard global s'est ressenti très durement cette année.

L'Exposition Show and Tell
L'Exposition Show and Tell

Yasmine Youssi :

C’est une exposition un peu condescendante. Tout est mis sur le même niveau alors que ce n’est pas la même chose. Je n’ai toujours pas compris ce que j’ai vu à cette exposition.

Vincent Huguet :

Je trouve que c’est une exposition inexplicable et inexcusable. On n’a plus le droit de faire de telle exposition, surtout après ce qui a été fait ces dernières années à la Halle Saint Pierre, au Lam ou à la Maison rouge. Ces œuvres sont fragilisées à cause d'une vision trop folklorique qui a peu d'égard pour les oeuvres.

  • Frieder Burda au Musée Granet à Aix-en-Povence du 26 mai au 30 septembre:
August Macke
August Macke Crédits : Frieder Burda

Vincent Huguet :

J’ai beaucoup d’admiration pour le musée Granet et pour ce qui s'y passe depuis sa réouverture, avec un programme qui est d’une grande cohérence. Après la collection Planque, qui s'y installe à long terme, exposer la collection Frieder Burda fait sens. L'accrochage est très réussi et séduit par les raccourcis qu'il produit, des expressionnistes allemands à Picasso, par exemple, et aussi parce qu'il livre un portrait très honnête de collectionneur.

Les coups de coeur :

Yasmine Youssi:

  • Exposition Extra Large au Forum Grimaldi à Monaco du 13 juillet au 9 septembre.
Exposition Extra Large au Palais Princier
Exposition Extra Large au Palais Princier

C’est une exposition qui présente des œuvres grands format. Cette exposition arrive juste à temps pour nous rappeler la naissance du grand format et les questions qu’il pose. Il y une cinquantaine d’œuvre puisée dans les collections du musée national d’Art Moderne logé au centre Pompidou. Les œuvres ont la place pour être exposées et sont d’autant plus palpables.

Bien sûr, la revue de presse Arts Plastiques d'Antoine Guillot : Entre Dadaïsme et Situationnisme, les Pussy Riot.

Le coup de fil de Seham Boutata avec le photographe Julian Goldstein qui expose à Visa pour l'Image à Perpignan.

Pastille introductive: Jacques PELLEGRIN.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......