LE DIRECT
Marc Chagall Paysage cubiste / Rodin et la danse (photo C. Baraja) / Mark Leckey, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde"

Arts plastiques : "Voilà une exposition inattendue dans laquelle on découvre un autre Chagall"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir la Fondation Louis Vuitton dévoile avec "Au diapason du monde" sa nouvelle sélection d'artistes, le musée Rodin nous fait découvrir la passion du sculpteur pour la danse et le Centre Pompidou nous raconte l'histoire de l'art à travers l'avant-garde russe à Vitebsk.

Marc Chagall Paysage cubiste / Rodin et la danse (photo C. Baraja) / Mark Leckey, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde"
Marc Chagall Paysage cubiste / Rodin et la danse (photo C. Baraja) / Mark Leckey, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" Crédits : © Adagp, Paris 2018 / Musée Rodin /Fondation Louis Vuitton - Marc Domage

"Chagall, Lissitzky, Malevitch - L'avant-garde russe à Vitebsk (1918-1922)" jusqu'au 16 juillet au Centre Pompidou

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation officielle :
L’exposition que consacre le Centre Pompidou à l’avant-garde russe, de 1918 à 1922, prend pour cœur l’œuvre de trois de ses figures emblématiques : Marc Chagall, El Lissitzky, Kasimir Malévitch. Elle présente aussi les travaux d’enseignants et d’étudiants de l’école de Vitebsk, créée en 1918 par Chagall : Vera Ermolaeva, Nicolaï Souietine, Ilia Tchachnik, ou encore Lazar Khidekel et David Yakerson.
À travers un ensemble inédit de deux cent cinquante œuvres et documents, cette manifestation éclaire pour la première fois les années post-révolutionnaires où, loin des métropoles russes, l’histoire de l’art s’écrit à Vitebsk.

Commissaire d'exposition : Angela Lampe

Voilà une exposition à laquelle je ne m’attendais pas, j’y ai découvert un autre Chagall. L’exposition déroule un fil chronologique sans prétention mais avec pertinence. Corinne Rondeau

Cette exposition est un très beau travail  d’historien d’art, je salue vraiment le commissariat d’Angela Lampe. Je conseille la lecture de « La Paresse comme vérité effective de l'homme » de Malevitch. Sandra Adam Couralet

Il y a deux manières de voir cette exposition : comme un moment charnière de l’histoire de l’art mais aussi comme un épisode de Dallas, que raconte Chagall dans « Ma vie » ! Stéphane Corréard

Marc Chagall Composition aux cercles et a la chèvre (Théâtre national juif Kamerny), 1920
Marc Chagall Composition aux cercles et a la chèvre (Théâtre national juif Kamerny), 1920 Crédits : © Adagp, Paris 2018

"Au diapason du monde" jusqu'au 27 août à la Fondation Louis Vuitton

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation officielle :
« Au diapason du monde » dévoile dans l’ensemble des galeries du bâtiment de Frank Gehry, une nouvelle sélection d’artistes de la Collection réunissant des œuvres modernes et contemporaines, tous médiums confondus, pour l’essentiel jamais exposées en ce lieu.

Au-delà d’un accrochage, « Au diapason du monde » se veut une exposition sur la base d’une thématique précise. Celle-ci renvoie aux questionnements actuels liés à la place de l’Homme dans l’univers et à la nouvelle approche qui le lie à son environnement et au monde du vivant, soulignant les interconnexions entre l’humain, l’animal, le végétal voire le minéral.

Deux parcours complémentaires dans l’ensemble du bâtiment :

  • Le Parcours A, présenté au niveau 2 du bâtiment (galeries 9, 10 et 11), offre une plongée dans l’univers de l’artiste japonais Takashi Murakami.
Takashi Murakami, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 10, Fondation Louis Vuitton, Paris
Takashi Murakami, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 10, Fondation Louis Vuitton, Paris Crédits : © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co.Ltd - All rights reserved

Le Parcours B, L’homme dans l’univers du vivant, réunit 28 artistes français et internationaux de générations différentes, toutes techniques confondues. Il s’étend sur les trois autres niveaux du bâtiment et à l’extérieur, dans le Grotto.

François Morellet, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 6, Fondation Louis Vuitton, Paris. © Adagp, Paris, 2018.
François Morellet, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 6, Fondation Louis Vuitton, Paris. © Adagp, Paris, 2018. Crédits : © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage
Christian Boltanski, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 7, Fondation Louis Vuitton, Paris. © Adagp, Paris, 2018
Christian Boltanski, vue d’installation, accrochage "Au diapason du monde" - Nouvelle sélection de notre Collection, galerie 7, Fondation Louis Vuitton, Paris. © Adagp, Paris, 2018 Crédits : © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Pour plus d'informations, rendez-vous ici.

On peut voir "Au diapason du monde" soit comme une démonstration de force mais aussi comme un aveu de faiblesse car l’exposition montre ses limites en permanence. L’étage consacré à Murakami est un étalage de kitsch, et montre malheureusement la porosité entre la marque Louis Vuitton et la fondation. Stéphane Corréard 

J’aime bien le titre de cette exposition qui nous rappelle que l’art est une vibration. Sandra Adam-Couralet

"Rodin et la danse" jusqu'au 22 juillet au Musée Rodin

© agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian
© agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian

Présentation officielle : Au printemps 2018, le musée Rodin met en lumière la rencontre de Rodin avec le monde de la danse. L’exposition s’articulera autour de la célèbre série des Mouvements de danse jamais exposée du vivant du sculpteur et d’une cinquantaine de dessins. La fascination de Rodin pour la danse sera évoquée à travers ses rencontres avec les danseuses de l’époque, telles que Isadora Duncan, Loïe Fuller, les danseuses cambodgiennes et Hanako la danseuse japonaise. Un corpus d’œuvres exceptionnelles réunira sculptures, photographies, dessins et antiques, plongeant le visiteur dans un univers de grâce et de poésie.

Commissaire d'exposition : Christine Lancestremère, conservateur du patrimoine, responsable du service de la conservation.

Rodin est un peu le Picasso de la sculpture. Il y a une identification manifeste entre la danseuse et le sculpteur. Les œuvres sont passionnantes et d’une réelle modernité. Stéphane Corréard

J’ai été un peu déçue sur la forme de l’exposition… Mais effectivement c’est émouvant car on ne voit jamais ces œuvres. J’ai été fanatique des formes dans le travail de Rodin. Corinne Rondeau

J’ai trouvé cette exposition enthousiasmante, Rodin est lui-même un chorégraphe ici. Sandra Adam-Couralet

© musée Rodin
© musée Rodin

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Programmation musicale : 

♫ MNDSGN - Overture

♫ Christoph Willibald von Gluck - Iphigénie en Aulide Ouverture

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants
  • Critique d’art, commissaire d’exposition indépendant et co-auteur du magazine "Les Regardeurs"
  • Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art
  • Critique d'art, directeur du salon Galeristes, participe à La Dispute sur France Culture, signataire de la Tribune “Non au «cadeau» de Jeff Koons” dans Libération

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......