LE DIRECT

Arts-plastiques : Salvador Dali et 25 ans de créativité arabe

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute traitera l'actualité des arts-plastiques avec les critiques suivants:

  • Léa Bismuth (ArtPress)- Yasmine Youssi (Télérama)- Philippe Régnier (Le Quotidien de l'Art)sur les expositions suivantes:- Salvador Dali, au Centre Georges Pompidou du 21 novembre au 25 mars 2013Commissaire général: Jean-Hubert Martin
Salvador Dali
Salvador Dali Crédits : Philippe Halsman

Léa Bismuth:

J’ai été agréablement surprise. Le commissaire retourne toutes les idées admises et il en joue. Il nous présente un artiste beaucoup moins ringard qu’on ne le croyait. Elle redonne une aura qu’il aurait perdue.

Yasmine Youssi:

L’exposition est remarquablement conçue avec une scénographie très fluide et lisible.

Pour une fois, l’œuvre prend le dessus et non l’homme. L’exposition permet de rendre compte de tous les aspects de Dali.

Petit conseil aux auditeurs : observer la provenance des tableaux.

Philippe Régnier:

Son œuvre est assez profonde avec beaucoup de mystère, de puissance et d’inventivité.

Ce que j’ai apprécié dans l’exposition, c’est le fait qu’on nous montre une autre facette de Dali. Ils nous donnent une toute approche de cet artiste. Peut-être est-ce le premier artiste people …

Arnaud Laporte: L’exposition Dali est une exposition qui respire, malgré l’affluence très grande, parce que la scénographie reprend pour partie le souhait de Dali, qui souhaitait un accrochage en périphérie, et de l’espace au centre.

Baghdadi Bride 2, 2011
Baghdadi Bride 2, 2011

Morceau diffusé : All y love for you , de Claire MICHAEL.

Yasmine Youssi:

On ne peut pas parler de 25 ans de créativité arabe quand les plus grandes figures sont absentes. Dans cette exposition, les artistes parlent des problèmes des autres et surtout pas du monde arabe. Depuis les années 1990, la scène arabe est très forte, ce qui contraste singulièrement avec l’exposition qui est très sage.

Je me demande jusqu’à quand on va laisser L’IMA à la dérive ?

Philippe Régnier:

Les œuvres présentés datent de 2009 à 2012. Ce n’est pas une rétrospective. C’est un choix de jeunes artistes qui travaillent actuellement des les différents pays arabes.

La sélection est étonnante car il y a des artistes majeurs totalement absents.

Léa Bismuth: J’ai l’impression que certaines œuvres sont tenues à l’écart, de façon plus silencieuse. Ormis tout ce qui a déjà été énoncé, un des problèmes majeurs est qu' il n’y a pas de traduction de l’arabe au français.

Les coups de cœurs:Léa Bismuth: - Tapis volants aux Abattoirs à Toulouse du 16 novembre au 27 janvier 2013

Selportrait, 1976
Selportrait, 1976 Crédits : Urs Lüthi

C’est une exposition avec une thèse forte et libre : penser le tapis comme la matrice de l’art des avant-gardes du XXème siècle et le tapis comme étant l’origine du cinéma.

C’est une exposition complexe qui nous donne à voir une histoire de l’art libéré de ses contraintes et qui produit de la pensée.

L’idée : le film devient un tapis volant et c’est un dispositif de mise en mouvement des surfaces.

Il faut rentrer dans cette logique-analogique. Il y a des rapprochements entre films/tapis.

C’est une très belle exposition qui donne à réfléchir.

Yasmine Youssi: - Aujourd'hui à 10ans/ This day at ten , Akram Zaatari au Magasin (CNAC), à Grenoble du 13 octobre au 6 janvier.

Akram Zaatari fait parti de ces artistes libanais dont on fait l’impasse régulièrement et on a pu le voir à l’IMA. Il travaille beaucoup sur l’archive. Il propose plusieurs films dont 10 days à Ten. Toute l’œuvre de Zaatari nous prend par surprise et par les tripes.

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot Et le coup de fil de Seham Boutata à Sophie Blachet, Directrice de la Galerie Art vitam à l'occasion de l'édition du Livre d'Art.

Elle a publié deux ouvrages:

-Où exposer en Europe, salons, biennales et festivals: mode d'emploi , Edition Livre d'Art, coll. "Artiste" 233 p.

Pastille introductive: Georg BASELITZ.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......