LE DIRECT

Bandes Dessinées : Petite Terrienne, Campagne présidentielle et L'amour

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir La Dispute portera sur l'actualité de la Bande Dessinée avec les critiques suivants :

  • Eric Loret (Libération)

  • Joseph Ghosn (Obsession)

- Antoine Guillot (France Culture)

A propos des livres :

- Amour , de Bastien Vivès, (Ed. Delcourt)

Bastien Vivès
Bastien Vivès

Arnaud Laporte : "Je suis très client. On retrouve le goût de Bastien Vivès pour les silhouettes à peine esquissées et pour l'encre de Chine."

Antoine Guillot : "Par la répétition des dessins et des cases, on est dans un exercice de style qui permet à Vivès de se concentrer sur son art du dialogue : il y est très bon, et tout ça fonctionne très bien."

  • Petite Terrienne , d'Aisha Franz (Ed ça et là)
Aisha Franz
Aisha Franz

Arnaud Laporte : "Le propos est simple, voire simpliste, à l'image des dessins d'Aisha Franz qui ont rendu la lecture assez pénible pour moi."

Antoine Guillot : "Malgré un premier abord qui semble malhabile dans le dessin et étouffant dans la mise en page, on est finalement assez pris, ça marche vraiment."

Joseph Ghosn : "Il y a quelque chose d'assez pauvre et douloureux dans la technique du crayon à mines, mais la rigueur de la composition compense. C'est par cette pauvreté qu'elle parvient à créer une esthétique."

Eric Loret : "Je n'ai pas passé un mauvais moment même si je ne me souviens pas de grand chose. Je sais que je me suis dit, face à cette alternance réglée parfaitement entre ces trois femmes, que c'était du modernisme classique qui fonctionnait bien."

  • Campagne présidentielle : 200 jours dans les pas du candidat François Hollande... , de Mathieu Sapin, (Ed. Dargaud)
Campagne Présidentielle
Campagne Présidentielle Crédits : Mathieu Sapin

Arnaud Laporte : "Il joue au candide. il est sans doute beaucoup plus malin qu'il ne veut le laisser paraître. Le choix des planches de l'album montre bien la volonté d'une construction dramaturgique de l'ouvrage. A force, Mathieu Sapin ne pourra plus passer pour un ingénu !"

Antoine Guillot : "C'est moins un ouvrage sur François Hollande que sur son entourage et sur les journalistes qui suivent la campagne. La construction est celle d'un long travelling avant vers le candidat : il le voit d'abord de très loin, puis s'insère dans cet univers, jusqu'à arriver dans la loge d'une émission de télévision, où on trouve François Hollande en chaussettes."

Bien sûr la revue de presse littérature du jour, par Antoine Guillot : "Droit de réponse avant parution".

Et le coup de fil à Jean-Philippe Martin, directeur de l'action culturelle de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, à l'occasion de Mangapolis à Angoulême

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......