LE DIRECT
"Ô vous, frères humains", "Mister Morgen"

BD : "Ô vous, frères humains" de Luz et "Mister Morgen" d'Igor Hofbauer

58 min
À retrouver dans l'émission

1 an après "Catharsis", Luz livre une nouvelle fois un témoignage poignant, celui d'Albert Cohen, qui raconte comment à 10 ans il vécut l'antisémitisme quotidien à Marseille.Nous parlerons également, avec Antoine Guillot et Joseph Ghosn, de "Mister Morgen" dessiné par Igor Hofbauer.

"Ô vous, frères humains", "Mister Morgen"
"Ô vous, frères humains", "Mister Morgen"

Alors âgé de 77 ans, Albert Cohen publie un livre révèlant l’événement marquant qui a dévasté son enfance et marqué sa vie : sa découverte de l’antisémitisme. Le jour de ces dix ans (en 1905), le jeune Albert arpente les rues marseillaises à la recherche d’un petit cadeau pour sa mère. Il est fasciné par le bagout d’un camelot qui s’adressera pourtant à lui en le traitant de « sale youpin ! ».

Les insultes antisémites résonneront pour toujours à ses oreilles. Dans ce livre intense, triste mais sans virer jamais au pessimisme, Albert Cohen déploie la beauté de son écriture lyrique pour montrer la violence de sa blessure enfantine. Plus de cent après les faits, Luz s’empare de ce récit autobiographique pour en donner une version illustrée poignante et inédite. 1 an après Catharsis, où l'ex-dessinateur de Charlie Hebdo livrait son quotidien après les événements terroristes du 7 et 8 janvier 2015, Luz raconte ici l’intégralité de l’histoire mais ne garde du livre que le monologue destructeur du camelot et la puissance du texte des trois derniers chapitres, qui évoque les camps de la mort.

"Ô vous, frères humains", Luz d'après Albert Cohen
"Ô vous, frères humains", Luz d'après Albert Cohen

Premier livre en France de cet étonnant auteur croate : Igor Hofbauer. campe dans Mister Morgen un univers nocturne, glacé, pollué, finissant, malade, peuplé d'êtres déchus, corrompus, de mutants, voir de zombies, de l'auteur lui-même... et de Staline. Une suite de courts récits dans lesquels le plus inquiétant réside dans les non-dits et les flous savamment distillés, sans sacrifier à la clarté, la cohérence et la limpidité.

"Mister Morgen" d'Igor Hofbauer
"Mister Morgen" d'Igor Hofbauer

La revue de presse culturelle d'Antoine Guillot :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Antoine Guillot, cliquez ici

Chicks Comics

Un médiateur a été nommé par le ministère de la Culture pour renouer le dialogue entre le FIBD et les éditeurs et auteurs, suite notamment à la polémique sur l'absence de femmes dans la sélection pour le Grand Prix cette année. Il pourra utilement conseiller aux responsables du Festival de visiter à Londres l'exposition "Comix Creatrix", qui expose les œuvres de cent auteures du monde entier. Mêmes dans les comics de super-héros, il est loin le temps où les dessinatrices devaient se dissimuler pour ne pas effaroucher leurs lecteurs...

L'Invitée de la Dispute, ORLAN :

La Liberté d’offenser de Ruwen Ogien, Tout contre Sainte-Beuve de Donatien Grau... Ce sont les lectures du moment de la plasticienne, à retrouver ici

Les coups de cœur :

"L'homme qui tua Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, aux éditions Dargaud. (Antoine Guillot)

"Le Club des divorcés", de Kazuo Kamimura, aux éditions KANA. (Joseph Ghosn)

La programmation musicale :

« Assassins sans couteaux », extrait de l'album "Le Rideau rouge" de Juliette Noureddine.

« Ostala si Uvijek ista » de *Miso Kovac
*

Chroniques

21H18
5 min

Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot

Chicks Comics
21H25
6 min

L'Invité(e) de la Dispute

Les choix Littérature d'ORLAN
Intervenants
  • journaliste, critique de cinéma et de bandes dessinées, producteur de l'émission "Plan large" sur France Culture
  • directeur de la rédaction de Vanity Fair

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......