LE DIRECT

Cinéma : Aurora, Bye Bye Blondie et Les adieux à la reine

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité cinématographique avec les critiques :

- Florence Ben Sadoun (Elle)

- Corinne Rondeau (France Culture)

  • Charlotte Garson (Cahiers du cinéma)

A propos des films :

Aurora - de Cristi Puiu

C'est une stupéfaction de voir une oeuvre aussi subtile, mystérieuse, juste cinématographiquement, (...) un film aussi captivant qu'hypnotique. Arnaud Laporte

Un film parfaitement réussi, même si j'ai été particulièrement tendue. Corinne Rondeau

Il y a une précision et une immersion dans l'expérience d'un flux de conscience, tout en restant dans une extériorité totale. (...) C'est remarquablement effectué. Charlotte Garson

Ce film va à l'encontre d'un vieux fantasme ontologique du cinéma : soit-disant qu'il suffirait de filmer quelqu'un pour comprendre ce qu'il pense. Antoine Guillot

Les adieux à la reine - de Benoît Jacquot

Un très beau film, (...), un très joli regard de Benoît Jacquot, (...) un ravissement. Florence Ben Sadoun

Magnifique. (...) Cela dit quelque chose de très violent sur les rapports de classe. Charlotte Garson

Sans faire un film historique, (...) Benoît Jacquot donne juste ce qu'il faut pour dire : " voilà ce qui est de l'ordre du pouvoir ". Corinne Rondeau

Bye Bye Blondie - de Virgine Despentes

Il n'y a pas grand-chose à sauver dans ce film, si ce n'est Béatrice Dalle. (...) Une succession de clichés qui s'enfilent de façon navrante. Arnaud Laporte

Il y a chez Virgine Despentes la volonté de (...) construire des archétypes. (...) Elle échoue la plupart du temps. (...) Une forme de réussite : la co-présence de deux monstres sacrés du cinéma français. Charlotte Garson

Ce film a fini par me prendre, malgré ce qu'il y a d'improbable, d'insuportable, de raté. Corinne Rondeau

Pour une fois, on voit deux femmes qui s'aiment. Florence Ben Sadoun

Un film invraissemblable qui a fini par me toucher. Antoine Guillot

Bien sûr la revue de presse cinéma du jour, par Antoine Guillot : Le cinéma à l’heure d’Internet et de la téléréalité

Je suis très fier de ma famille. Elle est une source constante d’inspiration et de divertissement , a confié le patriarche de 81 ans [Clint Eastwood], papa de sept enfants… de cinq mères différente ! (Le Parisien)

Festival International du Film d'Aubagne
Festival International du Film d'Aubagne Crédits : Radio France

Et le coup de fil à Gaëlle Milbeau-Rodeville , déléguée générale, à l'occasion du Festival International du film d'Aubagne (19 au 24 mars)

Extrait sonore : Claude Berri

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......