LE DIRECT

Cinéma: Camille redouble et The We and The I

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, La Dispute portera sur l'actualité cinématographique en compagnie des critiques suivants:

  • Antoine Guillot (France Culture)- Corinne Rondeau (France Culture) - Florence Ben Sadoun (Elle) Pour parler des films suivants: -Camille Redouble , Noémie Lvovsky.(Sortie le 12 septembre)
Camille Redouble
Camille Redouble Crédits : Arnaud Borrel

Florence Ben Sadoun: Je « redouble » d’amour pour ce film. Il irradie. Il laisse une onde de mélancolie pendant plusieurs jours. Noémie Lvovsky sait filmer les femmes et le passage de l’adolescence ainsi que ce lien d’amitié. C’est bouleversant de réussite. Ce retour en arrière fonctionne grâce au point de vue affectif. Elle a filmé son rêve et celui-ci devient le notre.

Corinne Rondeau: J’ai été mal à l’aise dès la première scène trop littérale, puis par le regard de Noémie Lovsky insistant, avide sur son monde. Mais quelques jours plus tard, comme dans un après-coup, le malaise s'est transformé. La beauté du film ce sont ces mots qu'elle va mettre dans le passé, des mots qu'on n'avait pas prononcés. Ils sont là pour changer la scène du présent, adoucir la vie, ne plus en perdre une miette après les regrets. Un film de maturité.

Arnaud Laporte: Ce qui est très beau, c’est l’équilibre, que je pense motivé par la pudeur, entre comédie et drame existentiel.Bien sûr, la situation a un fort potentiel comique, mais ce qui touche, ce qui reste, je pense, c’est avant tout la relation aux parents, qui est le vrai sujet du film.

Antoine Guillot :

J’ai été frappé par le bonheur des comédiens, et surtout de Noémie Lvovsky. Il y a une jouissance présente dans chaque scène. L’exultation et le malaise adolescent sont au cœur du film et la manière dont elle le transmet est assez inouïe .

-The We and The I Michel Gondry. (Sortie le 12 septembre)

The We and The I
The We and The I

Florence Ben Sadoun:

Plus le film s’effiloche, plus on découvre les individualités. Mais l’histoire est trop téléphonée. Je me suis sentie enfermée dans ce bus. Il ne m’a pas transporté.

Corinne Rondeau: Le film est d'abord un dispositif. La durée du trajet est la durée du film. C’est un huit-clos dans lequel circule des archétypes sociaux, la loi du plus fort et la crétinerie qui lui est associée. Malgré ce dispositif et cette énergie qu'insuffle le groupe de jeunes, le film m'a semblé être soit d'une grande paresse ou le désir de faire un film volontairement amateur : puiser l'énergie hors du cinéma.

Arnaud Laporte: Dans ce bus, il y a un vrai flot/flow. C'est un peu la force et la faiblesse de ce film. Il veut tout emporter à l'énergie, mais ce sont les « comédiens » qui prennent en charge la mise en scène, Michel Gondry signant là, pour moi, un film de vieux sur les jeunes.

Antoine Guillot : J’ai été emporté. Je trouve le dispositif passionnant, efficace et opérant. Il y a un vrai plaisir de mise en scène au sein de ce bus, de ce huis -clos. J’ai eu plaisir à suivre l’évolution du récit avec ces personnages.

Les coups de coeur :

Corinne Rondeau:

  • Schizophrénia , de Gerald Kargl, (Carlotta)
Schizophrenia
Schizophrenia

C’est plutôt un coup de massue. Je n’avais pas été heurtée par un film depuis Salo de Pasolini. C’est un film qui fonctionne sur deux choix techniques : la voix-off et le filmage en miroir.

  • Rien ne vous est épargné dans ce film. Il m’a littéralement détruit le « cerveau ». On est en dehors de la morale. C’est très radical.*

Arnaud Laporte:

  • Would you have sex with an Arab ? ,Yolande Zauberman. (Sortie le 12 septembre)
Affiche du film
Affiche du film
  • La série américaine Homeland .

Bien sûr la revue de presse cinéma d'Antoine Guillot: Haine et Foi.

Et le coup de fill de Seham Boutata avec Serge Korber , réalisateur et documentariste du film Pourquoi que je vis sur Jean-Louis Trintignant, à l'occasion de la rétrospective sur Jean-Louis Trintignant à la Cinémathèque de Toulouse, du 26 septembre au 12 novembre.

Pastille introductive: Carlos SAURA.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......