LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cinéma: Foxfire, confessions d'un gang de filles et Un enfant de toi

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute se penche sur l'actualité cinématographique de la nouvelle année 2013 avec les critiques suivants:

  • Antoine Guillot (France Culture)- Charlotte Garson (Cahiers du cinéma)- Florence Ben Sadoun (Elle)sur les films suivants:- Foxfire, confessions d'un gang de filles , Laurent Cantet
Foxfire, confessions d'un gang de filles
Foxfire, confessions d'un gang de filles

Antoine Guillot: Malgré des pistes intéressantes (comme celle de la transmission d'une pensée révolutionnaire, de 1917 aux utopies des années 60), le projet de Laurent Cantet n'est pas abouti. Contrairement au roman, il a fait le choix de la linéarité, c'est dommage, d'autant que le film manque de puissance et de mouvement. Mis à part le personnage principal, les autres filles ne sont que des fonctions qui n’existent pas.

Charlotte Garson:

La construction du scénario, son écriture aplatissent le mordant féministe de Foxfire.

Florence Ben Sadoun:

Laurent Cantet nous présente cette fois un "hors les murs". Il y a un fort pouvoir d’identification dans ce film. On a envie d’en être !

  • Un enfant de toi, de Jacques Doillon (Sortie le 26 décembre)
Un enfant de toi
Un enfant de toi

Antoine Guillot: Après un début qui laisse dubitatif, on est rapidement pris par cette comédie du remariage hors sol. Le film réunit les deux hémisphères du cinéma de Jacques Doillon : les triangles et autres quadrilatères sentimentaux d'une part, et l'enfance de l'autre. C'est comme un film de Doillon imaginé par l'enfant du film, d'où les dialogues parfois caricaturaux et le jeu perpétuel des adultes...

Charlotte Garson:

Aucun cinéaste vivant n'accorde une telle importance aux acteurs, ne leur permet de creuser autant les nuances de jeu.

Florence Ben Sadoun:

Il me semble que le rôle de la petite fille vampirise le film. Elle tire les ficelles, se met en scène et cela m’a gêné.

Les coups de coeurs:Antoine Guillot - Forbidden Hollywwod, Films inédits de l'ère pré-code , 17 DVD Warner, collection Les Trésors Warners

Cette collection de 17 films nous présente une période peu connue et peu traitée, qui s’étend de 1929 à 1934, avant l'application stricte du code de censure connu comme "Code Hays (1934-1966)", durant laquelle les réalisateurs vont raconter tout ce qui ne pourra plus se dire pendant les trente années suivantes.

On y voit des grandes stars, comme Barbara Stanwick ou James Cagney, on y découvre des films méconnus de l'immense William Wellman, c’est passionnant et ça lave les yeux!

Florence Ben Sadoun: - Yossi , Eytan Fox (Sortie le 2 janvier)

Yossi
Yossi

C’est un grand petit film !

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot Et le coup de fil de Seham Boutata passé au critique et spécialiste N.T.Binh à l'occasion de la rétrospective Lubitsch à la Cinémathèque de Toulouse du 4 au 29 janvier.

Pastille introductive: Jodie FOSTER.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......