LE DIRECT

Cinéma: The Grandmaster et Slow Life

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir La Dispute s’intéresse au spectacle vivant en présence des critiques suivants :

-Jean-Baptiste Thoret (Charlie Hebdo)

-Corinne Rondeau (France Culture)

-Lisa Nesselson (Screen et France 24)

Seront abordés les films suivants :

-The Grandmaster de Wong Kar Wai chez Wild Bunch Distribution

The Grandmaster
The Grandmaster

Le succès planétaire de « In the mood for love » a-t-il été trop pesant pour le hong-kongais ? C’est la question qui se posait après avoir découvert en 2004 le film « 2046 », puis en 2007 « My Blueberry night », deux films présentés au Festival de Cannes.C’est à Berlin, cette fois, que Wong Kar Wai a présenté son dernier film. Président du jury de la Berlinale 2013, « The Grandmaster » y fut projeté lors de la soirée d’ouverture du festival.

A travers le récit à la première personne d'Ip Man, maître légendaire de wing chun et futur mentor de Bruce Lee, dans la Chine des années 1930-40, et jusqu'au début des années 1950, à Hong Kong, c’est aussi une fresque historique que nous propose le cinéaste, à un moment où la Chine traverse une période de total remise en question, notamment à cause de l'invasion japonaise.Mais l’autre guerre, c’est celle que se livre les différentes écoles d’arts martiaux chinoises…

Arnaud Laporte

-Slow Life de Christian Merlhiotchez Minor Cinéma.

Slow Life
Slow Life

Il y a de nombreuses années, déjà, que Christian Merlhiot est connu d’un certain cercle de cinéphiles, proche du milieu de l’art vidéo.Il est partie prenante de l’aventure collective pointligneplan, et un ouvrage, accompagné d’un dvd regroupant ces films, avait paru il y a une dizaine d’années aux éditions Léo Scheer.Merlhiot avait précédemment réalisé un film au Japon, « Silenzio », sorti en salles en 2006.Le film dont nous parlons ce soir est le fruit d’une résidence du cinéaste à la Villa Kujoyama de Kyoto, dont il fut pensionnaire durant 6 mois, en 2011, au moment du tremblement de terre qui secoua l’archipel.

Dans « Slow life », nous allons suivre le quotidien d’un jeune homme, Kentaro, qui a quitté sa ville natale pour s’installer dans un village, et travailler dans un atelier de teinture. Au-delà de son travail, le film nous montre comment, de rencontre en rencontre, Kentaro découvre à la campagne une autre façon de vivre, une autre façon de faire communauté…

Arnaud Laporte

Ainsi que le coups de cœur de Lisa Nesselson :

-Le charlatan d'Edmund Goulding (1947, reprise le 10 avril) chez Action Cinémas.

Le Charlatan
Le Charlatan

Et le coup de griffe de Corinne Rondeau :

-Oblivion de Joseph Kosinski (sorti le 10 avril)

Oblivion
Oblivion

On est en 2077, la terre a été détruite par des extra-terrestres et on pompe l’énergie de la terre pour partir sur Titan, la lune de Saturne, où ka vie va reprendre. Tom Cruise et sa compagne se retrouvent à protéger les centrales qui récupèrent de l’eau pour partir sur Titan. Ils ont une très jolie villa avec piscine suspendue. Ca commence très mal : il est capturé par les extra-terrestres après avoir trouvé une zone où on peut être bûcheron. Ce film, c’est n’importe quoi, c’est abominable. Quand Morgan Freeman allume son cigare gros comme un barreau de chaise en 2077, toute la salle éclate de rire.

Corinne Rondeau :

Sans oublier, l’irremplaçable revue de presse culturelle d’Antoine Guillot.

Et le coup de fil passé à Boudjemaâ Karèche, auteur et ancien directeur de la Cinémathèque d'Alger et invité du 8ème Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient qui a lieu à Saint-Denis du 4 au 21 avril.

Pastille introductive : François TRUFFAUT

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......