LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Chambre 212", "Joker", "Martin Eden"

Cinéma : "Joker", "Martin Eden", "Chambre 212", "L’Angle Mort"

55 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute cinéma : "Joker", de Todd Philips, "Martin Eden", de Pietro Marcello , "Chambre 212", de Christophe Honoré et le Coup de coeur d'Arnaud Laporte pour "L’Angle Mort", de Patrick Mario-Bernard et Pierre Trividic

"Chambre 212", "Joker", "Martin Eden"
"Chambre 212", "Joker", "Martin Eden"

"Joker", de Todd Philips

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

Avec : Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz, Frances Conroy

L'avis des critiques : 

« Joker et un décalque de « La Valse des pantins » et de « Taxi Driver » de Martin Scorsese. Un film au mieux confus, au pire cynique. Le scénario est lourd et infantilisant » Arnaud Laporte

« Le film ne réussit pas à tenir son ambigüité et tombe dans la contradiction, notamment politique et sociale. Il joue des codes du blockbuster et du film d’auteur, le film ne cesse n’annuler ce qu’il essaye de produire. Joker ne suscite ni de la terreur ni de la pitié, le personnage n’a rien produit sur moi. » Lucile Commeaux

« Le film me passionne par sa confusion et son ambiguïté. Joaquin Phoenix est époustouflant d’invention. Le film mime les codes en vogue du super héros  ainsi qu’un certain cinéma de la grande dépression des années 30. Un miroir déformé de notre époque où la figure du Joker incarne à la fois le nihilisme et l’anarchisme. » Julien Gester

« Un film très maniéré et affecté, qui dialogue avec « Taxi Diver » de Scorsese sans réussir à produire le même effet d’angoisse et de solitude. Un film de directeur artistique plutôt qu’un film de cinéaste. Todd Philips ne sait pas ce qu’il veut raconter politiquement, il y a une incertitude fondamentale du propos. » Jean-Christophe Ferrari

"Martin Eden", de Pietro Marcello

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.

Avec : Luca Marinelli, Jessica Cressy, Denise Sardisco, Carmen Pommell, Carlo Cecchi

L'avis des critiques : 

_« Un grand film qui m’a bouleversé, certes un peu grandiloquent mais qui supporte l’adaptation du livre de Jack London à merveille. »  _Lucile Commeaux

« Un film beau, emporté et romanesque. Le film traverse tout le 20ème siècle dans un temps sans contour où les époques s’imbriquent et où le héros ramasse toutes les contractions politiques et sociales avec en fond le bruit des bottes et l’arrivée du fascisme. » Julien Gester

« La vision du film a enrichi mon souvenir du livre. Pietro Marcello a l’art du montage entre la fiction et les archives qui fonctionnent par écho, cela donne au film un rythme qui m’a beaucoup ému. » Jean-Christophe Ferrari

"Chambre 212", de Christophe Honoré

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

Avec : Camille Cottin, Vincent Lacoste,Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay

L'avis des critiques :

« Le film a un projet qui évolue au fur et à mesure de son récit, qu’il réussit à accomplir sans pourtant m’intéresser. Un film artifice, un film cerveau, un côté boule à neige et vaudeville qui manque d’incarnation et de chair. » Julien Gester

« Un film qui ne m’a pas séduit, les dialogues ne sont pas aériens, ils n’existent pas, les mots sont mâchés et alourdis. Le film veut nous séduire par une mise en scène au décor théâtral mais ici ça reste enfermé dans un huis clos plat. » Jean-Christophe Ferrari

« Je n'ai pas été très convaincu par le film, je n’ai pas aimé, il m’a agacé, trop ludique. Néanmoins le film travaille à rebours en moi dans un côté proustien d’une grammaire amoureuse assez sombre. » Lucile Commeaux

Coup de cœur d’Arnaud Laporte pour "L’Angle Mort", de Patrick Mario-Bernard et Pierre Trividic (en salles)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Dominick Brassan a le pouvoir de se rendre invisible. Il ne s’en sert pas beaucoup. À quoi bon, d’ailleurs ? Il a fait de son pouvoir un secret vaguement honteux, qu’il dissimule même à sa fiancée, Viveka. Et puis vient un jour où le pouvoir se détraque et échappe à son contrôle en bouleversant sa vie, ses amitiés et ses amours.

Avec : Jean-Christophe Folly, Isabelle Carré, Golshifteh Farahani

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......