LE DIRECT

Cinéma : La part des Anges, Sibérie, Hitler, un film d'Allemagne.

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité cinématographique avec les critiques

- Corinne Rondeau

- Florence Ben Sadoun journaliste à Elle

  • Jean-Baptiste Thoret de Charlie Hebdo

A propos des films :

- La part des Anges de Ken Loach

La part des Anges de Ken Loach
La part des Anges de Ken Loach

Corinne Rondeau : "Je n'ai rien à en dire !"

Arnaud Laporte : "C'est une comédie sans prétention même si elle a un arrière plan social toujours important chez Ken Loach."

Florence Ben Sadoun : "C'est une comédie si l'on veut, mais très violente et je me suis beaucoup ennuyée."

Jean-Baptiste Thoret : "Le cinéma de Ken Loach me fatigue, c'est un cauchemar de la critique. Tout y est, tous les clichés... C'est un mauvais téléfilm de la BBC."

- Sibérie de Joana Preiss

Sibérie de Joana Preiss
Sibérie de Joana Preiss

***Corinne Rondeau : "J'ai vraiment vécu ça comme un désastre c'est à dire l'impossiblité de ce couple d'exprimer ce qui les lie. Tout le film m'a mis dans une position assez délicate."*

Arnaud Laporte : "Les défauts de ce film n'ont pas empêché qu'il me touche. La qualité technique des images est médiocre, mais c'est anecdotique car ce film pose la question de la vérité. Je loue le courage de Joana Preiss."

Florence Ben Sadoun : "C'est très énervant, c'est du mépris pour ceux qui veulent faire du cinéma, et pour le public."

Jean-Baptiste Thoret : "Le couple Joana Preiss & Bruno Dumont donne tellement de bâtons pour se faire battre que j'avais presque envie de quitter la meute pour me mettre du côté du désastre."

- Hitler, un film d'Allemagne de Hans-Jürgen Syberberg

Hitler, un film d'Allemagne de Hans-Jürgen Sybeberg
Hitler, un film d'Allemagne de Hans-Jürgen Sybeberg

***Corinne Rondeau : "Il y a un tel vertige sonore, c'est de l'ordre de la performance... pour le spectateur. Et cette idée qui revient toujours : qu'aurait été Hitler sans nous ?" *

Arnaud Laporte : "Une grande beauté formelle, un lien avec le classicisme même si l'expressionisme allemand est aussi cité au début. Plans tournés en studio, diapositives, images d'archives, fragments de photos, de discours, de témoignages, mais aussi des poupées, des mannequins et des marionettes. Syberberg fait cinéma de tout bois !"

Florence Ben Sadoun : "C'était une douleur de regarder ce film. C'est dérangeant, irrtant, et au final, est-ce un film vraiment à charge ?"

Jean-Baptiste Thoret :"C'est sans doute le premier grand monument cinématographique qui produit un discours critique phénoménal, quelques années avant Shoah de Lanzmann. C'est un film contre un film, car Hitler a gagné en proposant un grand film cauchemardesque."

Bien sûr la revue de presse cinéma du jour, par Antoine Guillot : "De la diversité culturelle au darwinisme cinématographique."

Et le coup de fil à Sandy Amério pour son film Dragooned, présenté au FID Marseille.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......