LE DIRECT
"La Cordillère des Songes", "Le Traître", "XY Chelsea"

Cinéma : "Le Traître", "XY Chelsea", "La Cordillère des Songes"

56 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute Cinéma : "Le Traître", de Marco Bellocchio, "XY Chelsea", de Tim Travers Hawkins, "La Cordillère des Songes" de Patricio Guzmán et Coup de cœur de Murielle Joudet pour "Un jeu brutal" de Jean-Claude Brisseau

"La Cordillère des Songes", "Le Traître", "XY Chelsea"
"La Cordillère des Songes", "Le Traître", "XY Chelsea"

"Le Traître", de Marco Bellocchio

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Au début des années 1980, la guerre entre les parrains de la mafia sicilienne est à son comble. Tommaso Buscetta, membre de Cosa Nostra, fuit son pays pour se cacher au Brésil. Pendant ce temps, en Italie, les règlements de comptes s'enchaînent, et les proches de Buscetta sont assassinés les uns après les autres. Arrêté par la police brésilienne puis extradé, Buscetta, prend une décision qui va changer l'histoire de la mafia : rencontrer le juge Falcone et trahir le serment fait à Cosa Nostra.

Avec : Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Candido et Fabrizio Ferracane

L'avis des critiques :

« A chaque nouveau film de Marco Bellocchio, il y a une surprise. Ici, il se saisit d’un sujet important, violent : la mafia. C’est une méditation philosophique sur la trahison. » Charlotte Garson

« Le spectaculaire, la tension, ont toujours hanté le cinéma de Marco Bellocchio. Dans ce gros bloc de glace qu’est le film de mafia, Marco Bellocchio arrive à tailler des scènes très originales. Néanmoins, le côté théâtral du grand-guignol italien sur la mafia est un peu lassant. » Murielle Joudet

« Le film montre à la fois la décadence de la mafia par des plans larges et le minimalisme des regards par un cadre serré. On ne s’ennuie pas, et si le mélange des genres peut être compliqué, Marco Bellocchio reste dans la retenue. » Thierry Chèze

"XY Chelsea", de Tim Travers Hawkins

Présentation : En 2010, le soldat Manning divulgue à Wikileaks des documents sur les bavures de l'armée américaine en Irak, en Afghanistan et l'espionnage de la diplomatie mondiale, déclenchant un scandale international. Condamné à 35 ans de prison pour trahison, Manning voit sa peine commuée à 7 ans à la fin de l'administration Obama. A sa libération Chelsea Manning a accompli sa transformation en femme, devenant une activiste pour les droits humains. Un portrait intime et émouvant d’une personnalité hors norme toujours au coeur de l'actualité avec sa nouvelle incarcération en 2019, à l’occasion de l’arrestation du fondateur de Wikileaks.

L'avis des critiques :

« Ce film est le portrait d’une personne fragile. Un cocon est construit autour de Chelsea Manning. Tout le film subit cette précaution par des flous, de la musique, des plans de nature. Un film d’accompagnement qui pèche par manque de rigueur journalistique. » Charlotte Garson

« Un document sur l’héroïsme 2.0. Le héros paye le prix de sa désobéissance civile. Il est condamné à vivre dans un purgatoire. » Murielle Joudet

« J’ai été consterné. C’est d’une pauvreté sans nom, la forme est épouvantable, c’est maniéré, chichiteux, flou. Rien n’est creusé, tout est laissé à la forme. Il n’y a pas de travail, pas de recul. » Thierry Chèze

"La Cordillère des Songes" de Patricio Guzmán

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l'histoire passée et récente du Chili.

L'avis des critiques :

« Un effondrement terrible où Patricio Guzmán ressasse son passé et son exil. » Murielle Joudet

« Pris entre le néolibéralisme chilien et une nostalgie personnelle, le film ne trouve jamais sa forme, ça ne prend pas. » Charlotte Garson

« Un film bancal, dans l’empêchement, qui radote et à l’inspiration bloquée, mais qui m'a touché au cœur. » Thierry Chèze

Coup de cœur de Murielle Joudet pour "Un jeu brutal" de Jean-Claude Brisseau

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Près d’un grand ensemble, pendant l’été, une jeune fille est assassinée. Le professeur Tessier, biologiste connu pour ses recherches, abandonne celles-ci pour se retirer en province. Au chevet de sa mère, il se voit arracher la promesse de s’occuper de sa fille Isabelle, paralysée des membres inférieurs. Mais les retrouvailles entre le père et la fille sont rudes, Isabelle refusant de se réfugier derrière sa condition d’infirme…

Avec : Bruno Crémer, Emmanuel Debever, Lisa Heredia

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......