LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche : "La Prière" Copyright Le Pacte. A droite de haut en bas : "Mektoub, my love : canto uno" Copyright Pathé et "Les bonnes manières" Copyright Bruno Risas

Cinéma : "C'est toujours pareil avec le fantastique : Montrer déçoit !"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, La Dispute est en direct du BelAir pour une émission consacrée au cinéma. A notre affiche, trois films sortis ce mercredi en salle : "Mektoub, my love: canto uno" d'Abdellatif Kechiche, "Les bonnes manières" de Juliana Rojas et Marco Dutra et "La prière" de Cédric Kahn.

A gauche : "La Prière" Copyright Le Pacte. A droite de haut en bas : "Mektoub, my love : canto uno" Copyright Pathé et "Les bonnes manières" Copyright Bruno Risas
A gauche : "La Prière" Copyright Le Pacte. A droite de haut en bas : "Mektoub, my love : canto uno" Copyright Pathé et "Les bonnes manières" Copyright Bruno Risas

"Mektoub, my love : Canto Uno" d'Abdellatif Kechiche en salle le 21 mars.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avec : Shaïn Boumedine, Ophélie Bau, Salim Kechiouche, Lou Luttiau, Alexia Chardard, Hafsia Herzi, Kamel Saadi et Estefania Argelich

Synopsis : En France en 1994, Amin, parisien d'adoption, retourne en été dans le Midi de la France où il a passé sa jeunesse chez ses parents qui tiennent un restaurant tunisien à Sète. Amin retrouve sa famille et ses amis de jeunesse, comme son cousin dragueur Tony ou sa meilleure amie Ophélie ; il passe son temps entre le restaurant familial, les bars du coin et la plage où viennent bronzer de jolies vacancières. Alors que Tony a du succès, Amin est plutôt timide. Il se trouve une occupation en photographiant la côte méditerranéenne dont il trouve la lumière fascinante.

Ce qui est assez passionnant c'est qu'avec Mektoub my love, Abdellatif Kechiche a enfin une œuvre ! Murielle Joudet

C'est un film d'une telle vitalité et d'une telle intensité. On est forcé de rentrer dans ce groupe et moi je n'y résiste pas. J'ai trouvé cela très érotique et il porte un regard très doux sur le corps féminin. C'est un très grand film de metteur en scène. Lucile Commeaux

Je me suis demandé ce qu'Abdellatif Kechiche avait perdu depuis " la graine et le mulet. " Je suis resté indifférent, j'ai été pendant 3 heures face à des gens qui ne m'intéressent pas. Quitte à passer pour puritain, j'ai trouvé gênant la façon qu'a Abdellatif Kechiche de filmer les seins et les fesses de ces comédiennes… Arnaud Laporte

Moi je pense à Éric Rohmer pour le cinéma, la caméra et son œil mécanique… Il y a une distance ironique par rapport aux personnages. Charlotte Garson

"Les bonnes manières" de Juliana Rojas et Marco Dutra, en salle le 21 mars.

Avec : Isabél Zuaa, Marjorie Estiano, Miguel Lobo, Cida Moreira, Andrea Marquee, Felipe Kenji, Nina Medeiros et Neusa Velasco

Synopsis : Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme...

C'est un objet assez singulier, hybride et monstrueux dans son sujet et dans sa forme. A partir du moment où le nœud du fantastique est défait, ils essayent, et l'intention est belle, de tenir cette histoire toujours avec une piste naturaliste. Lucile Commeaux

C'est un film vraiment réussi, et je n'ai pas eu face à moi des cinéastes qui cochent les cases attendues et j'en suis ravie ! On part de la tension raciale attendue et celle-ci décroit jusqu'à être désamorcée pour devenir de la douceur, et on a de l'empathie pour les personnages. C'est une très bonne surprise. Charlotte Garson

Plus le film avance plus mon intérêt décroit. J'ai pensé à Chabrol, Depalma et Bresson. Mais lorsque le film bascule dans le fantastique il devient paradoxalement beaucoup trop attendu. Murielle Joudet

La scène la plus ratée est la dernière et c'est toujours dommage pour un film. C'est toujours pareil avec le fantastique : Montrer déçoit ! Arnaud Laporte

"La prière" de Cédric Kahn, en salle le 21 mars.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avec : Anthony Bajon, Damien Chapelle, Alex Brendemühl, Louise Grinberg, Antoine Amblard, Maïté Maillé, Magne-Håvard Brekke, Hanna Schygulla

Synopsis : Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

Je pense que Cédric Khan est plein de bonnes intentions, mais ce film est tautologique ! Je me suis vraiment beaucoup ennuyée et la manière dont il montre la foi chrétienne est problématique. Lucile Commeaux

Je sens le côté très épuré et austère et je suis irritée et estomaquée par cet esprit de sérieux. Moi ça me rappelle mes cours de catéchisme. Murielle Joudet

Dans ce film tout ce qui est attendu, tout ce qui pourrait arriver, est esquivé volontairement. Charlotte Garson

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......