LE DIRECT

Cinéma: "Much Loved" Nabil Ayouch & "Fou d'amour" Philippe Ramos

58 min
À retrouver dans l'émission

Pour La Dispute cinéma, Arnaud Laporte sera entouré d'Antoine Guillot et d' Emily Barnett.
Au programme:

  • "Much Loved" de Nabil Ayouch, dans les salles le 16 septembre
"Much Loved" Nabil Ayouch
"Much Loved" Nabil Ayouch

Marrakech, aujourd'hui. Noha, Randa, Soukaina et Hlima vivent d'amours tarifées. Ce sont des prostituées, des objets de désir. Vivantes et complices, dignes et émancipées, elles surmontent au quotidien la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant.

Sacré au Festival du film Francophone d'Angoulême 2015.

  • "Fou d'amour" de Philippe Ramos, dans les salles le 16 septembre
"Fou d'amour" Philippe Ramos
"Fou d'amour" Philippe Ramos
  1. Coupable d’un double meurtre, un homme est guillotiné. Au fond du panier qui vient de l’accueillir, la tête du mort raconte : tout allait si bien ! Curé admiré, magnifique amant, son paradis terrestre ne semblait pas avoir de fin.

Fou d'amour reprend l'affaire du curé d'Uruffe, en Lorraine, un fait divers de 1956. Le prêtre Guy Desnoyers, qui avait l'habitude d'entretenir des liaisons avec de nombreuses paroissiennes, a vu sa position menacée par la grossesse de l'une de ses maîtresses, Régine Fays.

Les Coups de coeur de nos critiques:

"Lumière! Le film", sortie le 16 septembre, choisi par Antoine Guillot

"Marguerite" de Xavier Giannoli, sortie le 16 septembre, pour Emily Barnett

Vous avez bien entendu rendez-vous avec Antoine Guillot pour la revue de presse culturelle qui ce soir parlera de: Qui fait la loi, dans le cinéma ?- En France, c'est Luc Besson, à l'origine d'un projet de loi lui permettant d'obtenir le crédit d'impôt qu'il réclamait pour son Valérian en anglais (sinon, il partait le tourner en Hongrie).- C'est aussi l'association Promouvoir, pour ce qui est de l'interdiction des films sexuellement explicites aux moins de 18 ans. Fleur Pellerin assure réfléchir à la question...- En Chine, c'est la censure d'Etat. Elle autorise un film sur des amours homosexuelles, mais n'a pas trop aimé la sextape tournée dans une cabine d'essayage d'Uniqlo.- En Arabie saoudite, c'est le grand mufti : il jette l'anathème sur le film Mahomet , du cinéaste iranien Majid Majidi, qui raconte l'enfance du prophète en le figurant. Réplique du Qatar, qui va produire sa propre version de la vie de Mahomet. Budget : 1 milliard de dollars.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......