LE DIRECT

Cinéma : To Rome With Love, La Nuit d'en face, et Kill List

53 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité cinématographique avec les critiques :

- Charlotte Garson des Cahiers du cinéma et de la revue Etudes

  • Alain Spira de Paris Match

    • Jean-Baptiste Thoret de Charlie Hebdo

A propos des films :

To Rome With Love, de Woody Allen

To Rome With Love, de Woody Allen
To Rome With Love, de Woody Allen

*Antoine Guillot : "Le film part dans le cliché tout de suite avec Volare , le grand tube de Modugno. Dans la comédie italienne des années 60 on aurait appelé ça un film à sketchs, ici il y a quatre histoires sans pour autant que ce soit un film choral car jamais ou presque elles ne se croisent." *

Charlotte Garson : "C'est un film hasardeux et non un film sur le hasard."

Alain Spira : "C'est le crépuscule des idoles. Je suis très ennuyé avec Woody Allen qui était pour moi un monument cinématographique et qui est devenu un tour opérator. Il supporte mal le voyage, et sorti de New York et de l'humour juif new yorkais, il périclite et s'étiole."

Jean-Baptiste Thoret : "C'est un film canard sans tête : on a coupé la tête mais il continue à avancer, et tout le monde est très content parce qu'il voit le canard."

La nuit d'en face, de Raul Ruiz

La nuit d'en face, de Raul Ruiz
La nuit d'en face, de Raul Ruiz

Antoine Guillot : "C'est un film con çu alors que Raul Ruiz se savait condamné par la maladie, et on ne peut donc que le considérer à la fois comme un film testamentaire et comme un pied-de-nez à la mort. C'est aussi un retour à l'enfance, sur sa terre natale qu'est le Chili."

Charlotte Garson : "Non seulement ce film m'a intéressée et intriguée, mais en plus il décante et reste dans la mémoire. C'est une très bonne surprise."

Alain Spira : "Cela m'a beaucoup fait penser à Pessoa à cause, surtout, de cette nostalgie, la "saudade" comme on dit au Portugal."

Jean-Baptiste Thoret : "Un petit bémol : c'est envoûtant, léger et émouvant, mais je me suis un petit peu ennuyé."

Kill List, de Ben Wheatley

Kill List, de Ben Wheatley
Kill List, de Ben Wheatley

Antoine Guillot : "C'est un drôle de mélange des genres. Le films s'ouvre sur une scène de ménage et bascule ensuite dans le polar, l'horreur et le fantastique païen."

Charlotte Garson : "Cette roublardise est immonde, et parler de ce film après ce que vient de dire Souleymane Cissé est très difficile. Je ne comprends pas où mènent toute cette violence et cette boucherie."

Jean-Baptiste Thoret : "Le mot qui reste de ce cinéma c'est "roublard"."

Et aussi la revue de presse cinéma d'Adélie Pojzman-Pontay : "Bienvenue à Rétrollywood".

Et le coup de fil à Souleymane Cissé à l'occasion du Festival Résistances à Foix, du 6 au 14 juillet.

Pastille : Henry Fonda

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......