LE DIRECT
 © Electre

Cinéma : André Bazin, "un critique incroyablement moderne"

56 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute en direct de Livre Paris, trois ouvrages littéraires sur le cinéma : "Textes critiques" de Jacques Rivette, "Écrits complets" d'André Bazin et "Trois essais sur Twin Peaks" de Pacôme Thiellement. Enfin, un coup de cœur pour "Mitchum x Weber" de Bruce Weber.

 © Electre
© Electre

"Textes critiques" de Jacques Rivette (Post-Editions)

"Textes critiques" de Jacques Rivette - Electre
"Textes critiques" de Jacques Rivette - Electre

Présentation officielle de la maison d'édition : Première édition intégrale des textes critiques de Jacques Rivette parus dans la Gazette du cinéma, Arts et les Cahiers du cinéma, complétés d’entretiens et d’importants inédits. Véritable leçon de cinéma généreuse et passionnée, ce volume permet de mesurer l’importance et la cohérence du travail conceptuel et artistique mené par Jacques Rivette entre 1950 et 2009. Indissociablement critique et cinéaste, Jacques Rivette y apparaît comme une référence incontournable du cinéma.

L'avis des critiques : 

La première chose qui surprend lorsqu’on lit cet ouvrage est sa critique. Elle très loin de la critique telle qu’on la pratique aujourd’hui. Il y a une fermeté surprenante de la part d’un si jeune homme. Dès la première année de son activité critique, il y a le programme d'un Jacques Rivette cinéaste. Philippe Azoury

Cela fonctionne un peu comme un petit précis de l’histoire théorique de la Nouvelle Vague avec beaucoup de textes sur Howard Hawks, Hitchcock, un éloge plus surprenant du cinéma soviétique et une obsession pour une forme de réalisme qu’il retrouve chez de grands cinéastes hollywoodiens. Florence Colombani

"Écrits complets" d'André Bazin (Editions Macula)

"Écrits complets" d'André Bazin - Electre
"Écrits complets" d'André Bazin - Electre

Présentation officielle de la maison d'édition : Les Écrits complets d’André Bazin (1918-1958) rassemblent pour la première fois tous les articles écrits par celui qui fut, sans conteste, l’un des plus importants critiques de cinéma mondiaux. Cofondateur des Cahiers du cinéma, figure tutélaire des jeunes critiques et cinéastes de la Nouvelle Vague, ce théoricien majeur de l’après-guerre aux multiples apports n’a jamais cessé d’être passionnément discuté jusqu’à aujourd’hui. C’est pourtant un Bazin largement méconnu que le lecteur découvrira au fil de ces pages. Ce dernier pourra y suivre à la trace la pensée du premier critique de cinéma du Parisien libéré (à la Libération de Paris), de Radio-Cinéma-Télévision (ancêtre de Télérama) et de France Observateur (devenu le Nouvel Obs), du premier chroniqueur et théoricien de la télévision française naissante qui, observant les films et les émissions télévisées au jour le jour, cartographie sans boussole ni soutien les multiples bouleversements esthétiques et techniques du cinéma. Dans le sillage de ce découvreur du néo-réalisme s’intéressant à toutes les parties du cinéma, écumant les festivals alors naissants afin de documenter les productions du monde entier, c’est un foisonnant corpus de films qui s’offre à l’exploration renouvelée du lecteur. Face à l’animateur de ciné-clubs, l’envoyé spécial, l’interviewer et le théoricien, celui-ci jugera toute l’étendue d’une écriture éprise d’ouverture, diversement adressée au public populaire des quotidiens et aux érudits des grandes revues intellectuelles de son époque (Arts, Esprit, Les Temps modernes), sans jamais perdre sa précision d’observation, un discret humour, le goût du paradoxe et un désir constant d’équité dans ses évaluations.

L'avis des critiques : 

Bazin écrit avec le souci du lecteur et de la pédagogie. C’est un théoricien assez accessible car il pense à se faire comprendre, ce qui n’est finalement pas si fréquent. Il a ce goût de ce qui peut être populaire, notamment dans les genres cinématographiques, et aussi une grande capacité à utiliser la littérature, la peinture ou le théâtre pour nous faire comprendre le cinéma. Florence Colombani

L’ouvrage montre un André Bazin au jour le jour, un journaliste qui invente des formats qui n’existaient pas dans la critique et qui existent aujourd’hui : le compte rendu de festival, le long papier explicatif pour les "Cahiers du Cinéma", les interviews, les interventions. C’est un critique incroyablement moderne. Philippe Azoury

"Trois essais sur Twin Peaks" de Pacôme Thiellement (PUF)

"Trois essais sur Twin Peaks" de Pacôme Thiellement - Electre
"Trois essais sur Twin Peaks" de Pacôme Thiellement - Electre

Présentation officielle de la maison d'édition : En ouvrant Twin Peaks par l’image de la destruction d’un tube cathodique, David Lynch avait marqué de manière décisive que son œuvre serait avant tout une méditation sur la télévision. Cette méditation, toutefois, ne visait pas simplement à découvrir la vérité de ce médium, vérité gnostique et capitaliste à la fois, mais aussi à en incarner la crise : ce moment où les puissances déchaînées par le miroir que la télévision tendait à ses spectateurs ne pouvaient que se retourner contre elle. Sommes-nous prêts à accepter cette mort violente ? Sommes-nous prêts à accepter les conséquences matérielles et spirituelles de la fin de la télévision ?

Pacôme Thiellement revient sur l’œuvre de Lynch dans cette réédition très augmentée de La Main gauche de David Lynch, accompagnée de deux essais inédits, qui prend notamment en compte la troisième saison de Twin Peaks (2017).

L'avis des critiques : 

C’est absolument ce que j’attends d’un livre sur le cinéma. Il n’explique pas "Twin Peaks" mais le regarde. Cela semble s’emboiter naturellement dans la pensée de Lynch. C’est assez éblouissant. Philippe Azoury

Avec tous ces détours et ces références surprenantes qu’il utilise, Pacôme Thiellement finit par livrer une lecture étonnante, globale de "Twin Peaks" et de la trajectoire de Lynch cinéaste. Florence Colombani

>> LE COUP DE CŒUR DE FLORENCE COLOMBANI : "Mitchum x Weber" de Bruce Weber (La Rabbia)

"Michum x Weber" de Bruce Weber - Electre
"Michum x Weber" de Bruce Weber - Electre

Présentation officielle de la maison d'édition : À l’occasion de la sortie du film de Bruce Weber « Nice girls don’t stay for breakfast », consacré à Robert Mitchum, qui sortira au cinéma en France le 27 février 2019, le célèbre photographe de mode (Calvin Klein, Abercrombie & Fitch, Ralph Lauren, APC...) et cinéaste (Let’s get lost, son film magistral sur Chet Baker) a décidé de s’associer à La Rabbia pour éditer un ouvrage unique consacré à cette légende du cinéma que fut l’acteur, associant ses propres clichés (pour la plupart inédits) à d’étonnantes images d’archives et coupures de presse.

C’est un très beau livre qui accompagne la sortie d’un documentaire de Bruce Weber autour de Robert Mitchum. Le résultat de ce livre et de ces photos est qu’on se rend compte de l’incroyable présence de Mitchum et de sa cinégénie formidable. Florence Colombani

Vos commentaires :

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......