LE DIRECT
"Une fille Facile"©Les Films Velvet; "Apocalypse Now Final Cut"©D.R.; "Roubaix, une lumière"©Shanna Besson

Cinéma : "Une fille Facile", "Apocalypse Now - Final Cut", "Roubaix, une lumière" et "Once upon a time.... in hollywood", le coup de coeur d'Antoine Guillot

55 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute consacrée au cinéma : "Apocalypse Now - Final Cut" de Francis Ford Coppola, "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin, "Une fille facile" de Rebecca Zlotowski, "Once upon a time.... in hollywood" de Quentin Tarantino, le coup de coeur d'Antoine Guillot

"Une fille Facile"©Les Films Velvet; "Apocalypse Now Final Cut"©D.R.; "Roubaix, une lumière"©Shanna Besson
"Une fille Facile"©Les Films Velvet; "Apocalypse Now Final Cut"©D.R.; "Roubaix, une lumière"©Shanna Besson

"Apocalypse Now - Final Cut" de Francis Ford Coppola.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Synopsis : Cloîtré dans une chambre d'hôtel de Saïgon, le jeune capitaine Willard, mal rasé et imbibé d'alcool, est sorti de sa prostration par une convocation de l'état-major américain. Le général Corman lui confie une mission qui doit rester secrète : éliminer le colonel Kurtz, un militaire aux méthodes quelque peu expéditives et qui sévit au-delà de la frontière cambodgienne.

Avec : Martin Sheen, Frederic Forrest, Robert Duvall ...

L'avis des critiques : 

"Une expérience étrange, un très beau film qui pulse et qui grandit comme un être vivant, un classique. Trois heures de projection qui passent à toute allure. " Antoine Guillot

"Martin Sheen, Marlon Brondo, Robert Duvall, Dennis Hooper, de grands acteurs." Arnaud Laporte

"Ecrasée par l’œuvre, une forme d’artificialité rendue par un montage trop présent." Lucile Commeaux

"Francis Ford Coppola est toujours aussi fou de son film, Apocalypse Now c’est l’ex qu’il n’arrive pas à oublier." Murielle Joudet

"Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin

Synopsis : À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

Avec : Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier ...

L'avis des critiques : 

"Roschdy Zem est le meilleur élément de ce film, le reste manque de tension." Arnaud Laporte

"Je vois un monde abstrait, je vois le cerveau d’Arnaud Depleschin. Où est la nécessité de ce film, où est son désir ? Faire jouer des toxicomanes, des pauvres filles par deux actrices stars. Il y a ici une volonté : que le film échoue sur le terrain de la chronique sociale." Murielle Joudet

"Une chronique sociale, policière et naturaliste ; j’ai pensé à Dostoïevski tout du long sans en avoir la saveur." Lucile Commeaux

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski

Synopsis : Naïma a 16 ans et vit à Cannes. Alors qu'elle se donne l'été pour choisir ce qu'elle veut faire dans la vie, sa cousine Sofia, au mode de vie attirant, vient passer les vacances avec elle. Ensemble, elles vont vivre un été inoubliable.

Avec :  Mina Farid, Zahia Dehar, Benoît Magimel ...

L'avis des critiques : 

"Il ne faut pas confondre la comédienne Zahia Dehar et le rôle qu’elle incarne." Arnaud Laporte

"La collectionneuse d’Eric Rohmer dévitalisée et trahie, aucune mise en scène, dialogue prédictible, pas d’évolution ni de rapport entre les personnages. Ils sont désagréables. Une bimbo auto-réflexive, la naissance d’un corps au cinéma qui ne fonctionne pas." Murielle Joudet

"Zahia Dehar est une figure artificielle affublée d’un discours artificiel." Lucile Commeaux

"Les intentions bonnes ou mauvaises ne font pas des bons films, Rebecca Zlotowski est dépassée par son actrice." Antoine Guillot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Once upon a time.... in hollywood" de Quentin Tarantino, le coup de coeur d'Antoine Guillot

Synopsis : En 1969, la star de télévision Rick Dalton et le cascadeur Cliff Booth, sa doublure de longue date, poursuivent leurs carrières au sein d’une industrie qu’ils ne reconnaissent plus.

Avec : Brad Pitt, Leonardo DiCaprio, Margot Robbie ....

L'avis du critique :

"Il n’y a pas vraiment d’histoire, si ce n’est l’assassinat de Sharon Tate, mais le film n’est pas là ! Quentin Tarantino se fait plaisir en recréant la Californie d’une époque passée qui lui est chère, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio sont impeccables." Antoine Guillot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......