LE DIRECT
photo des spectacles "Nicht schlafen", "Grande" et "Le petit bain"

Danse: "Nicht schlafen", "Grande", et "Le petit bain"

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, une spéciale Danse, avec Florian Gaité et Philippe Noisette. Au menu: "Grande" de Tsirihaka Harrivel & Vimala Pons, "Nicht schlafen" d'Alain Platel et "Le petit bain" de Johanny Bert et Yan Raballand.

photo des spectacles "Nicht schlafen", "Grande" et "Le petit bain"
photo des spectacles "Nicht schlafen", "Grande" et "Le petit bain"

"Grande" de Tsirihaka Harrivel & Vimala Pons

GRANDE- est l’histoire inachevée d’un spectacle à compléter soi-même par sa vie de spectateur en quittant la salle. Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel passent en revue ce qui leur importe, littéralement, dans la tradition de la grande revue d’actualité : Revoir. À nouveau, « Ce qui a déjà été vu » a la possibilité d’exister, tout comme « ce qui n’a jamais été vu ». Ils sont deux avec une force physique, un équilibre physique et une perte physique qui n’appartiennent qu’à leur cirque, très personnel. Ils sont deux, donc, dépassés par ce qu’ils mettent en place, et c’est la lutte avec ce dépassement qui sera leur poème : une écriture de cirque célébrant ce qu’il reste à accomplir entre le nécessaire grandiose et le détail de l’inutile. [extrait de présentation du théâtre Monfort]

actuellement en tournée :

du 18 avril au 6 mai au Monfort Théâtre (Paris 15e) avec le Théâtre de la Ville - hors les murs

-à Strasbourg au Maillon les 18 et 19 Mai

-à Annecy, Scène nationale Bonlieu les 23 et 24 mai

-à Lyon, aux Subsistances les 15, 16, 17 juin

"Nicht schlafen" d'Alain Platel

Prendre à bras le corps les souffrances du monde, ouvrir un espace spectaculaire de résilience, convoquer l’empathie pour rassembler dans une même communauté danseurs et spectateurs : le geste du chorégraphe et metteur en scène Alain Platel déborde. Celui qui n’oublie jamais sa formation et son passé d’orthopédagogue auprès d’enfants handicapés n’a de cesse de vérifier la portée de son art au regard du réel le plus concret.

Avec sa nouvelle pièce nicht schlafen, pour neuf interprètes, il plonge dans l’oeuvre et dans la vie de Gustav Mahler, compositeur autrichien du début du XXe siècle – il mourut en 1911 – pour questionner cette période historique cruciale qui ouvrit sur deux guerres mondiales. Entrelaçant ses thèmes musicaux avec des traditions polyphoniques du Congo importées par les chanteurs Boule Mpanya et Russell Tshiebua, présents sur scène, Alain Platel, dont la passion pour toutes les musiques n’a d’égal que son amour de l’humain, arpente les champs d’honneur d’hier et d’aujourd’hui pour dresser un rempart contre la barbarie. Avec à ses côtés des complices de création comme le compositeur Steven Prengels et la dramaturge Hildegard De Vuyst, en compagnie de danseurs dont certains, très jeunes, collaborent pour la première fois avec lui, Alain Platel fonce dans ses obsessions. [extrait du dossier de presse]

Composition et direction musicale de Steven Prengels

Actuellement en tournée:

-du 28 au 29 avril à la Scène nationale d'Albi

-du 23 au 27 mai à la MC93 de Bobigny, Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis

-les 08 et 09 juin a Lieu Unique, Scène Nationale de Nantes

-les 12 et 13 juin au Théâtre de l'Archipel à Perpignan

"Le Petit Bain" de Johanny Bert et Yan Raballand,

Actuellement en tournée, jusqu'au 23 avril au Théâtre Paris Villette (Paris 19e),

photo du spectacle "Le petit bain"
photo du spectacle "Le petit bain"

Imaginé pour les très jeunes spectateurs et les adultes qui les accompagnent, Le Petit Bain est une création à partir d’une matière à la fois concrète, reconnaissable pour l’enfant et qui peut devenir une abstraction, un terrain de jeu pour l’imaginaire : la mousse de bain. À cette matière fascinante va se confronter le corps d’un danseur qui sculpte la mousse pour créer des masses fragiles, des paysages ou des personnages éphémères. [extrait présentation de Paris Villette]

« C’est un homme qui prend son bain.

Non, c’est un danseur qui sculpte des nuages.

Non, c’est plutôt un nuage qui prend dans ses bras un danseur.

Non, c’est plutôt un homme qui crée des paysages pour mieux y disparaître.

Non, c’est encore autre chose. »

Tournée:

-le 17 mai au Centre Culturel Jean Houdremont, La Courneuve, Scène conventionnée Jonglage(s)

-les 19 et 20 mai à la Maison du Peuple de Pierrefitte-sur-Seine, dans le cadre du festival 1.9.3 soleil,

-du 11 au 28 juillet 2017 au Festival Théâtr’enfants et tout public, à Avignon.

Le Petit salon par Xavier Martinet

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Chroniques

21H20
12 min

Le Petit Salon

Adieux du danseur Jérémie Bélingard : quel héritage pour la génération 75 ?
Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......