LE DIRECT

Inventaire avant élections : spectacle vivant au Théâtre du Rond-Point

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la dispute entame sa semaine spéciale, et dresse un inventaire, avant élections, autour des sujets qui animent le monde de la culture dans chacune de ses disciplines artistiques.

affiche dispute au rond point
affiche dispute au rond point Crédits : Flore Avet - Radio France

Enregistrée de 21h à 22h en public au Théâtre du Rond-Point (salle Jean Tardieu) le lundi 5 mars, la dispute portera sur le spectacle vivant avec les critiques suivants :

  • Joëlle Gayot

  • Fabienne Pascaud (Télérama)

  • Brigitte Salino (Le Monde)

  • René Solis (Libération)

    Qui débattront des deux grandes questions suivantes :

  • "Quelle politique culturelle pour le spectacle vivant ?" (l'histoire du Conseil national pour la création artistique de Karmitz / la politique de nominations du ministre / le sentiment de sclérose du système actuel pour le spectacle vivant / l'argent qui sert de plus en plus à assurer la survie des théâtres aux dépends de l'artistique)

Des artistes ont été stigmatisés pour leurs prises de positions. Joëlle Gayot

On constate une perte d'influence du ministre, quel qu'il soit. Brigitte Salino

On a un système de Scènes Nationales que le monde entier nous envie ! Fabienne Pascaud

-"Quelles nouvelles thématiques et esthétiques pour le théâtre aujourd'hui ? (Les spectacles marquants de la période : y a-t-il un retour du théâtre politique? Emergence d'une nouvelle scène française ? "

Il y a un retour de la politique au théâtre. René SolisEn matière politique, les écritures anglaises ou allemandes sont meilleures. On est beaucoup plus lent à réagir. Fabienne Pascaud

La posture politique, chez les jeunes, est plus dans la manière de déjouer le théâtre de l'intérieur, (...) que dans un théâtre à thème ou à message. Joëlle Gayot

En France, les auteurs sont les grands oubliés. Brigitte Salino

Avec bien sûr la revue de presse spécifique d’Antoine Guillot : "Baisse des budgets dans les théâtres, marges artistiques et intermittence menacées, disparition des petites compagnies : comment créer dans la crise ?"

La gestion de ces théâtres est tendue car l’Etat ne pallie pas le désengagement des départements. Les salles sont pleines, mais nous devons diminuer les représentations et les budgets de production. (Michel Orier)

Ce système professionnalise des amateurs. Brigitte Salino

Peut-être qu'il y a trop d'artistes. (...) Il faut que les créateurs apprennent à partager. Fabienne Pascaud

Les subventions servent majoritairement à faire tourner les établissements, cela rogne sur l'artistique. René Solis

René Solis et Fabienne Pascaud
René Solis et Fabienne Pascaud Crédits : Seham Boutata - Radio France

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......