LE DIRECT
"Monsieur l'écrivain" J. Zelter "Des cornflakes dans le porridge" de B. Bryson

Littérature : "Monsieur l'écrivain"de Joachim Zelter et "Des cornflakes dans le porridge" de Bill Bryson

58 min
À retrouver dans l'émission

Etienne de Montety et Laurent Nunez nous parlent ce soir de "Monsieur l'écrivain"de Joachim Zelter et "Des cornflakes dans le porridge" de Bill Bryson.

"Monsieur l'écrivain" J. Zelter "Des cornflakes dans le porridge" de B. Bryson
"Monsieur l'écrivain" J. Zelter "Des cornflakes dans le porridge" de B. Bryson

« Selim Hacopian a écrit un livre. » Un écrivain renommé reçoit un beau jour ce curieux mail, envoyé par un drôle de personnage qui s’exprime à la troisième personne et souhaite que l’on « jette un coup d’euille » à ses écrits. L’écrivain refuse poliment, mais quelques jours plus tard, l’inconnu l’interpelle au détour d’une rue et, à coup de « Monsieur l’Ecreuvain », finit par obtenir gain de cause. L’écrivain s’engage alors, sans le savoir, dans une entreprise littéraire de longue haleine, à laquelle il va se consacrer corps et âme.

Entre les étagères poussiéreuses de la bibliothèque, autour d’un café ou dans le minuscule appartement de Selim, il apporte des corrections, prodigue des conseils, souffle des idées de nouvelles au jeune homme (lui qui a vécu en Égypte, pourquoi ne pas écrire sur les chameaux ?) qui, bien vite, est contacté par une prestigieuse maison d’édition.

Le succès d’Hacopian grandit à mesure que celui de l’écrivain, ayant délaissé ses propres romans, décline. Il lui vient alors une idée : pourquoi n’utiliserait-il pas Selim pour publier sa propre prose ?

"Monsieur l'écrivain" de Joachim Zelter (Grasset)

"Monsieur l'écrivain" de Joachim Zelter
"Monsieur l'écrivain" de Joachim Zelter Crédits : Grasset

"Des cornflakes dans le porridge", c'est un récit de voyage, une peinture de société et des expériences loufoques. Bill Bryson dresse le portrait de l'Angleterre des années 1990 (épicé de flash-backs dans les années 1970).

Né en 1951 dans la ville de Des Moines , Iowa, Bill Bryson fait ses études à l'université de Drake mais il les interrompt en 1972, après avoir décidé de partir à l'aventure en Europe pour quatre mois.

Au milieu des années 1970, Bryson commence à travailler dans un hôpital psychiatrique à Virginia Water, dans le Surrey, en Angleterre, où il rencontre sa future épouse britannique, Cynthia. Ils retournent ensemble aux États-Unis pour que Bill puisse terminer ses études, après quoi, en 1977, ils reviennent s'installer en Angleterre, dans le Yorkshire. Bryson exerce alors la profession de journaliste, finissant éditeur principal de la section économique du Times, puis de The Independent. Il quitte le journalisme en 1987.

En 1995, les Bryson et leurs quatre enfants décident de retourner vivre quelque temps aux États-Unis, à Hanover, dans le New Hampshire. Bryson relate sa confusion au quotidien, en revenant vivre en tant qu'adulte dans son pays natal, dans American Rigolos. En 2003, la famille repart pour le Royaume-Uni et vit à présent près de Wymondham, dans le Norfolk.

En 2004, Bryson remporte le prestigieux prix Aventis du meilleur livre de vulgarisation scientifique pour son Une histoire de tout, ou presque, ouvrage explorant les grandes découvertes scientifiques jusqu'à aujourd'hui, truffé d'anecdotes amusantes.

"Des cornflakes dans le porridge" de Bill Bryson (Payot)

"Des cornflakes dans le porridge" de Bill Bryson
"Des cornflakes dans le porridge" de Bill Bryson Crédits : Payot

La revue de presse culturelle d'Antoine Guillot :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Antoine Guillot, ici

Du genre dans le genre

Après la "chick lit" et la "bite lit", voici la "grip lit", thrillers psychologiques et féminins qui "agrippent", et que le cinéma s'arrache. Côté science-fiction, ça fait belle lurette que les papes du genre sont des papesses, en âge aujourd'hui d'être grand-mères...

L'Invitée de la Dispute, Dominique Bourgois :

Retrouvez les choix littéraires de l'éditrice, ici

Les coups de cœur :

"Le cas Paramord : obsession et contrainte psychique aujourd'hui" de Pierre-Henri chez Castel (Ed. d'Ithaque)

"Proust pour rire" de Laure Hillerin, chez Flammarion

La programmation musicale :

« L’écrivain public » de William Sheller

« Tie a yellow rubbon round the old aok tree » de  Tony Olando & Dawn

Chroniques

21H18
6 min

Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot

Du genre dans le genre
21H25
6 min

L'Invité(e) de la Dispute

Les choix littéraires de Dominique Bourgois
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......