LE DIRECT
"Purity" de Jonathan Franzen, "Scènes" de Pierre Glendinning

Littérature : "Purity" de Jonathan Franzen et "Scènes" de Pierre Glendinning

58 min
À retrouver dans l'émission

Philippe Chevilley et Daniel Martin nous parlent ce soir de "Purity" de Jonathan Franzen, et de "Scènes" de Pierre Glendinning.

"Purity" de Jonathan Franzen, "Scènes" de Pierre Glendinning
"Purity" de Jonathan Franzen, "Scènes" de Pierre Glendinning

Purity, alias Pip, est une jeune Américaine qui vit dans un squat à Oakland, en Californie. Elle ignore qui est son père. Comme beaucoup de filles de son âge, elle se demande ce qu’elle va bien pouvoir faire de son existence. Et elle n’a pas un sou. Est-ce un hasard si quelqu’un la met en rapport avec Andreas Wolf, un hacker réfugié en Bolivie qui lui propose un job dans son O.N.G., le Sunlight Project ?

Tandis qu’ils se rapprochent l’un de l’autre et que leur relation devient de plus en plus troublante, Andreas avoue à Pip son secret. Mais dit-il toute la vérité ?

Purity est un livre dans lequel tout le monde ment, pour cacher ses erreurs, ses fautes, et – parfois – ses crimes. C’est un thriller qui n’épargne aucun pouvoir, encore moins ceux qui en abusent. C'est le cinquième roman de Jonathan Franzen.

"Purity", d'Olivier Deparis, traduit de l'anglais (États-Unis), de Jonathan Franzen, aux éditions de L'Olivier.

"Purity" de Jonathan Franzen
"Purity" de Jonathan Franzen

Qui, de l'homme, Pierre, ou de la femme, Anna, soumet l'autre, l'absorbe, le phagocyte, le recrée à sa propre image dans le miroir déformant des mots? Lequel des deux impose son «un»? L'un, puis l'autre, accomplissent ce forfait conjugal. Verbatim. Avec passion, minutie et véhémence. La bande-son des scènes est un rempart contre l'oubli. Mais elle est lacunaire, remontée, truffée de bruits parasites et de paysages sonores qui viennent en perturber l'écoute. À deux, Pierre puis Anna génèrent un diptyque où l'épouse efface consciencieusement les traces laissées par son mari dans son carnet bleu. L'auteur s'en lave les mains ou se cure les ongles, laissant au seul lecteur le soin de répondre à la difficulté soulevée par Mencken : lequel des deux «ne fait plus qu'un» du couple? Lequel n'en fait qu'une bouchée?

"Scènes" de Pierre Glendinning, traduit de l'anglais par Anna Marbœuf, aux éditions P.O.L chez Gallimard.

"Scènes" de Pierre Glendinning
"Scènes" de Pierre Glendinning

La revue de presse culturelle d'Emilie Chaudet :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Emilie Chaudet, cliquez ici

Les maisons d'édition toujours à la recherche de nouveau paris

Point sur la fin de l'Ecole des Loisirs, les auteurs anonymes, les éditeurs financés par leurs lecteurs et bien d'autres choses...

L'Invité de la Dispute, Boris Charmatz :

Retrouvez le choix du danseur et chorégraphe français ici

Les coups de cœur : 

"La Marque et le vide", de Paul Murray, aux EditionsBelfond. (Philippe Chevilley)

"La marque et le vide" de Paul Murray
"La marque et le vide" de Paul Murray

"L'amour a le goût des fraises", de Rosamund Haden aux édition Sabine Wespieser (Daniel Martin)

"L'amour a le goût des fraises", de Rosamund Haden
"L'amour a le goût des fraises", de Rosamund Haden

Chroniques

21H18
5 min

Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot

Pourquoi lisez-vous?
21H25
5 min

L'Invité(e) de la Dispute

Les choix Littérature de Boris Charmatz
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......