LE DIRECT

La vie sans principe, Piégée et Laurence Anyways

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité cinématographique avec les critiques :

-Corinne Rondeau

  • Jean-Baptiste Thoret de Charlie Hebdo

  • Lisa Nesselson de Screen

A propos des films :

Piégée - de Steven Soderbergh (sortie le 11 juillet)

Piégée, de S. Soderbergh
Piégée, de S. Soderbergh

Jean-Baptiste Thoret : "C'est un film raté qui permet de s'interroger sur Soderbergh. Il n'a rien à dire, il a seulement cette posture extrêmement désagréable de "l'auteur cool"."

Lisa Nesselson : "J'ai trouvé ça drôlissime et très bien maîtrisé. On se demande : "mais pourquoi suis-je en train de rire alors que sur l'écran ils se battent à mort ?""

Corinne Rondeau : "C'est un film qui fonctionne sur le genre "d'espionage" assez banal et qui pêche par un scénario d'une paresse folle. C'est musclé et mécanique."

Laurence Anyways - de Xavier Dolan

Laurence Anyways, de Xavier Dolan
Laurence Anyways, de Xavier Dolan Crédits : Radio France

Jean-Baptiste Thoret : "Il manque de maturité, pas de sincérité, c'est l'évidence, mais il rate son sujet."

Lisa Nesselson : "C'est un très looooooong métrage. Je comprend l'intérêt de Melvil Poupaud de jouer ce personnage, mais au bout de presque trois heures... ce personnage ne décolle jamais."

Arnaud Laporte : "Je n'ai pas eu envie de voir ce film car les deux premiers film de ce réalisateur m'ont consterné. Ce cinéma ne m'intéresse absolument pas."

Corinne Rondeau : "Ce film a une ambition démesurée et il cherche quelque chose de l'ordre du goût plutôt que du cinéma."

La vie sans principe - de Johnnie To

La vie sans principe, de Johnnie To
La vie sans principe, de Johnnie To Crédits : Radio France

Jean-Baptiste Thoret : "Le film s'embourbe très lentement, avec l'élégance d'un film de Johnnie To."

Lisa Nesselson : "C'est notre vie, mais avec d'autres visages, d'autres vies. J'ai trouvé extrêmement intéressant la façon dont ces vies continuent sur le fil du rasoir."

Arnaud Laporte : "Le cinéaste se permet un film d'une liberté incroyable, extrêmement virtuose, et en plus sociologiquement et politiquement très pertinent."

Corinne Rondeau : "Ce film est extrêmement excitant, il a l'art de vous mettre entre deux choses, la jungle et le ridicule."

Bien sûr la revue de presse cinéma du jour, par Antoine Guillot .

Et le coup de fil à Olivier Père directeur artistique du Festival International de Locarno, du 1e au 11 août.

Pastille : Marlon Brando.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......