LE DIRECT

Les Arts Plastiques: Through an Open Window et Le Cercle de l'art moderne

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute portera sur l'actualité des arts plastiques avec les critiques suivants:

  • Frédéric Bonnet (Le Journal des Arts)- Richard Leydier (Artpress)- Yasmine Youssi (Télérama)sur les expositions suivantes:

-Trough an Open Window , Institut Néerlandais, du 13 septembre au 14 novembre.

Dead Man, 1953
Dead Man, 1953 Crédits : Marlene Dumas

Yasmine Youssi :

J’assimile cette exposition à ce que l’on appelle au cinéma, le « feel-good movie ». Je me suis sentie bien en sortant de l’exposition. Il n’y a pas qu’une histoire mais plusieurs mises en scènes avec photos et tableaux qui se répondent parfaitement.

Ce qui m’a plu, c’est l’audace de ces collectionneurs.

Cette exposition nous raconte comment se sont constitués les musées de région et c’est passionnant.

Richard Leydier : Dans ces collectionneurs, il y a un plus grand focus sur Olivier Senn. À mon sens, il a les plus beaux tableaux et cela constitue la plus belle partie de l'exposition.

Frédéric Bonnet : Au-delà d’une exposition de belles peintures, il y a histoire assez passionnante d’une ville et de réseaux de sociabilités émergents à la fin du XIXème siècle. Les peintures sont datées de 1906-1910. C'est éphémère mais intéressant avec une véritable collusion d'artistes et d'échanges … Il y a deux absences notoires : Manet et Cézanne. Cependant, on peut noter la rigueur scientifique qui préside l'organisation. C'est une exposition hautement recommandable.

Yasmine Youssi :

Cette exposition pose des questions politiques. Elle met en avant ces enjeux, qui sont essentiels et problématiques pour la culture.

Le dialogue qui s’opère entre les œuvres est très beau. Il y a une volonté de montrer ces œuvres au plus grand nombre.

Richard Leydier : I l y a de belles choses dans cette exposition axée sur trois thématiques : l’homme, la société et l’idée. Ce sont trois thèmes qui structurent le parcours.

Frédéric Bonnet: L’aspect politique des acquisitions est très intéressante. Il y a une vraie réflexion sur les traces de la colonisation à travers les oeuvres présentées. Il y a des fils à tirer. Les deux points essentiels de l'exposition sont l'aspect politique et le côté humoristique.

Les coups de coeurs :

Yasmine Youssi :

L'exposition présente une trentaine de vidéo, issues de la collection de François Pinot. C’est assez rare et surtout très difficile à monter. L’espace est l’atout essentiel pour une telle exposition et le Palazzo Grassi s’y prête parfaitement. Il y a tous les grand maîtres vidéastes.

  • C’est une expérience unique avec de très bonnes conditions*

Richard Leydier :

  • Rétrospective Marc Desgrandschamps, Galerie Eigen Art Lab , à Berlin, du 6 au 27 septembre.

Bien sûr, la revue de presse arts plastiques d'Antoine Guillot: Un Monumenta en 2013 ?

Et le coup de fil de Seham Boutata à Cédric Huchet , programmateur des arts numérique du Festival Scopitone à Nantes, du 18 au 23 septembre.

Pastille introductive: Francis PICABIA .

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......