LE DIRECT
à gauche : "Maître Chat" de BlexBolex et "Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts. au milieu : "Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière. à droite : "A travers" de Tom Haugomat

Littérature jeunesse : Il va pleuvoir, "sous le charme de l'écriture d'Anne Herbauts"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, une Dispute spécialement consacrée à la littérature jeunesse avec "Le tracas de Blaise", Pépite d'or du Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, "Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts et "Maître Chat" de BlexBolex. Louise Tourret évoque son coup de cœur pour "A travers".

à gauche : "Maître Chat" de BlexBolex et "Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts. au milieu : "Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière. à droite : "A travers" de Tom Haugomat
à gauche : "Maître Chat" de BlexBolex et "Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts. au milieu : "Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière. à droite : "A travers" de Tom Haugomat

"Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière (Atelier du poisson soluble)

"Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière (Atelier du poisson soluble)
"Le tracas de Blaise" de Raphaële Frier et Julien Martinière (Atelier du poisson soluble)

Age : à partir de 5 ans

Présentation de la maison d'édition : En se réveillant un matin, après des rêves sans doute agités, Blaise se retrouva dans son lit. Pourtant en enfilant sa première pantoufle, il comprit qu’une chose bizarre venait de lui arriver.

L'avis des critiques :

C’est un livre qui peut être un peu inquiétant avec une histoire de métamorphose. La métamorphose quelque part symbolise l’enfance. On a cette idée de la nature qui passe à la culture et qui est assez inoffensive. On peut se demander si la métamorphose c’est changer ou se révéler. Louise Tourret

J’ai bien aimé que ce soit une métamorphose complète. C’est un changement radical avec un non-retour. Il ne sait pas pourquoi il se transforme, s’étonne de sa propre métamorphose. On a un dessin d’une très grande précision, proche de l’illustration. J’aime ces livres qui invitent à en lire d’autres. J’ai trouvé ça assez clownesque. Marie Richeux

Je trouve intéressante la référence à "Blake et Mortimer", puisqu’au premier abord c’est de l’anti "Blake et Mortimer", on est face à de pleines pages. C’est une ligne très claire, très précise avec beaucoup de détails. Au-delà du dessin, c’est la séquence qui m’a interpellé. J’ai été frappé par l’inversion. Au fond, Blaise trouve son bonheur dans cette échappée. Joseph Ghosn

On voit bien qu'il y a plein de façons de lire ce livre. Il y a comme un effet de suspens avec ce cycle qui fait que tout se passe chaque jour plus mal au travail pour Blaise. L’Atelier du poisson soluble est une maison d’édition qui a connu des difficultés et à laquelle on souhaite de vendre de nombreux exemplaires. Arnaud Laporte

"Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts (Editions Casterman)

"Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts (Editions Casterman)
"Il va pleuvoir" d'Anne Herbauts (Editions Casterman)

Age : à partir de 4 ans

Présentation de la maison d'édition : Les grands regardaient à la fenêtre.
Ils disaient, « Il va pleuvoir ».
Chaque jour ils disaient, « Il va pleuvoir ».
Alors Nils et Nour décident de remonter la rivière avant que la pluie les enferme.

L'avis des critiques :

Ce sont vraiment de très beaux livres. Ce n’est pas un hasard si on trouve un livre sur la couverture de ce livre. On pose dès le début une menace assez abstraite. C’est tout le temps très profond. Anne Herbauts fait confiance à son lecteur en faisant le livre qu’il lui semble falloir faire. Cela dit qu’il y a des risques à prendre et que cela vaut le coup de les prendre. Marie Richeux

Je n’ai pas trouvé ce livre si facile d’accès, il se mérite un peu. Il y a des collages très beaux notamment ces oiseaux à la fin. C’est un texte agréable à lire, avec beaucoup de vocabulaire. J'aime bien quand le texte m’accroche un peu. Je me dis également qu’un enfant qui tourne les pages peut s’inventer une autre histoire. Même si c’est très poétique, cela garde une dimension ludique. Louise Tourret

Je suis tombé absolument sous le charme de l’écriture d’Anne Herbauts. On peut aussi raconter l’histoire avec d’autres mots après avoir lu ce magnifique texte. On a une richesse plastique avec notamment ces deux hérissons mignons à peine croqués. Arnaud Laporte

Ces hérissons sont deux petites mascottes. Je trouve qu’on peut avoir du mal à s’approprier ce livre, j’ai eu le sentiment que c’était davantage un livre pour moi, même si graphiquement il y a quelque chose qui se tient. On peut ne regarder que les pages comme des pages d’illustration. Je trouve les prénoms Nils et Nour fantastiques, ils semblent avoir des origines différentes. Joseph Ghosn

"Maître Chat" de BlexBolex (Albin Michel-Jeunesse)

"Maître Chat" de BlexBolex (Albin Michel-Jeunesse)
"Maître Chat" de BlexBolex (Albin Michel-Jeunesse)

Age : à partir de 6 ans

Présentation de la maison d'édition : Maître chat, un affreux personnage, est chassé par ses maîtres qui ne peuvent plus supporter ses mauvais tours. Chaussé de bottes rouges dans lesquelles il est tombé par hasard, coiffé d’une casquette trouvée dans une poubelle, il part faire sa vie de garnement.
Il rencontre alors un lapin, pleutre et stupide, ligoté par un boucher qui s’apprête à le transformer en civet. Maître Chat délivre le candide pour en faire le compagnon de ses bêtises. Les deux compères, après quelques jours de vagabondage, affamés et sans un sou, élaborent un nouveau forfait. Une fillette qui les observe demande innocemment si elle peut jouer avec eux. Après l’avoir éconduite, Maître Chat la rappelle : elle pourrait bien lui être utile dans la réalisation d’un plan machiavélique…

L'avis des critiques :

J’ai un faible pour BlexBolex depuis longtemps. Il a toujours un côté un peu canaille qu’on retrouve dans ce personnage de chat. Le livre est assez rapide, ça se lit très vite, très bien et la fin est assez drôle. Ce que j’aime beaucoup chez lui, c’est l’invention graphique avec des choses qui au départ ont l’air très simples. Il y a toujours un travail sur les proportions et la manière de tromper le regard des autres. Joseph Ghosn

J’ai beaucoup aimé le caractère légèrement vintage et cette composition très régulière de la page. Il y a une sagesse dans la composition qui va à l’encontre du bazar qu’ils mettent dans la ville. Ce chat est drôle et pas sympa. J’ai beaucoup aimé ce moment de bagarre qui fait rire tout le monde. Marie Richeux

Ce que j’aime dans ces dessins c’est qu’il y a plein de choses à regarder, un jeu des matières et des textures. Il y a cette idée qu’on va s’amuser partout, en liberté. Il y a des conséquences, mais rien n’est grave. J’adore l’idée de mettre des bottes et une casquette avant d’aller faire des bêtises. Louise Tourret

Le livre en lui-même a l’air d’être un livre inoffensif entre le petit format et la couverture cartonnée. On se retrouve face à un personnage aussi sympathique qu’un peu malfaisant, accompagné d’un vrai lapin crétin. Le crime paye, ce livre repose sur une forme d’amoralité. Arnaud Laporte

>> LE COUP DE CŒUR DE LOUISE TOURRET : "A travers" de Tom Haugomat (Editions Thierry Magnier)

Age : à partir de 8 ans

Présentation de la maison d'édition : À travers suit la trajectoire d’un homme au destin singulier, qui chérit le rêve de devenir astronaute. De sa naissance à sa mort, toutes les grandes étapes de sa vie sont évoquées. Le principe du livre repose sur un jeu de regards entre ce que vit le personnage et ce qu’il voit, toujours à travers un prisme particulier (le trou de la serrure, une loupe, une fenêtre, un écran, etc.). Un livre graphique à la beauté éblouissante.

C’est un livre très graphique, c’est cette couverture qui a attiré mon regard. Ce n’est pas du tout une bande dessinée, mais plutôt un livre de dessins, dont l’histoire se comprend à travers les légendes en dessous des dessins. Il me semble que c'est la condition de l’homme moderne que de voir à travers. Louise Tourret

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants
  • Productrice de l'émission "Par les temps qui courent" sur France Culture et écrivaine
  • Productrice de l'émission "Etre et savoir" sur France Culture
  • directeur de la rédaction de Vanity Fair

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......