LE DIRECT
"Les Cavaliers de l’Apocadispe", "Cigale", "Capricieuse"

Littérature Jeunesse : "Les Cavaliers de l’Apocadispe", "Cigale", "Capricieuse"

53 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de La Dispute Littérature Jeunesse : "Les Cavaliers de l’Apocadispe", de Libon (Dupuis), "Cigale", de Shaun Tan (Gallimard Jeunesse), "Capricieuse", de Béatrice Fontanel et Lucile Placin (Editions L’étagère du bas)

"Les Cavaliers de l’Apocadispe", "Cigale", "Capricieuse"
"Les Cavaliers de l’Apocadispe", "Cigale", "Capricieuse"

"Les Cavaliers de l’Apocadispe", de Libon (Dupuis)

"Les Cavaliers de l’Apocadispe", de Libon (Dupuis)
"Les Cavaliers de l’Apocadispe", de Libon (Dupuis)

Présentation : Trois cavaliers sans peur (sauf pour un) et sans reproche (sauf pour le même) partageant le même objectif : s'amuser le plus possible en se faisant gronder le moins possible. Et pour cela, ils peuvent compter sur leur imagination, leur détermination et une bonne part de malchance ! Aucun commun des mortels ne survivrait longtemps dans les aventures des cavaliers de l'apocadispe qui se prennent régulièrement des gamelles mémorables ! Ça commence par un simple cours en classe, une visite au musée, une balade en forêt ou un voyage en car... et tout devient très vite hors contrôle. 

L'avis des critiques : 

"C'est le type d'album que l'on a très envie de voler à ses enfants quand ils ne sont pas là. Les personnages réalisent tous les fantasmes de bêtises d'enfants que l'on a pu imaginer. En quatre ou cinq pages on a une histoire complète, avec un climax, une chute particulièrement juste et un grand éclat de rire." Marie Sorbier  

"Un trio de têtes à claques délicieusement subversifs. En vieillissant, on oublie à quel point ça peut être magique de découvrir le monde à travers des bêtises. C'est très jubilatoire." Henri Le Blanc 

"Libon est un génie de l'idiotie obstinée. Il y a un vrai bonheur à se replonger dans le monde des enfants et celui de l'auteur, et à faire des bêtises avec eux." Antoine Guillot  

"Cigale", de Shaun Tan (Gallimard Jeunesse)

"Cigale", de Shaun Tan (Gallimard Jeunesse)
"Cigale", de Shaun Tan (Gallimard Jeunesse)

Présentation : Cigale travailler dans grand bâtiment. Employé saisie données. Dix-sept ans. Zéro maladie. Zéro faute. Dix-sept ans... Zéro promotion. Ressources humaines dire cigale pas humain. Pas besoin argent. Dix-sept ans. Cigale partir retraite. Zéro fête. Zéro merci. Patron ordonner nettoyer bureau. Cigale raconter histoire. Histoire bonne. Histoire simple. Même humain comprendre histoire. Tik Tik Tik!

L'avis des critiques : 

"Album âpre sur les conditions de travail qui bouscule tout lecteur. Ce livre est brut, y compris dans le texte, composé de haïkus, mais la fin est d'une poésie incroyable, avec un magnifique dernier  haïku." Marie Sorbier

"Ce livre est d'une poésie rare, et en même temps d'une violence, non pas dans les images, mais dans ce qu'elles recèlent. On lit ce livre différemment en ce moment, en période de contestation sociale. Pourrait-on envoyer Cigale à Emmanuel Macron ?" Henri Le Blanc  

"Un des bonheurs à lire ce livre est sa matière. Il y a comme une tristesse graphique avec toutes ces nuances de gris, ces angles très droits, et cette présence presqu'en volume de cet insecte. Livre délicieusement plombant." Antoine Guillot  

"Capricieuse", de Béatrice Fontanel et Lucile Placin (Editions L’étagère du bas)

"Capricieuse", de Béatrice Fontanel et Lucile Placin (Editions L’étagère du bas)
"Capricieuse", de Béatrice Fontanel et Lucile Placin (Editions L’étagère du bas)

Présentation : Capricieuse, une petite fille plutôt mal élevée, se retrouve parachutée dans le monde des animaux et autres insectes de la forêt. Enfant autoritaire et impatiente, elle va devoir ralentir la cadence à cause d’une blessure au pied et se déplacer à dos de tortue. Ce rythme modéré va l’amener à observer davantage tout ce qui l’entoure... c’est le début de bien des aventures !

L'avis des critiques : 

"J'ai été gênée par le récit classique fondé sur cette dichotomie ville/nature. C'est finalement un album qui vaut surtout pour ses illustrations, la redondance de certains motifs est charmante." Marie Sorbier

"Capricieuse est un éloge de la lenteur à dos de tortue, une composition magistrale qui encourage à contempler. Ce récit est une fable écologique dans ce monde urbanisé. " Henri Le Blanc

"Charmant mais un rien lénifiant. Ce sont de très jolis dessins, révélant une façon naïve quoique détaillée de représenter la nature." Antoine Guillot  

Coup de cœur d’Henri Le Blanc pour "Le dernier sur la plaine", de Nathalie Bernard (éditions Thierry Magnier)

"Le dernier sur la plaine", de Nathalie Bernard (éditions Thierry Magnier)
"Le dernier sur la plaine", de Nathalie Bernard (éditions Thierry Magnier)

Présentation : « Notre territoire est immense. Nous sommes les Noconis ce qui, en langue comanche, signifie « les Errants ». Toujours en mouvement, nous suivons la transhumance des bisons. La terre est notre mère, le soleil est notre père. Les plaines sur lesquelles nous chevauchons ne nous appartiennent pas, mais notre territoire s’étend à perte de vue. »

Coup de cœur de Marie Sorbier pour "Ensemble", de Joanna Rzezak (Actes sud junior)

"Ensemble", de Joanna Rzezak (Actes sud junior)
"Ensemble", de Joanna Rzezak (Actes sud junior)

Présentation : Beaucoup d’animaux vivent en groupe. Qu’est-ce qui les pousse à vivre ensemble ? Comment s’organisent-ils ? De grandes images au tampon montrent les bancs de harengs, les colonies de flamants roses, les troupeaux de gnous ou encore les nuées d’étourneaux et nous révèlent leurs secrets pour se protéger des prédateurs, trouver des partenaires, s’occuper des petits ou encore se tenir chaud. À chacun sa tactique !

Coup de cœur d’Antoine Guillot pour "Les amoureux", de Victor Hussenot (La joie de lire)

"Les amoureux", de Victor Hussenot (La joie de lire)
"Les amoureux", de Victor Hussenot (La joie de lire)

Présentation : Un album sans texte qui célèbre l’Amour avec un grand A. En rouge et bleu, au stylo bille, comme les précédents ouvrages de Victor Hussenot, cet album raconte l’histoire de deux amoureux, une fille en rouge et un garçon en bleu, qui inventent leur quotidien, leur vie à deux, dessinent leurs envies, leurs jeux, leur univers et se soutiennent l’un l’autre. Bien sûr il y a des fâcheries, des colères, mais l’amour est toujours le plus fort. Un livre gai, frais, vivant, sur l’amour comme un jeu, comme une évidence… Beau et sensible, un album à offrir à tous les amoureux de tous les âges !

Intervenants
  • Rédactrice en chef de I/O et productrice d'Affaire en cours sur France Culture
  • journaliste, critique de cinéma et de bandes dessinées, producteur de l'émission "Plan large" sur France Culture

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......