LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature : Kamal Jann, Joyeux, fais ton fourbi et La disparition de Majorana

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, La Dispute, portera sur l'actualité littéraire avec les critiques suivants :

  • Sabine Audrerie (La Croix)
  • Philippe Delaroche (Lire)

- Raphaël Sorin (Blog Libération)

A propos des livres :

- Kamal Jann , de Dominique Eddé (ed. Albin Michel)

Chez Dominique Eddé, il y a la richesse d’un sujet de géopolitique. (…) Et elle ajoute cette dimension poétique. Sabine Audrerie

J’ai été complètement séduit par l’écriture. Philippe Delaroche

Ce qui fait la force de ce livre de Dominique Eddé, c’est que c’est un grand livre de littérature. (…) Il y a un plaisir incroyable de lecture. Arnaud Laporte

C’est très riche, cela grouille de vie, d’idées. Raphaël Sorin

- La disparition de Majorana, de Leonardo Sciascia (ed. Allia)

On a du mal à savoir où Sciascia veut en venir. Philippe Delaroche

Les très grands scientifiques sont toujours des très grands personnages de romans. Le portrait de Majorana est celui d’un formidable personnage. Arnaud Laporte

Une obsession qu’il y a souvent chez Sciascia quand il décrit le monde de la mafia : il y a des messages secrets partout, il faut déchiffrer le monde. Raphaël Sorin

Sciascia donne à son personnage une épaisseur romanesque qui n’est peut-être pas celle de Majorana. Sabine Audrerie

- Joyeux, fais ton fourbi, de Julien Blanc (ed. Finitude)

Cela a été une longue traversée du désert de lire ce livre. (…) N’est pas Céline qui veut ! Arnaud Laporte

C’est pour moi un livre d’une grande richesse. Raphaël Sorin

Ce qui m’a frappé, c’est que c’est un récit, et en même temps, il y a la tonalité du roman. On découvre tout avec l’auteur, et donc il y a une vraie restitution. Philippe Delaroche

Au milieu de cet univers plein de violence, de soumission, de domination, il y a des éruptions de beauté. Sabine Audrerie

Bien sûr la revue de presse littérature du jour, par Antoine Guillot : Accrochages

François Bon a fait une traduction du Vieil Homme et la Mer d’Ernest Hemingway : Cette traduction est un « projet de vie ancien », précise François Bon, qui trouve la vieille version Dutourd de Gallimard « lourdingue et approximative ». (Eric Loret, Libération )

Et le coup de fil à Sophie Loubière, invitée du " Festival Rue des Livres ", du 2 au 4 mars à Rennes.

Festival Rue des Livres
Festival Rue des Livres Crédits : Radio France

Programmation musicale :

  • Variations Goldberg BWV 988 de Johann Sebastian Bach, par Glenn Gould

  • Adieu au bataillon de choc

  • Carmina Burana , ouverture, Carl Orff, Choeur et orchestre de Berlin

Extrait sonore : Jean Giono

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......