LE DIRECT

Littérature: "L'arbre du pays Toraja" & "Du bonheur d'être morphinomane"

59 min
À retrouver dans l'émission

Arnaud Laporte et les critiques Eric Loret, Daniel Martin abordent en cette rentrée 2016, deux ouvrages dans la Dispute littéraire du vendredi, L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel & Du bonheur d'être morphinomane d'Hans Fallada.
- L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel, paru chez Stock.

L'arbre du pays Toraja
L'arbre du pays Toraja

« Qu’est-ce que c’est les vivants ? À première vue, tout n’est qu’évidence. Être avec les vivants. Être dans la vie. Mais qu’est-ce que cela signifie, profondément, être vivant ? Quand je respire et marche, quand je mange, quand je rêve, suis- je pleinement vivant ? Quand je sens la chaleur douce d’Elena, suis-je davantage vivant ? Quel est le plus haut degré du vivant ? » Un cinéaste au mitan de sa vie perd son meilleur ami et réfléchit sur la part que la mort occupe dans notre existence. Entre deux femmes magnifiques, entre le présent et le passé, dans la mémoire des visages aimés et la lumière des rencontres inattendues, L’Arbre du pays Toraja célèbre les promesses de la vie.

Extrait sonore: « Il faut nous aimer » (chanson de Paul Fort & Georges Brassens chantée par Eric ZIMMERMANN – extrait de « Mes 50 ans de chansons » de Jacques CANETTI)

- Du bonheur d'être morphinomane d'Hans Fallada, aux éditions Denoel & D'ailleurs.

Hans Fallada
Hans Fallada

Le quotidien d’un morphinomane. Un alcoolique cherche à se faire emprisonner pour arriver enfin à se désintoxiquer. Une paysanne au mari jaloux perd son alliance pendant la récolte des pommes de terre. Un cambrioleur rêve de retourner en prison où la vie est, finalement, si tranquille. Un mendiant vend sa salive porte-bonheur. Fallada nous offre une plongée passionnante dans son époque, qui tend un miroir singulier à la nôtre : c’est cet écho qui a guidé le choix de ces textes. Exercices d’écriture quotidiens, anecdotes ou tranches de vie au long cours, ces nouvelles sont très souvent autobiographiques. Elles reflètent remarquablement la diversité de l’écriture de Fallada, retraçant sa vie, ses obsessions, ses passions et ses vices, ses lubies et ses trouvailles, et son inépuisable désir de raconter le monde tel qu’il est, au quotidien, chez monsieur et madame Tout-le-monde.

Extrait sonore: « Cocaïne » JJ CALE (extrait de « Troubadour »)

Coups de coeur: Celui d'Eric Loret est Climax:une fiction encore ? du Général Instin , éditions Othello.

Et pour Daniel Martin c'est Aragon de Philippe Forest , éditon Gallimard.

Concernant la revue de presse culturelle quotidienne d'Antoine Guillot, elle porte sur: 70 ans après sa mort, Anne Frank et son Journal vont-ils entrer dans le domaine public ?La loi dit que oui, le Fonds Anne Frank que non...

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......