LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature: "La zone d'intérêt" de Martin Amis, "Entre les deux il n'y a rien" et "Lisières du corps" de Mathieu Riboulet

59 min
À retrouver dans l'émission

La littérature au coeur des débats, Daniel Martin de La Montagne et Florent Georgesco du Monde se disputent 3 livres:
L'Invité(e) de la Dispute est cette semaine le violoniste Renaud Capuçon Au programme:

  • La zone d'intérêt, de Martin Amis chez Calmann Lévy
Martin Amis, La Zone d'intérêt
Martin Amis, La Zone d'intérêt

« Il était une fois un roi qui demanda à son magicien préféré de confectionner un miroir magique.Dans ce miroir, on ne voyait pas son reflet. On y voyait son âme : il montrait qui l’on était vraiment. Le magicien ne pouvait pas le regarder sans détourner les yeux. Le roi ne pouvait pas le regarder. Les courtisans ne pouvaient pas le regarder. On promit une récompense, une malle pleine de joyaux, à tout citoyen de cette paisible contrée qui pourrait le regarder pendant soixante secondes sans détourner les yeux. Pas un seul n’y parvint.

Pour moi, le KZ est ce miroir. Le KZ est ce miroir,

avec une différence : ici, on ne peut pas détourner les yeux.

Extraits sonores: « Souvenir de Volozhin » Teddy LASRY

« Yiddish lands » CEZAME 4060

Lisières du corps , de Mathieu Riboulet chez Verdier.

Six textes brefs, en forme de portrait, de rêverie, de peinture, tentent de saisir au plus près du geste, de l’intention, de la peau et des os, comment le corps se courbe, s’offre ou se dérobe, dans le clair-obscur du désir, le flou du rêve, la franchise du sexe, le mystère de la représentation, l’opacité de l’art, le calme de la mort.

Six apparitions, six vacillements au bord des êtres, six disparitions. Et le secours des mots.

GExtrais sonores: Giorgio GABER « Io Se fossi Dio » : 2mn41

Giorgio GABER évoque, dans cette chanson, Aldo Moro

Entre les deux il n'y a rien, Mathieu Riboulet
Entre les deux il n'y a rien, Mathieu Riboulet

Et, Entre les deux il n'y a rien , du meme auteur:À l’orée des années soixante-dix, à Paris, à Rome, à Berlin, les mouvements de contestation nés dans le sillage des manifestations étudiantes de 68 se posent tous peu ou prou en même temps la question du recours à la lutte armée et du passage à la clandestinité. S’ils y répondent par la négative en France, ce n’est pas le cas en Allemagne ni en Italie, mais pour les trois pays s’ouvre une décennie de violence politique ouverte ou larvée qui laissera sur le carreau des dizaines et des dizaines de morts, sans compter ceux qui, restés vivants mais devenus fantômes, s’en sont allés peupler les années quatre-vingt de leurs regrets, leurs dépressions ou leur cynisme.

Témoin de cette décennie de rage, d’espoir et de verbe haut, le narrateur s’éveille au désir et à la conscience politique, qui sont tout un, mais quand son tour viendra d’entrer dans le grand jeu du monde, l’espoir de ses aînés se sera fracassé sur les murs de la répression ou dans des impasses meurtrières. Il aura pourtant eu, dans un bref entretemps, loisir de s’adonner aux très profonds bonheurs comme aux grandes détresses de la politique et du corps aux côtés de tous ceux qui, de Berlin à Bologne, de Billancourt à Rome, de Stammheim à Paris, tentèrent de combattre les forces mortifères qui, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, s’attachèrent à faire de l’Europe le continent à bout de souffle où nous vivons encore.

Et voici les coeups de cour de nos critiques:

Daniel Martin :

"Le rêve du retour" , Horacio Castellanos Moya , Ed Métailié - Trad René SolisFlorent Georgesco :"Épopopoèmémès ", Sanda Voïca , Ed Impeccables

Vous avez bien entendu rendez-vous avec Antoine Guillot pour la revue de presse culturelle: Kézako, exofiction ?Ou comment la tendance lourde de cette rentrée littéraire fait le bonheur de quelques médiatiques avocats...

Retrouvez également les choix de notre invité de la semaine, Renaud capuçon.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......