LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature: Le chat de Schrödinger et Adèle et moi

58 min
À retrouver dans l'émission

C’est Littérature ce soir avec les critiques suivants :

  • Daniel Martin (La Montagne)

- Karine Papillaud (Le Point)

  • Laurent Nunez (Le Magazine Littéraire)

A propos des livres suivants :

- Adèle et moi , Julie Wolkenstein (POL) Arnaud Laporte: Il y a beaucoup de mystère, beaucoup de suspense, et beaucoup d’humour, aussi, dans ce livre de Julie Wolkenstein, même si l'histoire ne me touche pas vraiment.

Karine Papillaud: De façon lacanienne, c’est à la mort du père que la narratrice découvre la vie de cette femme élevée par son père et qui a choisi l’ancrage à Saint-Pair. Les réponses à tout cela ne sont pas pour nous, les lecteurs. Mais la lecture de ce texte, à l’écriture élégante et rapide, est agréable. C’est un texte qui se veut récit mais qui est aussi une fiction, et l’auteure parvient à berner le lecteur de façon astucieuse.

Daniel Martin:

C’est un roman néo-bourgeois. Il y a un travail sur la forme, qui témoigne d’un souci de modernité.

Le livre est saturé de références et d’images diverses et luxueuses.

Toute la variation sur le statut de la femme est ce qui me semble le plus intéressant et pertinent.

Laurent Nunez:

Ce livre épais ne m’a pas enthousiasmé.

J’ai l’impression de lire une chronique familiale, d’hésitation d’enquête avec une écriture assez classique au sens le plus plat du terme. C'est une écriture qui tente de se moderniser avec des nouveaux moyens dépassés qui gâchent le plaisir de cette fausse enquête.

- Le chat de Schrödinger , Philippe Forest (Gallimard) Arnaud Laporte: Ce livre-là, pour moi, est une forme d’aboutissement de l’œuvre de Philippe Forest. Mais ce qui est mystérieux avec cet écrivain, c’est que c’est une réflexion que je m’étais déjà faite pour des livres précédents, preuve, donc, que l’auteur a des ressources très grandes, et qu’il n’écrit pas toujours le même livre, même s’il traite toujours –comme tous les véritables artistes- des mêmes questions, les seuls qui vaillent : la vie, l’amour, la mort.

Karine Papillaud:

Il célèbre l’infiniment possible de la littérature : en tressant des notions de physique quantique il conduit une réflexion profonde sur ce qu’est la narration. Le texte aussi est infiniment touchant : si Borges a pu dire que les preuves de la mort sont purement statistiques, Forest, à travers cette réflexion sur les mondes superposés qu’offre la théorie de schrödinger, peut déjouer la mort de sa fille puisque nous sommes des milliers de vies possibles dans des univers parallèles.

Daniel Martin:

C’est une méditation sur la vie. Philippe Forest est un auteur majeur du moment.

Il a une qualité de prose remarquable. C’est un de ces livres qu’on lit par intérêt avec beaucoup d’attention.

Philippe Forest construit une œuvre. Il faut reprendre sa production en son entier.

Laurent Nunez:

C’est un livre réussi car on n’y rentre pas facilement. Il révèle les possibilités poétiques de la science.

C’est assez fin et très structuré.

Les coups de cœurs :

Laurent Nunez:

  • Monologue , Ludovic Degroote (Champ Vallon)

Il revient sur la mort de sa grande sœur. Le lyrisme et l’autobiographie vont de pair avec la forme. Le texte est très beau.

Daniel Martin:

  • Les nuits de Vladivostok , Christian Garcin (Stock)

Christian Garcin touche tous les genres et est malheureusement peu connu.

Ses personnages sont perpétuellement en quête. Dans cet ensemble, il a créé une carriole de personnages aux noms extravagants, assez troubles. Ces livres sont très romanesques et se lisent extrêmement bien, en abordant des thématiques qui relèvent de l’actualité et de la politique.

C’est un univers dans lequel on peut entrer au hasard. Christian Garcin est auteur brillant.

Bien sûr, la revue de presse culturelle d’Antoine Guillot: "Provincialisme académique"

Et la chronique mensuelle d'André Chabin.

Pastille introductive : Madeleine CHAPSAL .

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......