LE DIRECT

Littérature : Le retour des tigres de Malaisie, United colors of Crime et Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir La Dispute portera sur l'actualité littéraire avec les critiques suivants :

  • Emily Barnett (Les Inrockuptibles)

  • Daniel Martin (La Montagne)

- Philippe Delaroche (Lire)

A propos des livres :

-Le retour des tigres de Malaisie , Paco Ignacio Taibo II, (Métailié)

Extrait : "La chevauchée des Walkyries, Richard Wagner. Orchestre du festival de Bayreuth.

Arnaud Laporte : "Ce livre est foisonnant !

Paco Ignacio Taibo II
Paco Ignacio Taibo II Crédits : Radio France

Emily Barnett : "J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre effectivement foisonnant, épique, baroque, débordant. C'est très plaisant, très divertissant. On s'amuse beaucoup."

Philippe Delaroche : "Moi j'en ai marre de ces polars où tous les personnages sont super intelligents et super cultivés, et où le seul idiot est le lecteur. La question que je me pose c'est : si j'ai 18, 20 ans et que je n'ai pas lu l'Encyclopedia Universalis, est-ce que je prend autant mon pied ?"

Daniel Martin : "Moi j'ai lu du grand roman plein écran technicolor. Il y a une réflexion très fine sur la frontière, sur comment on s'enrichit par l'autre."

  • United colors of Crime, Richard Morgiève (Carnets nord)

Extrait : Too young, Nat King Cole.

Richard Morgiève
Richard Morgiève

Arnaud Laporte : "Il y a une énergie incroyable, et un travail de styliste qui tord la langue. Il explore enfin un territoire qui le fascine : les Etats Unis d'Amérique."

Daniel Martin : "C'est un auteur que j'aime beaucoup. Comment on se défait d'une peau, comment on s'en invente une autre,... Il y a aussi un travail de la langue assez beau."

Philippe Delaroche : "Ce qui me réjouit, c'est le langage. C'est écrit au couteau. C'est un peintre d'atmosphère. On sent une jubilation distribuée entre d'un côté le langage et le revival de ces années 50."

Emily Barnett : "On est clairement dans la littérature de genre. Je dois avouer que j'ai d'avantage de goût pour d'autres romans de lui. Je ne suis pas sûre de retrouver cette prose dont vous parliez Daniel Martin, cetrte gouaille poétique que l'on trouvait dans Cheval. J'ai finit par m'ennuyer."

  • Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, Jeannette Winterson (Ed de l'Olivier)

Extrait : Orphée et Eurydice de Gluck, par Kathleen Ferrier.

Jeannette Winterson
Jeannette Winterson Crédits : Radio France

Arnaud Laporte : "Il y a aussi beaucoup de choses très drôle dans ce livre, elle a une distance qui permet de regarder les choses autrement."

Daniel Martin : "Dès la première ligne, c'est absolument passionant. C'est un livre que j'ai déjà imposé à nombre de personnes autour de moi, tellement c'est essentiel."

Philippe Delaroche : "Formidable autobiographie. Ce qui est extraordinaire, c'est que le sujet est aussi le livre, la littérature."

Emily Barnett : "Le récit d'apprentissage est la première apparence du roman.J'aime beaucoup cet aspect livre de sagesse, manuel de survie, il est perlé d'aphorismes que l'on a envie d'apprendre par coeur."

Bien sûr la revue de presse littérature du jour, par Antoine Guillot

Et le coup de fil à Jérôme Schimdt pour la sortie de la revue Le Believer.

Coups de coeur :

Daniel Martin : Paula Spencer , Roddy Doyle, chez Laffont.

Emily Barnett : Le livre de Jon, Eleni Sikelianos, chez Actes Sud.

Pastille sonore : Françoise Xenakis.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......