LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche : Frédéric Ciriez et Delphine de Vigan. A droite : Vincent Almendros.

Littérature : "C’est un roman choral sur des silences"

56 min
À retrouver dans l'émission

La littérature française est à l'honneur de La Dispute. Au sommaire le nouveau livre de Delphine de Vigan : "Les loyautés"; l'intrigue hypnotique de Frédéric Ciriez : "BettieBook" et enfin Vincent Almendros avec son nouveau roman : "Faire mouche".

A gauche : Frédéric Ciriez et Delphine de Vigan. A droite : Vincent Almendros.
A gauche : Frédéric Ciriez et Delphine de Vigan. A droite : Vincent Almendros.

"Les loyautés" de Delphine de Vigan (JC Lattès)

Couverture du livre "Les loyautés" de Delphine de Vigan (JC Lattès)
Couverture du livre "Les loyautés" de Delphine de Vigan (JC Lattès)

Présentation de la maison d'édition : "Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?"

C’est un roman modeste, qui se présente comme tel et que Delphine de Vigan a voulu ainsi. Il y a une simplicité qui fait sa force. Tout y est distillé à mesure que les personnages parlent, Delphine de Vigan ne singe donc pas des voix d’adolescents. Raphaëlle Leyris

Ces quatre voix ne sont pas vraiment différentes et cela ne donne qu’un point de vue unilatéral. Le texte ne joue que sur la corde sensible du pathos. Je parlerais de simplisme plus que de simplicité ! Lucile Commeaux

C’est un roman choral sur des silences. Le livre est intéressant dans la tension qu’il y a, mais il est du coup trop court. Laurent Nunez

Je me demande si ce n’est pas l’auteur qui est trop court ! J’ai oscillé entre un rire non souhaité par l’auteur et une sorte de gêne… Comme une forme de cynisme à s’emparer de "sujets". Ça manque de complexité et de richesse. Arnaud Laporte

"BettieBook" de Frédéric Ciriez (Gallimard)

Couverture du livre "BettieBook" de Frédéric Ciriez (Gallimard - Coll. Verticales)
Couverture du livre "BettieBook" de Frédéric Ciriez (Gallimard - Coll. Verticales)

Présentation de la maison d'édition : Quel obscur désir anime Stéphane Sorge, un critique littéraire respecté, alors qu'il enquête sur une jeune booktubeuse, consacrant ses coups de cœur vidéo à des dystopies grand public?
Au gré d'une intrigue hypnotique, le bref thriller de Frédéric Ciriez se fait tour à tour drôle, érotique et assassin. Il incarne avec une cruauté loufoque les enjeux actuels de l'industrie culturelle, ses splendeurs déchues, ses leurres en vogue et ses lueurs insoupçonnées.

C’est un livre qui m’a fait beaucoup rire, en ayant quelque chose de très énervant. Et ces deux choses sont liées ! Le récit a une puissance assez forte, le côté thriller fonctionne très bien. La forme de ce point de vue est brillante. C’est jouissif ! Lucile Commeaux

C’est un livre qui m’a fait rire, bien que ce ne soit pas une humour très fin. C’est assez bien construit ! Il y a vrai travail sur la dualité entre profondeur et surface. Laurent Nunez

J’ai trouvé ce roman très finement fait, il y a beaucoup de fantaisie. Et c’est une vraie "lecture – plaisir". Arnaud Laporte

"Faire mouche" de Vincent Almendros (Editions de Minuit)

Couverture de "Faire mouche" de Vincent Almendros (Editions de Minuit)
Couverture de "Faire mouche" de Vincent Almendros (Editions de Minuit)

Présentation de la maison d'édition : À défaut de pouvoir se détériorer, mes rapports s’étaient considérablement distendus avec ma famille. Or, cet été-là, ma cousine se mariait. J’allais donc revenir à Saint-Fourneau. Et les revoir. Tous. Enfin, ceux qui restaient.
Mais soyons honnête, le problème n’était pas là.

C’est un livre qui m’a emballé. Il y a vraiment des bonheurs d’écriture à l’intérieur ! On est emmené dans une intrigue jusqu’au bout… et la fin est tout sauf ce à quoi on s’attend ! Laurent Nunez

Un texte est en surface extrêmement calme tout en racontant des choses atroces. Il y a ici un talent et une manière très originale de nous dire les choses. Raphaëlle Leyris

Cette question des secrets de famille est assez attendue et ce n’est finalement que ça. Il est vrai que c’est un texte qui produit un dégoût physique et pour le coup c’est très efficace. Lucile Commeaux

J’ai été admiratif de ce livre que j’ai lu d’une traite. Il y a quelque chose d’impitoyable de terriblement efficace ! Arnaud Laporte.

Programmation musicale :

Waiting on a friend - Rolling Stones

Je ne vous aime pas - Françoise Hardy

Bourrée auvergnate - Hervé Capel

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......