LE DIRECT
les couvertures de "Merci pour l'invitation"; "Des hommes sans femmes" et "De la simplicité!"

Littérature: "Merci pour l'invitation", "Des hommes sans femmes" et "De la Simplicité!"

58 min
À retrouver dans l'émission

Deux femmes, Elisabeth Philippe et Elisabeth Franck-Dumas pour nous parler du dernier livre de Lorrie Moore: "Merci pour l'invitation", puis le dernier Murakami: "Des hommes sans femmes"(est-ce possible?) et un poche de Thoreau: "De la simplicité!".

les couvertures de "Merci pour l'invitation"; "Des hommes sans femmes" et "De la simplicité!"
les couvertures de "Merci pour l'invitation"; "Des hommes sans femmes" et "De la simplicité!"

"Merci pour l'invitation"

de Lorrie Moore (Éditions de l'Olivier)

couverture du livre "Merci pour l'invitation" de Lorrie Moore
couverture du livre "Merci pour l'invitation" de Lorrie Moore

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laetitia Devaux.

Un homme fraîchement divorcé essaye de garder la face et de retrouver l’amour, une femme reçoit la visite du fantôme de ses anciennes amies qui lui demandent d’entonner l’hymne américain, une discussion politique dévie et prend un tour inattendu quand l’attaque des Twin Towers fait irruption dans la conversation...

Les personnages de Merci pour l’invitation ont tous un point commun : débarqués d’un mauvais mariage, en butte au ressentiment ou en porte-à-faux avec le monde, ils doivent renoncer à certaines des habitudes qui ont structuré leur vie. Comment trouver une nouvelle façon d’habiter le monde sans lui faire perdre sa légèreté ? Qu’elle ausculte les méandres du sentiment amoureux ou la nouvelle vie américaine après le 11-Septembre, l’écriture de Lorrie Moore se fait toujours aussi lucide : avec la drôlerie et le sens du détail qui lui sont propres, elle nous rappelle la part d’imagination nécessaire à l’existence.

"Des hommes sans femmes"

de Haruki Murakami (Belfond)

couverture du livre "Des hommes sans femmes " (Belfond)
couverture du livre "Des hommes sans femmes " (Belfond)

Neuf ans après Saules aveugles, femme endormie, le retour d'Haruki Murakami à la forme courte. Dans ce recueil comme un clin d'oeil à Hemingway, des hommes cherchent des femmes qui les abandonnent ou qui sont sur le point de le faire. Musique, solitude, rêve et mélancolie, le maître au sommet de son art.

« À ce que je sais, votre épouse était vraiment une femme merveilleuse [...] vous devez vous sentir reconnaissant d'avoir vécu presque vingt ans auprès d'une femme comme elle. Je le crois profondément. Néanmoins, vous aurez beau penser que vous avez compris quelqu'un, que vous l'avez aimé, il n'en reste pas moins impossible de voir au plus profond de son coeur. Vous aurez pu vous y efforcer, mais vous n'aurez réussi qu'à vous faire du mal. Vous ne pouvez voir qu'au fond de votre propre coeur, et encore, seulement si vous le voulez vraiment, et si vous faites l'effort d'y parvenir. En fin de compte, notre seule prérogative est d'arriver à nous mettre d'accord avec nous-même, honnêtement, intelligemment. Si nous voulons vraiment voir l'autre, nous n'avons d'autre moyen que de plonger en nous-même. Telle est ma conviction. » [extrait du livre]

"De la simplicité !"

de Henry David Thoreau (Gallimard, Coll. Folio Sagesses)

couverture du livre "De la simplicité!" (Gallimard folio Sagesses)
couverture du livre "De la simplicité!" (Gallimard folio Sagesses)

Tournant le dos à la civilisation (argent, travail, réussite sociale), Thoreau s’installe seul près de l’étang de Walden. Il livre alors une réflexion à rebours de l’opinion commune : se contenter du strict nécessaire et prendre le temps de profiter de la vie et de la beauté de la nature.

«Je gagnai les bois parce que je voulais vivre suivant mûre réflexion, n’affronter que les actes essentiels de la vie, et voir si je ne pourrais apprendre ce qu’elle avait à enseigner, non pas, quand je viendrais à mourir, découvrir que je n’avais pas vécu.» (extrait)

Programmation musicale :

♫ "Waitin’ on a sunny day" Bruce SPRINGSTEEN

♫ "Piano phase 9" Paul ERSKINE

♫ "Il suffirait de presque rien" Serge REGGIANI

Le Petit salon par Xavier Martinet

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Chroniques

21H25
13 min

Le Petit Salon

Le Petit Salon : Vendredi 12 mai 2017
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......