LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Toutes les femmes sont des aliens" "Calme-toi, Lison"

Littérature : Olivia Rosenthal et Jean Frémon

58 min
À retrouver dans l'émission

A l'affiche pour cette dispute littéraire, "Toutes les femmes sont des aliens" d'Olivia Rosenthal, et "Calme-toi, Lison" de Jean Frémon, avec Daniel Martin et Elisabeth Franck-Dumas.

"Toutes les femmes sont des aliens" "Calme-toi, Lison"
"Toutes les femmes sont des aliens" "Calme-toi, Lison"

«Si je n'avais pas vu la saga des Alien, Les Oiseaux d'Alfred Hitchcock, deux dessins animés de Walt Disney, Bambi et Le Livre de la jungle, je n'aurais sans doute pas éprouvé aussi intensément peur, amour et désir. Les années passant, rien n'a réussi à me faire oublier les scènes les plus traumatiques de ces films. À force de me les repasser en boucle, j'y découvre tant de choses renversantes sur la maternité, l'identité sexuelle, le rôle des blondes et la domestication que j'ai le sentiment de me connaître plus intimement et de comprendre un peu mieux le monde. Et si le cinéma servait surtout à attiser et magnifier nos folies?»  

Dans ce nouvel opus, "Toutes les femmes sont des aliens" Olivia Rosenthal remonte le cours de souvenirs cinématographiques en se focalisant sur trois sources : la saga des "Alien", le classique hitchcockien "Les Oiseaux" et le dessin animé "Bambi".

"Toutes les femmes sont des aliens"**, Olivia Rosenthal, Collection Minimales/Verticales, Gallimard, 160 pages.

"Toutes les femmes sont des aliens" d'Olivia Rosenthal
"Toutes les femmes sont des aliens" d'Olivia Rosenthal

Dans "Calme-toi, Lison", Jean Frémon fait le portrait de Louise Bourgeois. Il exprime de l’intérieur à la fois les tensions tragiques confinant à la névrose et les légèretés enfantines cette artiste. Née à Paris en 1915, Louise Bourgeois a émigré aux Etats Unis en 1938 à la suite de son mariage avec Robert Goldwater, un historien d’art réputé. Des années quarante aux années quatre-vingt, elle a développé une œuvre de sculpteur de la première importance sans que le monde de l’art y prête réellement attention. Ce n’est qu’en 1982 que le Musée d’Art moderne de New York lui consacre une exposition. C’est la première fois que cet honneur revient à une femme.

"Calme-toi, Lison",_ _Jean Frémon, éditions P.O.L., 128 pages. 

"Calme-toi, Lison" de Jean Frémon
"Calme-toi, Lison" de Jean Frémon

La Revue de Presse Culturelle d'Antoine Guillot :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Antoine Guillot, cliquez ici  

Nouvelles modes des censures et critiques littéraires

  • Un mystère résolu : les libraires disparus de Hong Kong sont bien détenus en Chine

  • En Israël, retrait des programmes des lycées d'un livre racontant l'histoire d'amour entre une Israélienne et un Paslestinien

  • En Pennsylvanie, retrait des programmes d'un lycée des Aventures de Huckleberry Finn. Trop de "niggers" dans le texte.

  • Tout savoir sur BookTube

  • Un auteur autoédité sur Amazon se venge d'une critique féroce.

L'Invité de la Dispute : 

Littérature : retrouvez les choix de Sharunas Bartas, ici 

Les coups de cœur :  

Une Amérique crépusculaire, ou les rêves ne sont que des leurres. Une société détraquée par la paranoïa et fascinée par le mythe de la sécurité absolue. Un lotissement isolé ou des villas surprotégées se dressent au milieu de terrains vagues.Dans ces lieux désolés, trois adultes et un enfant vivent un huis clos terrifiant...

"Terre déchue" de Patrick Flanery, traduit par Isabelle Delord Philippe, édition Robert Laffont, 486 pages. (Daniel Martin). 

"Terre déchueé Patrick Flanery traduit par Isabelle Delord Philippe
"Terre déchueé Patrick Flanery traduit par Isabelle Delord Philippe

Daily Express, 4 septembre 1945 : «?Personne ne sait encore pourquoi Sonia A., une artiste espagnole de 23 ans, a chuté mortellement de 80 pieds sur le pavé de Queensway, Bayswater. Hier matin, elle a passé un appel téléphonique depuis l'immeuble. Quelques minutes plus tard, elle gisait nue et mourante dans la rue.?» Histoire intime de la chute insensée d'une poète .


"Mourir et puis sauter sur son cheval"** de David Bosc, édition Verdier, 96 pages. (Elisabeth Franck-Dumas)

"Mourir et puis sauter sur son cheval" David Bosc
"Mourir et puis sauter sur son cheval" David Bosc
Chroniques
21H18
6 min
Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot
Nouvelles modes des censures et critiques littéraires
21H25
5 min
L'Invité(e) de la Dispute
Les choix littéraires de Sharunas Bartas
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......