LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature : Sarajevo omnibus, Une collection très particulière et Ils ne sont rien dans mes larmes

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, La Dispute, portera sur l'actualité littéraire avec les critiques suivants :

  • Sabine Audrerie (La Croix)
  • Daniel Martin (La Montagne)

- Etienne de Montéty (Le Figaro)

A propos des livres :

- Une collection très particulière , de Bernard Quiriny (Seuil)

Bernard Quiriny
Bernard Quiriny Crédits : Radio France

Living by night , Arnaud Rozenblat.

Arnaud Laporte : "Un auteur réjouissant qui me plonge dans une joie totale. Il allie rigueur et fantaisie - un cocktail qui est pour moi un nectar."

Sabine Audrerie : "Il s'inscrit dans la lignée littéraire des livres dangereux. C'est très intéressant."

Daniel Martin : "Il a un vrai tempérament de romancier. J'aime beaucoup ce travail sur la distance et l'ironie qui le rend difficile à situer."

Etienne de Montéty : "J'ai été enchanté par la lecture de ce livre. Ca étincelle et de surcroît, ça perd le lecteur. Un livre on ne peut plus authentique."

  • Ils ne sont rien dans mes larmes , Olivia Rosenthal (Verticales-Phase deux)
Olivia Rosenthal
Olivia Rosenthal Crédits : Radio France

Les parapluies de Cherbourg , "Devant le magasin", Michel Legrand.

Arnaud Laporte : "Des phrases, des fulgurances, c'est magnifique. Il y a un sens du décalage et du contrepied, on se retrouve toujours là où on ne s'attend pas."

Etienne de Montéty : "Ce livre est intéressant non pas pour son contenu mais pour ce qu'il dit de la condition de l'auteur contemporain. Je ne comprends pas pourquoi le making of du livre prend autant de place que le lire lui-même."

Sabine Audrerie : "Elle a une manière très facétieuse d'utiliser le sophisme, le syllogisme."

Daniel Martin : " Ce petit livre est quelque chose de très intéressant dans l'oeuvre d'Olivia Rosenthal, qui se construit à l'extérieur. Témoignages et rencontres deviennent de la littérature."

  • Sarajevo omnibus , de Velibor Colic (Gallimard)
Velibor Colic
Velibor Colic Crédits : Radio France

Jo haninio tu haninia , Amira (chanson sépharade bosniaque).

Daniel Martin : " Je trouve que c'est un livre de circonstances. je pourrais le classer dans deux catégories : le livre ennuyeux ou le silène - où on s'acharne à trouver des joyaux. Le texte est assez phraseur."

Etienne de Montéty : "Il y a quelque chose de merveilleux, c'est cette tradition orientale du conte où les coïncidences sont celles de la sagesse orientale."

Sabine Audrerie : "J'ai été bluffé : Colic a écrit directement en français. Je suis enthousiasmée et ennuyée. Il y a une démarche intéressante dans le lien entre Histoire et histoire des lieux."

Bien sûr la revue de presse littérature du jour, par Antoine Guillot.

Et le coup de fil à Jean-Paul Maganaro, professeur de littérature italienne à l'occasion Escapades littéraires (littérature italienne) qui se tient à Draguinan du 12 au 15 avriL.

Pastille sonore : Henry de Montherlant, "Je dessinais très bien..."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......