LE DIRECT

Littérature: spéciale 24h prison

59 min
À retrouver dans l'émission

Pour les 24h prison sur France Culture, la Dispute va se questionner sur les liens entre littérature et prison à travers un choix de romans, effectué par les critiques suivants:
- Raphaël Sorin (Blog de Libération)

  • Daniel Martin (La Montagne)

  • Philippe Delaroche (Lire)

Ils ont choisi les romans suivants:

- Sale temps pour les braves , Don Carpenter (Cambourakis) Morceau diffusé: "Folsom Prison Blues", Johnny Cash

Raphaël Sorin:

On est dans la grande tradition du film de prison américain avec beaucoup de personnages.

Son livre représente le monde entier avec un grand sens poétique et un grand talent !

J’ai dévoré ce livre avec émerveillement et admiration.

Daniel Martin:

C’est un roman extraordinaire, d'une noirceur absolue.

Phlippe Delaroche:

Magistral et éblouissant !

Il nous donne à voir, entendre et sentir grâce aux détails inouïs.

- Dans l'empire des ténèbres , Yiwu Liao (Editions François Bourin) Morceau diffusé: "Tradition transition", Imade SAPUTRA

Raphaël Sorin:

Stupéfaction devant son talent !

Dans la souffrance ou dans la jouissance, les chinois ont des possibilités infinies dans le raffinement et l’absurdité.

Les chinois ont inventé la terreur absolue dans tous les instants. Le récit montre bien qu’il n’y a pas d’échappatoire avec des précisons presque obsessionnelles mais qui correspondent à cet univers dont il est à la fois le témoin et la victime. C’est un acte de résistance admirable.

Daniel Martin:

C’est intéressant la façon de situer le livre dans la vie de cet homme.

On passe d’un temps idéologique à un temps économique entre l’avant et l’après prison.

Cette prison est un autre temps, une sorte d’éternité de la barbarie.

Son récit relève plus du document que du roman.

Phlippe Delaroche:

C’est un ouvrage déroutant par bien des côtés. Il oscille entre poésie, soif de vivre et un langage très accessible avec du second et troisième degré.

Quand on ne connaît pas la Chine, on ne sait pas si c’est de l’humour et de la réalité. Je crains que ce soit la réalité.

La petite touche du poète fait que ce récit nous transporte.

Ensuite, Philippe Delaroche parlera particulièrement du roman: - Verlaine emprisonné , Jean-Pierre Gueno (Gallimard) Durant ces deux années de prison, Verlaine y confesse toutes ses vertus et ses vices avec des poèmes formidables. C’est un feu d’artifice avec une iconographie extraordinaire !

Ainsi que Daniel Martin pour: - Il faut tuer Lewis Winter , Malcom Mackay (Liana Levi) C’est un premier roman d’une trilogie, de haut niveau.

Il y a un vrai accord entre la forme et le fond. On entre dans ce monde du crime, traité comme une entreprise.

Ce roman est très enthousiasmant !

Bien sûr, La revue de presse culturelle d'Antoine Guillot aura pour thématique "l'art en prison".

L'émission se poursuit avec le coup de fil de Seham Boutata passé à Alain Faure , coordinateur du projet éditorial "Citad'elles: le féminin sans barreau", journal de détenues de la prison de Rennes, sortie en janvier 2013 avec le soutien des Etablissements Bollec.

Couverture du journal "Citad'Elles"
Couverture du journal "Citad'Elles"

Pastille introductive: André GIDE.

Générique 24h prison : Crash , de Howard Leslie Shore

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......