LE DIRECT
Laurence Sterne, Will Self et Yves Pagès

Littérature : "Il me manque certainement le troisième œil pour comprendre ce qu'il fait"

55 min
À retrouver dans l'émission

Une dispute littéraire ce soir avec "Un voyage sentimental" de Laurence Sterne, "Encore heureux" d'Yves Pagès et "Requin" de Will Self

Laurence Sterne, Will Self et Yves Pagès
Laurence Sterne, Will Self et Yves Pagès

Hommage à Paul Otchakovsky-Laurens, décédé dans un accident de voiture

Il est comme une fausse note dans ce monde littéraire. Il faisait de la littérature sans considérer que c'était un marché. Jean-Christophe Brianchon

Il cherchait des auteurs en respectant leur singularité. Grégoire Leménager

Je ne sais pas si l'édition telle qu'il la faisait perdurera. Florent Georgesco

Un voyage sentimental, Laurence Sterne ( Tristram) Traduction inédite de Guy Jouvet 

Présentation de l'éditeur: Il a suffi à l'Anglais Laurence Sterne de deux livres, au milieu du XVIIIe siècle, pour révolutionner l’histoire du roman : "La Vie et les opinions de Tristram Shandy" et "Un voyage sentimental". Une phrase résume sa méthode : "Il faudrait savoir à la fin si c’est à nous autres écrivains de suivre les règles — ou aux règles de nous suivre !" En prenant le contre-pied des classiques récits de voyage, Sterne accélère le pas et renverse perspectives et convenances. La surprise est partout, le mouvement incessant, le comique dans chaque détail. Une fille de chambre, croisée dans une librairie, tient pendant quelques pages la vedette — avant de céder la place à d’autres rencontres de hasard — tandis que Versailles est relégué au fond du décor et les puissants à des rôles de figuration ! En traduisant aujourd’hui "Un voyage sentimental", Guy Jouvet renouvelle le tour de force qu’il avait accompli avec "Tristram Shandy". Il restitue au texte de Sterne son allégresse, sa précision, et nous permet de lire ce "Voyage" comme nous ne l’avions jamais lu en français. Le méconnu et saisissant "Journal à Élisa", tenu par Sterne durant l’écriture du roman, complète cette édition. "Un voyage sentimental" a paru à Londres au mois de février 1768, quelques jours avant la mort de Laurence Sterne à l’âge de 54 ans. Le succès fut immédiat dans toute l’Europe

LAURENCE STERNE Un voyage sentimental
LAURENCE STERNE Un voyage sentimental

Le lecteur est porté en permanence de plaisir en plaisir. Mais la traduction cache le texte derrière un voile qui complique le texte. Elle confond le commentaire et le texte. Florent Georgesco

La traduction rend bien compte de ce rapport approximatif au réel. Grégoire Leménager

Encore heureux, Yves Pagès ( Editions de l'Olivier) 

Présentation de l'éditeur : Bruno Lescot est en cavale. Sa jeunesse, il l'a passée à collectionner les délits, jusqu'à son dernier exploit, ce faux braquage qui a coûté la vie à un policier. Aujourd'hui, coupable tout désigné aux yeux des juges, il préfère disparaître. C'est donc sans lui que se déroule son procès, et que s'enchaînent les expertises et les témoignages de ceux qui l'ont côtoyé. Le portrait qui se dessine alors est celui d'un homme de sac et de corde, aux fidélités multiples, prêt à toutes les aventures, pourvu qu'elles défient l'ordre et ses gardiens dont il aime à se moquer.

Car Lescot est un ironiste d'un genre particulier, plaçant si haut la liberté qu'il est prêt à la perdre pour un mot d'esprit retors.

Le personnage prend de l'épaisseur à mesure qu'il disparaît. Grégoire Leménager

C'est un roman malin, tendre et ambitieux qui fait du lecteur un juge. Jean-Christophe Brianchon

J'ai vécu la gêne qu'on ressent face à un inventeur qui présente une invention qui ne fonctionne pas. Florent Georgesco

Le personnage est une construction mentale qui a du mal à s'incarner. Arnaud Laporte

Encore heureux Yves Pagès
Encore heureux Yves Pagès

Requin de Will Self ( Editions de l'Olivier) 

Traduit de l’anglais par Bernard Hoepffner.

Présentation de l'éditeur : 4 mai 1970. Dans quelques heures, quatre étudiants manifestant contre la guerre du Vietnam seront tués à Kent State University. De l’autre côté de l’Atlantique, en Angleterre, le psychiatre Zachary Bushner a des projets un peu particuliers pour l’hôpital qu’il dirige. À Concept House, les malades ne sont pas séparés des médecins, et l’on soigne parfois les psychoses à coups de drogue… C’est ainsi que, en ce jour historique, docteurs et patients s’embarquent dans un mauvais trip sous LSD. Le délire naît, prend forme, s’étend.
Cinq ans plus tard, alors qu’il regarde Les Dents de la mer avec son fils, Bushner a une révélation : et si le mauvais trip du 4 mai 1970 était à l’image des horreurs du siècle ? Après tout, parmi les patients, se trouvent un observateur du bombardement d’Hiroshima et un rescapé du naufrage de l’USS Indianapolis, au cours duquel cent marins furent dévorés par des requins…

Requin exploite toutes les ressources du roman moderniste pour explorer avec brio une autre histoire du vingtième siècle, pleine de bruit et de fureur.

L'auteur : Disciple de J.G. Ballard, Will Self est considéré comme l’un des plus grands écrivains anglais de sa génération. Il a notamment publié aux Éditions de l’Olivier Mon idée du plaisir (1997), Dorian (2004), Le Livre de Dave (2010) ou, plus récemment, Parapluie (2015).

Pour moi, c'est totalement "fake" : ce n'est que de la forme. Je crois que c'est une vision totalement fausse de ce qui se passe dans le cerveau. Florent Georgesco

Il me manque certainement le troisième œil pour comprendre ce qu'il fait. Grégoire Leménager

Will Self
Will Self

Interludes musicaux

  • Tell Us a Woman, Charles Burney
  • La cavale, Jean Ferrat
  • Jaws Main Title, John Williams

Vos commentaires

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......