LE DIRECT

Misia Reine de Paris à Orsay, Babel à Lille et le Caravagisme à Montpellier.

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité des arts plastiques avec les critiques :

-Yasmine Youssi de Télérama

- Vincent Huguet de Marianne

- Corinne Rondeau

A propos des expositions :

Misia reine de Paris - au musée d'Orsay jusqu'au 9 septembre

Misia Godebska (1872-1950)
Misia Godebska (1872-1950)

Arnaud Laporte : "Elle m'a fait penser à Lulu de Wedekind, sur qui tout le monde projette des images et des femmes différentes."

Corinne Rondeau : "On tourne autour d'une femme que tout le monde a voulu avoir. Il y a une dimension nostalgique par rapport à ce monde du début du XXe siècle, cette fusion, ce foisonnement et cette créativité artistique qui le caractérise."

Vincent Huguet : "Ce n'était pas gagné de faire une exposition sur Misia. L'exposition nous montre que parmi tous ces hommes qui l'ont observée et aimée, tous ont vu une femme différente."

Yasmine Youssi : "Je goûte avec délice à ces expositions de style anglophone qui sont foisonnantes et où on mêle autant tableaux, dessins, costumes, films ou photos. Je ne voit pas comment on aurait pu faire autrement que de montrer tout cela pour parler de Misia. C'est comme ça qu'on approche au plus près du personnage et de l'ambiance de l'époque."

Corps et Ombres, Caravage et le Caravagisme européen - au musée Fabre de Montpellier jusqu'au 14 octobre

Le monde des formes , de Piotr Moss

Le Sacrifice d'Abraham, Le Caravage
Le Sacrifice d'Abraham, Le Caravage

*Corinne Rondeau : "Cette exposition nous accueille sur le Sacrifice d'Abraham et les autres tableaux du Caravage.... On passe ensuite aux caravagesques, c'est-à-dire tous les imitateurs et autres suiveurs... je dois dire que là il y a beaucoup de faiblesses. D'autant plus que l'exposition nous montre d'abord un noyau, les peintures du Caravage nous subjugue..." *

Antoine Guillot : "Le début et la fin de l'exposition sont très forts. Le milieu à la vertu de nous rappeler qu'il n'y a pas que des chefs d'oeuvres dans l'histoire de l'art. Il y a de vraies croûtes et parfois on est surpris par quelques oeuvres magnifiques."

Vincent Huguet : "Tout l'intérêt de cette exposition est d'illuminer de la lumière caravagesque les ténèbres dans lesquels une grande partie de la peinture du XVIIe siècle est plongée."

Babel - au palais des Beaux Arts de Lille jusqu'au 14 janvier 2013

ArtBrupt , Didier Malherbe.

La Tour de Bruxelles, Eric de Ville
La Tour de Bruxelles, Eric de Ville

Arnaud Laporte : "La scénographie ne m'a pas beaucoup convaincue, ni le côté trop catalogue à mon goût, qui réunit beaucoup de pièces mais dont la valeur artistique est très disparate."

Corinne Rondeau : "La scénographie est d'une indigence folle. Pour moi, toute cette exposition ne fait que relancer la question de la tour. Babel, c'est soit la Genèse et la langue adamique ; soit c'est Babylone, c'est-à-dire une construction, une ville infernale. Il y a tout le temps une confusion entre Babel et Babylone, cette exposition ne s'en sort pas !"

Vincent Huguet : "C'est une exposition extrêmement riche. L'idée de la transparence et de pouvoir tout représenter en une seule image m'a beaucoup intéressé."

Yasmine Youssi : "C'est inégal, avec des choses qui sont intéressantes. Il y a plusieurs niveaux de lecture, certains m'ont parlé d'autres pas du tout."

Bien sûr la revue de presse arts plastiques du jour, par Antoine Guillot : "Crise de l'expertise".

Et le coup de fil à Hélène Audiffren , commissaire de l'exposition Marcher dans la couleur au musée régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon de Sérignan.

Coups de cœur :

Yasmine Youssi vous recommande La Brasserie , nouveau lieu d'art ouvert à Foncquevilliers.

Pastille : Christian Boltanksi.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......