LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Musique actuelle: Ready To Die d'Iggy Pop and the Stooges et Pushin' Against a Stone de Valerie June

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, l’actualité musicale est au cœur de la Dispute présentée par Antoine Guillot en présence des critiques suivants :

  • Véronique Mortaigne (Le Monde)

- Hugo Cassavetti (Télérama)

- David Commeillas (Vibrations)

A propos des albums suivants :

Le groupe sera en concert le 30 juin à Marmande au festival Garorock, le 6 juillet à Albi au Festival Pause Guitare et le 9 juillet à Argeles sur Mer au festival Les déferlantes.

Plages diffusées: Plage 1, "Burn"

Plage 3, "Job"

Ready to die
Ready to die

En 2007, pour "The Weirdness", Iggy Pop avait reformé les Stooges avec ses complices d’origine, les frères Asheton, Ron le guitariste et Scott le batteur. Ron Asheton est mort en 2009. Iggy Pop est alors allé chercher le flamboyant guitariste James Williamson, déjà de l’aventure "Raw Power" en 1973, retraité de son poste de vice-président en standards technologiques chez Sony Electroniques dans la Silicon Valley. En plus d’assurer les riffs très heavy-metal à la guitare, Williamson a pris en charge la production de l’album. A noter encore la présence du Stooge original Steve MacKay au saxophone, et de celui qui est le bassiste officiel du groupe depuis 2003, l’ex-fondateur des Minutemen Mike Watt.

  • Dans une interview à Rock&Folk, Iggy Pop a avoué : « Je lutte dur pour être un punk, car je suis un gars charmant ».*

Antoine Guillot

Valerie June sera en concert le 25 juillet aux Théâtres Romains de Fourvière à Lyon.

Plage diffusée: Plage 1, "Workin' woman blues"

Piste 9, "You can't be told"

Pushin Against a Stone
Pushin Against a Stone

Deuxième disque à notre programme, une nouvelle venue, je l’ai dit, enfin, pas tout à fait. Valerie June, on l’a découverte à l’occasion d’un titre et d’un clip enregistré avec l’ex-Fugees John Forté, qui s’appelait "Give Me Water". Au flow rap de John Forté répondait la voix sensuelle et éraillée d’une belle jeune femme noire à la coiffure improbable, comme une jungle de dreadlocks, à la tout aussi belle voix éraillée, comme si elle avait été enregistrée il y a 80 ans par Alan Lomax, le collecteur des musiques du sud profond. Et c’est bien du Deep South que nous arrive Valerie June, née au début des années 80 à Jackson, Tennessee, grandie à Humboldt, 8 000 habitants, dans le même Etat, aînée de cinq enfants d’un père constructeur de maison et organisateur de concerts de gospel. Musicienne (elle joue de la guitare et du banjo), chanteuse, auteure compositrice autodidacte, avant de percer avec ce premier album, Valerie June a cumulé les petits boulots : gouvernante, promeneuse de chien, baby-sitter, cuisinière végétarienne, gardienne de maison et assistante personnelle pour riche, serveuse le jour dans les bars où elle jouait le soir. Bref, une femme qui sait ce que travailler veut dire…

Après trois albums autoproduits, Valerie June s’est tournée vers un site de financement participatif pour produire son premier disque professionnel. Mais la rumeur aidant, nombreux furent les producteurs à lui faire la cour pour accompagner ses débuts, et c’est finalement Dan Auerbach, le chanteur-guitariste des Blacks Keys, qui l’a emmenée en son studio de Nashville, Tennessee, lieu parfait pour enregistrer cette musique au carrefour du folk blues et du gospel, de la soul et du blue grass, qu’elle définit elle-même comme de l’« organic Moonshine roots music », de la musique roots bio au Moonshine, cet alcool de contrebande des Appalaches.

Antoine Guillot

Ainsi que les coups de cœurs :

  • de David Comeillas :

Kokokyinaka d'OY (Creaked Records)

Kokokyinaka
Kokokyinaka
  • d'Hugo Cassavetti :

Ghost on Ghost d'Iron & Wine (4AD/Beggars)

Ghost on Ghost
Ghost on Ghost

Sans oublier la revue de presse culturelle de Christophe Payet.

Et le coup de fil passé à Valentine Goby, auteure et ancienne lauréate du prix de la ville de Deauville en 2008, à l'occasion de la lecture musicale qu'elle fera le 9 mai avec le pianiste Jonas Vitaud à la Villa le Cercle. Cette lecture sera faite dans le cadre du festival "Livres et musiques" de Deauville qui a lieu du 9 au 11 mai.

Pastille introductive : IGGY POP

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......