LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Musique classique: Claude, de Thierry Escaich

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, l’actualité musicale est au cœur de la Dispute, présentée par Antoine Guillot, entouré des critiques suivants :

- Emmanuel Dupuy (Diapason)

  • Anna Sigalévitch (France Culture)

  • Vincent Huguet (Marianne)

A propos du spectacle suivant :

Il sera représenté également les 3, 6, 11 et 14 avril à l'Opéra de Lyon. Enregistré par France Musique - En direct sur Arte Live Web le 11 avril à 20h.Diffusé ultérieurement sur France Télévisions et Mezzo

Direction musicale: Jérémie Rohrer

Mise en scène : Olivier Py.

Claude
Claude

Nos trois critiques étaient hier soir à Lyon pour assister à la création mondiale de Claude. Une première à plus d’un titre : premier opéra composé par Thierry Escaich, premier livret d’opéra écrit par Robert Badinter, même si l’ancien Garde des Sceaux et Président du Conseil Constitutionnel a déjà écrit plusieurs pièces de théâtre. C’est Serge Dorny, le directeur de l’Opéra de Lyon, qui a eu l’idée de réunir les deux compères, et de leur en adjoindre un troisième, Olivier Py, qui, entre son départ du Théâtre de l’Odéon et en attendant sa prise de fonction au Festival d’Avignon, en signe la mise en scène. L’orchestre et les chœurs de l’Opéra de Lyon sont dirigés par Jérémie Rhorer.

Claude, c’est Claude Gueux, à la fois nom du héros de cet opéra, titre d’un court roman assez peu connu du jeune Victor Hugo, publié en 1834, et personnage réel guillotiné le 1er juin 1832 pour avoir tué le gardien chef de la prison de Clairvaux.

Victor Hugo avait fait de ce fait-divers un plaidoyer contre la peine de mort, ce qui n’a pu que toucher l’auteur, en 1981, de la loi qui l’a abolie. Mais là où Hugo faisait de son protagoniste un proto-Jean Valjean (le roman est écrit 20 ans avant Les Misérables), Badinter affirme l’avoir tiré du côté de Camus, en en faisant un révolté au sens des héros de l’écrivain, un « indigné », pour Olivier Py.

En se replongeant dans le dossier judiciaire du fait divers d’origine, Robert Badinter a aussi fait réémerger la dimension homosexuelle du lien entre Claude Gueux et son compagnon de cellule, Albin. Une histoire d’amour très violente entre deux détenus, histoire d’amour contrariée, puisque c’est pour avoir séparé les deux amants que le directeur finira poignardé par Claude.

Antoine Guillot

Ainsi que les coups de cœur :

d'Emmanuel Dupuy :

- Lutoslawski, The Symphonies, Esa-Pekka Salonen à la tête de l'orchestre philharmonique de Los Angeles, chez SONY Classical.

Morceau diffusé : CD2, plage 1: Symphony No. 3 (1972-1983)

Lutoslawski, The Symphonies
Lutoslawski, The Symphonies

On célèbre le centenaire de la naissance de Lutoslavski. C'est un compositeur polonais, un peu oublié au milieu du bicentenaire de Verdi et Wagner.

Essa-Peka Salonen nous le rappelle brillamment, en nous offrant la première intégrale de ces symphonies. On a ce corpus très intéressant, qui montre un langage symphonique en perpétuel évolution.

C’est absolument essentiel !

Emmanuel DUPUY

de Vincent Huguet :

- Art nouveau, songs by Strauss, Zemlinsky, Ravel, Respighi. Todora Gheorghiu, soprano. Jonhatan Aner, piano, chez Harmonia Mundi.

Morceau diffusé: Piste 12: Alexander Zemlinsky (1871-1942): Walzer-Gesänge op. 6 Après un très beau premier disque enregistré avec Christophe Rousset, Theodora Gheorghiu livre aujourd'hui en compagnie du pianiste israélien Jonathan Aner un ensemble de mélodies estampillées "Art nouveau". Beaucoup de charme pour ce programme original et cohérent. C'est tour à tour fatal, folklorique, vénéneux, fleuri : tout ce que j’aime .

d'Anna Sigalevitch :

- La chute de Fukuyama, de Grégoire Hertzel, livret et vidéo de Camille Toledo.

Direction musicale : Daniel Harding dirige l'orchestre de Radio France pour cette création mondiale donnée à la Salle Pleyel le 29 mars.

Retransmission sur France Musique, Arte Live web et Medicis.tv, en direct le vendredi 29 mars à 20h.

La cgute de Fukuyama
La cgute de Fukuyama

C'est le premier Opéra de Grégoire Hetzel, compositeur de film. Il est dans l’esprit, dans la mouvance des minimalistes américains.

Il nous propose une distribution incroyable.

  • L'histoire est excitante, il faut aller les encourager. *

Sans oublier, l’irremplaçable revue de presse culturelle d’Antoine Guillot

Pastille introductive: Elina GARANCA

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......