LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Musique classique: L'île de Tulipatan et Be my love, A Tribute to Mario Lanza

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute se penche sur l'actualité musicale avec les critiques suivants:

  • Marie-Aude Roux (Le Monde)- Éric Loret (Libération)- Emmanuel Dupuy (Diapason)sur les spectacles suivants:- L'île de Tulipatan , de Jacques Offenbach, sous la direction musicale de Christophe Grapperon au Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet jusqu'au 13 janvier 2013. Mise en scène: Jean-Philippe Salério avec la Compagnie des Brigands

Au Fanal, à Saint Nazaire, le 15 janvier.

Morceaux diffusés : Extraits du spectacle.

L'île de Tulipatan
L'île de Tulipatan

Marie-Aude Roux:

Une vraie comédie de boulevard, avec de la finesse et de l’esprit ! La mise en scène est épatante avec des costumes remarquablement réussis. Intelligent, fin et délicieux !

Emmanuel Dupuy: Malgré une méfiance de prime abord, je suis sorti ravi, avec la banane. C’est hilarant et les comédiens sont excellents. Une réussite totale !

É ric Loret:

C’est une réussite complète. La réduction de la partition en version de chambre permet de mieux entendre les effets de pastiche musicaux. On reste étonné de la modernité des livrets, dont celui de Tulipatan, qui s'amuse de l'inversion des genres.

Arnaud Laporte:

Des interprètes de grande qualité et d’une belle fantaisie, une scénographie inventive : Un régal ! Un spectacle tout public comme je les aime, c'est à dire qui fait le pari de la qualité!

Morceau diffusé : Plage 2: Granada

Jospeh Calleja
Jospeh Calleja

Marie-Aude Roux:

Je me suis surprise à être emportée par cet album. C’est du grand Art ! Malgré une petite réserve sur l'orchestre, c'est magistralement produit !

Emmanuel Dupuy:

Jospeh Calleja a démarré très tôt. Il a réussi de disque en disque, dans un style traditionnel, bien à lui.

Ce disque est un cross-over intelligent avec du goût. Il faut découvrir cet artiste.

É ric Loret:

Joseph Calleja, c'est la voix d’or nostalgique, qui renvoie à Noël, aux années 50, à Hollywood. Il est l’ombre de quelque chose que l’on a toujours perdu d'avance.

Arnaud Laporte: Beaucoup trop "sucré" à mon goût !

Les coups de cœurs:Emmanuel Dupuy: - Ludus Verbalis , par l'ensemble Aedes (Eloquentia)

Pochette de l'album
Pochette de l'album

Dans ce disque, il y a une attention portée aux mots qui est assez. Ce sens particulier du verbe fait de ce disque un plaisir pour les sens et pour l’esprit.

Éric Loret: - Adam's Lament , Arvo Pärt (ECM)

Morceau diffusé: Plage 5

Pochette de l'album
Pochette de l'album

Arvo Pärt est un compositeur populaire qu'on peut étiqueter post-moderne. Il est plus serein dans cet album, moins tourmenté. Sa rhétorique du "tintinnabulisme", dans la description qu'il en fait, se référant à la forme cube et à ses métamorphoses, retrouve quelque chose de l'art minimaliste.

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot : "L'appel au bis de l'animal docile"Et le coup de fil de Seham Boutata au directeur de l'Opéra de Marseille, Maurice Xiberras à l'occasion de la journée de concerts gratuits le 13 janvier, dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

Pastille introductive: KIRI TE KANAWA

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......