LE DIRECT

Musique classique: Médée et Das Rheingold

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute portera sur l'actualité de la musique classique avec les critiques suivants:

  • Emmanuel Dupuy (Diapason)- Vincent Huguet (Marianne)- Éric Loret (Libération)sur les opéras suivants:- Médée , de Cherubini (1797), en DVD (Bel Air Classique) et au Théâtre des Champs-Elysées les 10, 14 et 16 décembre. production: La MonnaieDirection musicale: Christophe RoussetMise en scène: Krystof Warlikowski
Médée
Médée

Morceau diffusé: Extrait de "Médée", de Luigi Cherubini

Eric Loret: L’inventivité dans la musique de Cherubini s’épuise assez vite, ses formules sont cycliques mais Rousset et Warlikowsky ont fait ce qu’il y a de mieux pour cette œuvre .

Vincent Huguet: C’est un spectacle emblématique de la qualité de la programmation du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. J’ai beaucoup aimé. J’admire beaucoup le travail de Warlikowski et je trouve que c’est un de ses opéras les plus réussis. J’ai trouvé l’incarnation stupéfiante.

Arnaud Laporte:

Emmanuel Dupuy:

C’est une œuvre assez académique où il faut des interprètes hors-normes. L’histoire ne m’a pas intéressé. La ré-écriture est très décevante avec une direction qui manque de noirceur et de force tragique.

-Der Ring , la tétralogie de Richard Wagner (1869) en DVD (Deutsch Grammophon)Mise en scène: Robert LepageDirection musicale: James Levine pour l'Or du Rhin et la Walkyrie

Direction musicale: Fabio Luisi pour Siegfried et le Crépuscule des Dieux

Der Ring
Der Ring

Morceau diffusé: Extrait de l'Opéra "Die Walküre", de Richard Wagner.

Eric Loret:

Dramatiquement, c’est la convention Hollywoodienne débarrassée de la tradition. Il n’y aucune appropriation des rôles et musicalement Luisi ne parvient pas à moduler les tempi de façon à donner un ancrage au récit. Il vaut mieux se procurer le coffret Boulez/Chéreau, lui aussi chez Deutsche Gramophon.

Vincent Huguet: Le dispositif technique mis en place par Robert Lepage permet de créer des images qu’on n’a jamais vues et qui sont parfois sublimes, mais malgré toute cette virtuosité, j’ai eu l’impression d’une mise en scène très littérale, absolument pas faite pour les chanteurs.

Arnaud Laporte: La vision de cet opéra m'a saisit d'emblée avec l'ouverture du prologue. Il y a des effets jamais vus. C'est difficile à décrire car difficile à croire. Il y a une technicité de très haut niveau derrière ce spectacle avec une utilisation très précise des lumières, mais Lepage, avec cet appareillage ultra sophistiqué, donne au fond une lecture extrêmement simple et étonnamment fluide de l’ouvrage, qui n’est pas toujours très simple à suivre .

Emmanuel Dupuy:

C’est une illustration assez naïve sans point de vue politique, psychanalytique et sociologique. C’est une représentation assez consensuelle.

J’admire la prouesse technique et la virtuosité mais sur la longueur, j’ai trouvé le propos théâtral limité. La machine prime.

Les coups de cœurs: Vincent Huguet: - Artaserse, Leonardo Vinci(Virgin Classics)

Artaserse
Artaserse

Aux côtés de Philippe Jarroussky et Max Emmanuel Cencic, on découvre d'autres contreténors dans cette oeuvre très belle et très brillante. C'est un enregistrement qui m'a beaucoup séduit.

Éric Loret: - S ur le Ring, de Wagner en version courte par la Compagnie Le Piano ambulant à la salle Molière à Lyon:

Vendredi 23 janvier à 14h30 et 20h30

Dimanche 27 janvier: 17h30

Jeudi 31 janvier: 19h30

Affiche sur Le Ring
Affiche sur Le Ring

"Sur le Ring" par le Piano ambulant à Lyon, d'après Wagner, vendredi 23 à 14h30 et 20h30, salle Molière 18 quai Bondy. Rens. www.lepianoambulant.com

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot : Opéra House ou ce que l'art peut faire. Et le coup de fil de Seham Boutata au metteur en scène Urs Schönbaum , metteur en scène de What Next , d'Eliott Carter et de Jetzt de Mathias Nitschke à l'Opéra de Montpellier du 30 novembre au 2 décembre.

Morceau diffusé après le coup de fil: "Sonate pour violoncelle et piano" d'Elliott Carter.

Pastille introductive: Anna NETREBKO.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......