LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Sexorcism", "Leaving Meaning", "Confessions"

Musique : "Confessions", "Leaving Meaning", "Sexorcism"

55 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute Musique : "Confessions" de Philippe Katerine (Wagram), "Leaving Meaning" de Swans (Young God et Mute), "Sexorcism" de Brook Candy (Nuxxe), et le coup de cœur d’Olivier Lamm pour "To magnetize money and catch a roving eye" de Jim O’Rourke (Sonoris)

"Sexorcism", "Leaving Meaning", "Confessions"
"Sexorcism", "Leaving Meaning", "Confessions"

"Confessions" de Philippe Katerine (Wagram)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation du label : Philippe Katerine revient avec un fantastique dixième album, à la fois iconoclaste et moderne, avec les participations exceptionnelles de Lomepal, Angèle, Chilly Gonzales, Gérard Depardieu, Camille, Dominique A, Oxmo Puccino. Léa Seydoux…

L'avis des critiques :

« Un album riche, intense, varié ! Il parle de politique, de la mort de Johnny Hallyday, d’Emmanuel Macron, etc... et en même temps tous ses titres sont intimes. Il aborde aussi des sujets très crus avec beaucoup d’humour. Un message qui questionne la masculinité. » Pascaline Potdevin

« Après l’album « Le Film » qui était très programmatique, conceptuel dans sa façon d’être élaboré pensé, produit, « Confession » donne apparemment l’air de partir dans tous les sens musicalement mais se tient avec une belle adresse. Philippe Katerine avance masqué avec comme message : détendez-vous. » Arnaud Laporte

« Un disque audacieux, violent, émouvant, drôle, long, complexe, intensément psychanalytique et chaotique, bourré d’inventions musicales formidables. Toujours très audacieux, parfois gagesque. Un carambolage mental qui procure à l’écoute quelque chose de peu résumable mais de très intense. » Olivier Lamm

« Philippe Katerine a ce don de faire venir à lui des gens de tous horizons. Des collaborations à bon escient qui procure à l’album une respiration plurielle.» Christophe Conte

"Leaving Meaning" de Swans (Young God et Mute)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Leaving Meaning est le quinzième album studio du groupe expérimental américain Swans.

L'avis des critiques :

« Il y a des rituels musicaux dans cette oeuvre qui ne sont pas aliénants mais qui sont justement là pour libérer l’esprit. Une musique pleine de lumière, avec un vrai devenir blues. » Olivier Lamm

« Une grand messe parfois transcendante, parfois un peu longue. On entre dans la musique de Swans comme on entre en religion. C’est très beau, mais l’album me perd un peu. » Pascaline Potdevin

« Comparé à l’ensemble de la discographie de Swans, ce disque est très accessible. Une progression lancinante, annonciatrice des ténèbres, avec un son incroyable, un enchevêtrement dingue. » Christophe Conte

"Sexorcism" de Brooke Candy (Nuxxe)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : "Sexorcism" est le premier album studio de la rappeuse américaine Brooke Candy. L'album contient des apparitions de Charli XCX, Iggy Azalea, Violet Chachki, Aquaria, Erika Jayne, Rico Nasty et d'autres.

L'avis des critiques :

« Un album efficace. Brooke Candy incarne un personnage intéressant. » Arnaud Laporte

« Un disque sans intérêt, une bouillie pop trap, produit pour le mainstream, une rappeuse exécrable qui dans ses textes enfile les perles. » Olivier Lamm 

« Brooke Candy rappe la libération sexuelle comme vecteur de la libération féminine. Un champ lexical centré sur l’anatomie féminine pour imposer le corps de la femme en le dédramatisant. Une production musicale pop, futuriste, trap, très bien réalisée. » Pascaline Potdevin

« Je n’ai pas été emballé... une production convenue et minimaliste, quoique efficace. Le flow et les textes n’apportent pas grand chose, une surenchère consensuelle. » Christophe Conte

Coup de cœur d’Olivier Lamm pour "To magnetize money and catch a roving eye", de Jim O’Rourke (Sonoris)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Une oeuvre de 4 heures enregistrée au studio Steamroom, entre 2017 et 2018

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......