LE DIRECT
En haut : Courtney Barnett. En bas : Cardi B et Bachar Mar-Khalifé (photo ©Clement Legrand)

Musique : "C’est un disque qui bouleverse ce que j’attends d’un disque de rap"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir dans La Dispute la chanteuse australienne Courtney Barnett revient dans un nouveau registre avec "Tell me how you really feel", le musicien franco-libanais Bachar Mar-Khalifé rend un vibrant hommage à Hamza El Din et la rappeuse américaine Cardi B sort son premier album studio.

En haut : Courtney Barnett. En bas : Cardi B et Bachar Mar-Khalifé (photo ©Clement Legrand)
En haut : Courtney Barnett. En bas : Cardi B et Bachar Mar-Khalifé (photo ©Clement Legrand)

"Tell me how you really feel" de Courtney Barnett (Marathon Artists / Milk! Records)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extrait du communiqué de presse : Avec Tell Me How You Really Feel, Barnett opère un changement exaltant et inattendu. Du titre (une question ? Un ordre ?) à la pochette déconcertante – une photo close-up dérangeante de son visage à la teinte rouge-sang – Barnett opte pour un ton différent. Il y a un franc-parler retrouvé dans cet album, de la puissance dans les instrus, de la tendresse dans sa voix et de l’audace dans ses paroles. Barnett entre dans une nouvelle phase remarquable de son évolution musicale. Elle en dit plus, avec moins. Alors qu’elle analysait le monde à travers sa propre analyse, Tell Me How You Really Feel déplace cette analyse sur ceux avec qui elle interagit – les bons, les mauvais, les aimés. Les gens qu’elle connaît intimement et les étrangers.

L'avis des critiques : 

J’aime beaucoup cet album et Courtney Barnett, tout est remarquablement bien écrit, j’ai complètement adhéré aux paroles et aux mélodies. C’est la rockeuse de sa génération ! Sophie Rosemont

Il n’y a jamais assez d’albums féministes ! Au niveau sonore c’est impressionnant mais cela me rappelle beaucoup les années 90. Courtney Barnett a cette posture de corps entre le retrait et l’attaque, que j’aime beaucoup, mais elle se referme sur elle-même. Philippe Azoury

J’ai l’impression de regarder un épisode de Westworld, dont le sujet serait l’indie rock des années 90... Olivier Lamm

"The Water Wheel - A tribute to Hamza El Din" par Bachar Mar-Khalifé (Caroline International)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extrait du communiqué de presse : Avec cette création inédite, le musicien franco-libanais Bachar Mar Khalifé rend un vibrant hommage à Hamza El Din, artiste considéré comme le père de la musique nubienne contemporaine, chanteur et joueur de oud virtuose.  C'est entouré de son groupe, de deux chanteuses nubiennes Alsarah ainsi que de deux musiciens que le compositeur, pianiste et percussionniste Bachar Mar Khalifé fera fusionner son univers sans frontières où il module musiques contemporaine, traditionnelle et électronique avec la transe puissante des chansons de Hamza El Din.

L'avis des critiques : 

Cette pureté présente chez Hamza El Din est impossible à reproduire aujourd’hui, je trouve l’album assez beau, cela donne une nouvelle vie à cet artiste. Sophie Rosemont

Je ne comprends pas le rapport avec Hamza El-Din ! Olivier Lamm

Je cherche ce que j’aime chez Hamza El Din, je cherche les volutes mais sans rien retrouver… Philippe Azoury

"Invasion of privacy" de Cardi B (Atlantic records)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La rappeuse américaine Cardi B s'est fait connaitre sur la scène musicale en 2017 avec son single "Bodak Yellow". En avril 2018, elle sort son très attendu premier album "Invasion of privacy".

L'avis des critiques : 

C’est un disque qui bouleverse ce que j’attends d’un disque de rap… Cardi B est une rappeuse laborieuse, qui apprend à chaque morceau et elle ne suit aucune des règles pour avoir de la crédibilité. Elle est une incarnation ! Olivier Lamm

Il faut une armée à la production… Mais elle ne sait pas rapper une seconde, il y a ce hululement que j’aime bien mais c’est tout ! Philippe Azoury

J’aime cette manière de rapper un peu maladroite, c’est une  nouvelle icône d’un féminisme trash et kitch. J’ai été séduite, même si elle opère une séduction particulière. Sophie Rosemont

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......