LE DIRECT

Musique : Esperanza Spalding, Melody Gardot, Chicha Libre

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité du musicale avec les critiques :

- Amobé Mévégué fondateur et rédacteur en chef du site ubiznews.com

- David Commeillas rédacteur en chef adjoint de Vibration

-Veronique Mortaigne du journal Le Monde

A propos des disques :

Canibalismo - par Chicha Libre (Crammed discs)

Chicha Libre
Chicha Libre Crédits : Radio France

David Commeillas : "J'aime pour deux raisons : pour la petite histoire, l'histoire humaine autant que musicale, et parce que c'est un disque drôle, volontairement surjoué et théâtralement mis en scène. C'est une grande tambouille joyeuse sur laquelle on peut tout projeter."

Véronique Mortaigne : "C'est un vrai embouteillage de tout et de rien, et c'est consternant. C'est une espèce de rigolade et ça ne mérite pas d'en faire un disque."

Amobé Mévégué : "Après un premier plongeon, quand on convoque l'humour et le second degré, on s'aperçoit qu'il y a une vraie recherche. Je respecte cette démarche artistique."

Arnaud Laporte : "Il y a une vraie originalité, une vraie excentricité, auxquelles j'ai été très sensible."

Radio Music Society - d'Esperanza Spalding (Concorde / Universal)

Esperanza Spalding
Esperanza Spalding

Amobé Mévégué : "Je suis en état d'amouration. C'est une jeune femme qui fait la passerelle entre la musique des anciens et les musiques urbaines d'aujourd'hui."

Véronique Mortaigne : "J'ai trouvé ça d'un ennui très profond."

David Commeillas : "Je suis d'accord pour dire qu'elle est pétrie de talent. Elle chante et joue très bien, elle compose quasiment ce qu'elle veut. Les anciens du jazz, en revanche, quand ils avaient autant de talent, essayaient d'inventer quitte à perdre le public, alors que toute cette génération est tournée vers les attentes du public."

Antoine Guillot : "Je ne peux pas juger cet album dont je viens seulement de découvrir une plage. Mais je constate que ce n'est plus du tout du jazz. Je constate de manière assez étrange que régulièrement, on nous sort une nouvelle chanteuse de jazz qui est très jolie, qui fait un premier disque assez jazzy, mais très vite, part vers la musique populaire américaine classique."

Arnaud Laporte : "Ce programme ne m'a pas du tout parlé et je dis ça pour rester sobre !"

The Absence - de Melody Gardot (Decca / Universal)

Melody Gardot - The Absence
Melody Gardot - The Absence

Véronique Mortaigne : "Je trouve qu'elle chante extrêmement bien. Elle est dans la pure tradition de variété classique américaine."

David Comeillas : "Je suis client, même si je préfère les titres où il y a du punch et plus de voix."

Amobé Mévégué : "C'est plus que comestible et je le recommande vivement aux auditeurs."

Antoine Guillot : "Contrairement au disque précédent, ce titre me donne envie de découvrir le disque. on sent qu'elle se sert de sa voix comme d'un instrument de musique, et là, je trouve qu'il y a du jazz."

Arnaud Laporte : "Elle ne m'a pas bouleversé."

Bien sûr la revue de presse musique du jour, par Antoine Guillot .

Et le coup de fil à Laurent Porée , organisateur du festival Etincelante Croatie, 7è printemps balkanique du 30 mars au 10 juin en Basse Normandie.

Coups de cœur :

Véronique Mortaigne vous recommande Fado , chez Universal (2 CD).

Pastille : Papa Wemba

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......