LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Opéras La Cenerentola (par G.Gallienne à l'Opéra Garnier), Le timbre d'argent à l'Opéra comique (mes G.Vincent) et le couverture de l'album "A la russe"

Musique: "La Cenerentola","Le Timbre d’argent" et "A la russe"

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir deux opéras: "La Cenerentola" de Rossini à l'Opéra Garnier mis en scène par Guillaume Gallienne, "Le Timbre d’argent" de Camille Saint-Saëns mis en scène par guillaume Vincent à l'Opéra comique et l'album d'Alexandre Kantorow: "A la russe". Avec Anna Sigalevitch et Marie-Aude Roux.

Opéras La Cenerentola (par G.Gallienne à l'Opéra Garnier), Le timbre d'argent à l'Opéra comique (mes G.Vincent) et le couverture de l'album "A la russe"
Opéras La Cenerentola (par G.Gallienne à l'Opéra Garnier), Le timbre d'argent à l'Opéra comique (mes G.Vincent) et le couverture de l'album "A la russe"

"La Cenerentola" de Rossini

Dirigé par Ottavio Dantone et mis en scène par Guillaume Gallienne, du 10 juin au 13 juillet à l’Opéra Garnier

"La Cenerentola" Opéra de Paris
"La Cenerentola" Opéra de Paris Crédits : Vincent Pontet

« Avant la fin du carnaval, tout Rome aimera ma Cendrillon… » Ainsi s’exprimait Rossini en 1817, après l’échec de la première, persuadé que la citrouille finirait par devenir un somptueux carrosse. L’avenir devait lui donner raison. Pourtant, en passant du conte de Perrault à l’opéra, l’humble servante qui rêve d’aller au bal a perdu tous ses atours magiques : ici point de fée qui, d’un coup de baguette, transforme les souris en chevaux, les rats en cochers et les lézards en laquais. Et ce n’est pas une pantoufle de vair mais un bracelet que la belle laisse, volontairement d’ailleurs, à son prince en le mettant au défi de la retrouver. Les Lumières ont allumé leurs feux à travers l’Europe et voici que La Cenerentola se concentre sur l’essentiel : se confronter à l’altérité sociale pour retrouver, sous les haillons, la crinoline. Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie‑Française, réalise sa première mise en scène d’opéra. [extrait de présentation de l'Opéra de Paris]

"Le Timbre d’argent" de Camille Saint-Saëns

Dirigé par François-Xavier Roth et mis en scène par Guillaume Vincent, du 9 au 19 juin à l’Opéra Comique

"Le timbre d'argent" Opéra comique
"Le timbre d'argent" Opéra comique Crédits : Pierre Grosbois
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Rongé par la misère et l’obscurité, le peintre Conrad cède à une fièvre délirante, une nuit de Noël. Devient-il alors la proie du diable ou d’un cauchemar ? Toujours est-il que la clochette d’argent magique qu’il reçoit d’un sulfureux docteur l’amène à confondre art et réalité, et l’entraîne dans de terribles transgressions...

Ce drame conçu par les librettistes de Faust et des Contes d’Hoffmann permit au compositeur de la Danse macabre d’écrire sa version du pacte faustien, un opéra véritablement fantastique avec des métamorphoses en tous genres et une danseuse dans le premier rôle féminin. Mais l’œuvre était maudite : guerre, instabilité des théâtres, reprises insatisfaisantes… Le Timbre d’argent sombra dans l’oubli, malgré l’admiration que lui vouaient Bizet et Massenet.

Des treize opéras de Saint-Saëns, on ne joue plus que Samson et Dalila. François-Xavier Roth et Guillaume Vincent nous invitent donc à redécouvrir un chef-d’œuvre inconnu en donnant vie à l’inquiétante étrangeté qui parcourt le Timbre d’argent où réalité, magie et théâtre se confondent.

Pour aller plus loin: ici

"À la russe" d’Alexander Kantorow (Bis)

pochette album "A la russe" par Alexandre Kantorow
pochette album "A la russe" par Alexandre Kantorow

Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Ce jeune pianiste a commencé à se produire très tôt, à 16 ans il était invité aux folles journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres tels que le Kansai Philharmonic Orchestra avec Augustin Dumay, le Taipei Symphony Orchestra, l'ONPL, l'orchestre Philharmonique Royal de Liège, l'orchestre de Genève, l'orchestre de Berne.

En 2015, il a participé à la saison inaugurale de la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre Pasdeloup, ce dernier le réinvitant en 2017 pour un concert à la salle Gaveau. Récemment il a enregistré les concertos de Saint-Saëns et son disque «A la russe», contenant le programme de son récital parisien 2016 à la fondation Vuitton, sort en avril 2017 sous le label BIS.

Le Petit salon par Xavier Martinet :

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Programmation musicale :

♫Air de Cameleone (Le timbre d'argent )

♫Acte I Una volta cera un re

♫Tchaikovsky Passé Lointain "A la russe"

Chroniques
21H20
12 min
Le Petit Salon
Des personnalités pour mettre en scène les opéras ?
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......