LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche : Renée Fleming et Elīna Garanča dans "Le chevalier à la rose". A droite de haut en bas : Henri Demarquette et Vanessa Benelli Mosell / Stéphane Degout et Raphaël Pichon (photo : Marc Campa)

Musique : "Cet album est un bouquet dans lequel toutes les fleurs sont assorties à la perfection"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir la musique classique est au sommaire de La Dispute. Avec : "Le Chevalier à la Rose", mis en scène par Richard Carsen, sorti en DVD chez Decca, ainsi que "Enfers" par l'ensemble Pygmalion et "Echoes" par Henri Demarquette et Vanessa Benelli Mosell.

A gauche : Renée Fleming et Elīna Garanča dans "Le chevalier à la rose". A droite de haut en bas : Henri Demarquette et Vanessa Benelli Mosell / Stéphane Degout et Raphaël Pichon (photo : Marc Campa)
A gauche : Renée Fleming et Elīna Garanča dans "Le chevalier à la rose". A droite de haut en bas : Henri Demarquette et Vanessa Benelli Mosell / Stéphane Degout et Raphaël Pichon (photo : Marc Campa)

"Der Rosenkavalier" (Le Chevalier à la Rose) - En DVD chez Decca Classics

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

De : Richard Strauss. 

Dirigé par : Sebastien Weigle et mis en scène par : Robert Carsen.

Présentation officielle : Decca Classics et The Metropolitan Opera présentent «Der Rosenkavalier» (Le Chevalier à la rose) de Richard Strauss, avec un casting de haut niveau, comprenant Renée Fleming et Elina Garanca.
Il s’agit de la dernière performance de Renée Fleming en tant que Marschallin, l’un de ses rôles signatures, interprétée cette fois-ci au Metropolitan Opera. La mise en scène de cette nouvelle et remarquable production est signée Robert Carsen qui a mis à jour le décor de Vienne de 1911, l’année de la première de l’œuvre.

J’incriminerais peut être un peu le chef, qui manque de frémissement. Costumes et perruques sont un peu ringards. Renée Fleming est si belle mais pourrait l’être encore plus ! Mais la direction d'acteur de Carsen est formidable ! Emmanuelle Giuliani

J’ai été vraiment gênée par l’orchestre... Il y a un équilibre étrange et un peu artificiel entre l’orchestre et les chanteurs. Elina Garanča est l’Octavian parfait. Elle joue très bien au jeune homme qui joue à la jeune fille. Elle est pleine de subtilité et d’insolence. Anna Sigalevitch

Renée Fleming : C’est double crème ! Ses adieux sont poignants… Marie-Aude Roux

"Enfers" - Stéphane Degout et l'ensemble Pygmalion - En CD chez Harmonia Mundi 

Pochette de l'album "Enfers" chez Harmonia Mundi
Pochette de l'album "Enfers" chez Harmonia Mundi

Scènes célèbres tirées des opéras de Rameau et Gluck

Interprètes : Stéphane Degout (Baryton) et l'ensemble Pygmalion (direction : Raphaël Pichon) 

Présentation officielle : C’est dans des Enfers aux multiples visages que Raphaël Pichon a invité, pour son premier enregistrement chez harmonia mundi, le baryton Stéphane Degout à incarner le célèbre tragédien Henri Larrivée de Rameau et de Gluck. Cette reconstitution imaginaire d'une messe des morts, où sacré et profane se confondent, révèle quelques-unes des plus extraordinaires pages du répertoire lyrique des Lumières. Les scènes infernales devenant prétexte au spectaculaire et à l'effroyable, la musique se pare de dissonances audacieuses, de trouvailles harmoniques et de couleurs orchestrales surprenantes.

Raphaël Pichon dirige extrêmement bien Gluck. Stéphane Degout est un très grand chanteur, il sait colorer sa voix.Cet album est d’une très grande intelligence ! Emmanuelle Giuliani

C’est très virtuose ! Ce qui est très beau c’est aussi Stéphane Degout qui chante les tourments, la peur et la douleur. Il ne faut pas s’en priver ! Marie-Aude Roux

Ce genre de programme est compliqué à mettre en place scéniquement mais ici ce sont des évocations, c’est un parcours… Ce disque est un vrai voyage ! Anna Sigalevitch

"Echoes" - Henri Demarquette et Vanessa Benelli Mosell - En CD chez Decca 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pièces de Philip Glass et Sergueï Rachmaninov 

Interprètes : Henri Demarquette (Violoncelle) et Vanessa Benelli Mosell (Piano)

Présentation officielle : Entre Rachmaninov et Philip Glass, 60 ans d’écart et peu de choses en commun, a priori. Il y a l’Amérique bien sûr, le pays de Philippe Glass où le compositeur russe choisi de finir sa vie d’exil. Rentre aussi en résonance la distance entretenue par chacun avec le courant dominant de son temps. Mais la pianiste Vanessa Benelli Mosell et le violoncelliste Henri Demarquette vont un peu plus loin avec ce programme à quatre mains rapprochant l'intensité, l'expression mais aussi le drame intérieur et la spiritualité des deux compositeurs. Pour dialoguer avec la Sonate pour piano et violoncelle Opus 19 de Rachmaninov, le duo a choisi plusieurs pièces des œuvres majeures de Glass que sont Glassworks ou la bande originale de The Hours (The Poet Acts). Et l'on est surpris de voir le jeu d'échos fonctionner si pleinement. Un jeu qui restitue à la fois le projet musical et l’entente de chacun des deux interprètes.

Enregistré à l’Auditorium de la Fondation Louis Vuitton à Paris, en avril 2017.

On a l’impression d’un bouquet dans lequel les fleurs sont assorties à la perfection. Emmanuelle Giuliani

C’est une idée étonnante ! Le rapprochement entre Glass et Rachmaninov n’est pas évident. Mais c’est un disque dont j’ai aimé le déploiement, je l’ai écouté avec beaucoup de plaisir. Anna Sigalevitch

J’ai adoré cet album, je ne l’ai pas écouté en intellectualisant mais en laissant porter par son charme et sa poésie, chaque morceau semble issu de l’autre. Vanessa Benelli Mosell est une pianiste de caractère ! Marie-Aude Roux

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......