LE DIRECT
"Les Indes Galantes" © Glossa, "Inland" © InFiné, "Orphé et Eurydice" © Belvédère

Musique : Orphée et Eurydice, "le choc frontal entre le langage chorégraphique contemporain et le classicisme de Gluck"

55 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute musique classique : “Les Indes galantes” de Jean-Philippe Rameau et direction musicale de György Vashegyi (Glossa), “Inland” de Vanessa Wagner (InFiné), et “Orphée et Eurydice” de Gluck Christoph Willibald (Belvédère). Enfin, un coup de coeur d'Emmanuelle Giuliani.

"Les Indes Galantes" © Glossa, "Inland" © InFiné, "Orphé et Eurydice" © Belvédère
"Les Indes Galantes" © Glossa, "Inland" © InFiné, "Orphé et Eurydice" © Belvédère

"Les Indes Galantes" (en CD chez Glossa)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Composition : Jean-Philippe Rameau   Direction musicale : György Vashegy

Présentation officielle : Le Centre de musique baroque de Versailles et le chef hongrois György Vashegyi enregistrent, chez Glossa, l’ultime version du célèbre ballet héroïque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes galantes, recréée en 2018 au Palace of Arts de Budapest (Müpa).  

Sous la direction musicale du chef d’orchestre György Vashegyi, six solistes – Chantal Santon-Jeffery (soprano), Katherine Watson (soprano), Véronique Gens (soprano), Reinoud Van Mechelen (haute-contre), Jean-Sébastien Bou (baryton) et Thomas Dolié (baryton) – interprètent à tour de rôles les personnages des trois entrées, aux côtés du Purcell choir et de l‘Orfeo Orchestra. Forts du travail de recherche mené par le CMBV, les interprètes ont appliqué une nouvelle grille de lecture à la partition, notamment dans le choix des tempos ou, surtout, dans le respect scrupuleux des enchaînements indiqués par Rameau.

L'avis des critiques : 

György Vashegy parvient à donner beaucoup de vie à chaque acte et à unifier son propos par un geste. Il faut aussi louer son orchestre qui a de très belles couleurs. Il n’y aucune mièvrerie dans sa lecture. Emmanuel Dupuy 

L’orchestre et le choeur sont excellents. Il y a une certaine vitalité mais il me manque une dimension un peu poétique. C’est très pro-actif. J’aurais aimé un peu plus de rêves et de mélancolie. Emmanuelle Giuliani 

Le caractère sûrement trop actif de ce spectacle vient probablement de la personnalité de ses héroïnes qui ont un profil beaucoup plus accentué que ce n’est quelques fois le cas. Laurent Bury  

“Inland” de Vanessa Wagner (InFiné)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Après «Statea», son dernier album en date sorti sur InFiné en collaboration avec Murcof, la pianiste Vanessa Wagner revient avec un nouveau disque intitulé "Inland". 

L'avis des critiques : 

C’est du très beau piano très bien enregistré, avec une très grande inégalité en terme de valeurs des pièces mais quelques belles oeuvres. Emmanuelle Giuliani 

Excepté la pièce d'Hans Otte, tout le reste m’a laissé indifférent. Vanessa Wagner est une pianiste qui a un son classique très affirmé et puissant. Elle parvient à donner une certaine densité à une musique qui n’en a pas. Emmanuel Dupuy 

C’est assez stupéfiant qu’un disque de musique écrite au dernier siècle puisse paraître aussi convenu. Laurent Bury 

“Orphée et Eurydice” (en DVD et Blu-Ray chez Belvédère)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Compositeurs : Christoph Willibald Gluck  Direction musicale: Michele Mariotti Mise en scène : John Fulljames et Hofesh Shechter

Présentation : Après avoir été créé au Covent Garden de Londres en 2015, "Orphée et Eurydice" de Christoph Willibald Gluck a été filmé à la Scala de Milan en mars 2018. Mis en scène par John Fulljames et le chorégraphe Hofesh Shechter, le spectacle sort en DVD et Blu-Ray chez Belvédère. 

L'avis des critiques : 

J’ai trouvé le choc frontal entre le langage chorégraphique contemporain, qui a quelque chose de très physique et animal, et le classicisme de la musique de Gluck assez saisissant et même assez jouissif lors du ballet final. Il y a une alchimie assez paradoxale. Emmanuel Dupuy 

Il y a une idée de collectif qui est très séduisante. (…) Mais je suis un peu déçue par la dimension chorégraphique alors que la partition inviterait à une gestuelle plus inventive et originale. Emmanuelle Giuliani 

Une mise en scène moderne soft, un très bon Orphée et un orchestre que j’ai trouvé personnellement décevant. Laurent Bury 

>> LE COUP DE CŒUR D'EMMANUELLE GIULIANI : "JANÁCEK & LIGETI: QUARTETS" de Belcea Quartet (Alpha Classics)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le quatuor Belcea est l’un des tous meilleurs quatuors actuels. Ils sont absolument époustouflants. Que ce soit en concert ou au disque, ce sont toujours des expériences transcendantes. Emmanuelle Giuliani 

Générique de l'émission : Sylvie Fleury & Sidney Stucki, "She devils on wheels", extrait de l'album "Sound Collaborations 1996-2008" (label Villa Magica Records).

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......